Parfois, je jette le maternage aux orties…

J’ai beaucoup réfléchi avant d’écrire cet article car je sais qu’il pourrait faire réagir, dans un sens comme dans l’autre.

J’ai été une maman très maternante avec Mam’zelle Bouclette, dès le premier jour de sa vie… Je l’ai allaité 2 ans, elle a été portée très longtemps (en écharpe puis en ergo, parenthèse lisez le très bon article de Maman sur Terre sur le BabyBjörn) et j’ai toujours été très à l’écoute de ma fille, je ne l’ai pas laissé pleurer, restant près d’elle pendant des heures s’il le fallait.

C’était un bébé très demandeur, la nounou, chez qui elle a été dès 3 mois, ne cessait de me répétait qu’elle réclamait beaucoup plus d’attention que les autres, qu’elle avait besoin de beaucoup de câlins, d’être portée…

Et je le faisais avec plaisir. Je m’abandonnais totalement à mon rôle de maman… Je refusais les sorties pour rester avec elle, tellement fusionnelle que j’étais incapable de m’imaginer passer la soirée loin d’elle… J’allais la chercher chez la nounou puis à la crèche, je la ramenais en écharpe/ergo, on arrivait à la maison, je restais avec elle à jouer/faire des câlins/donner la tétée, l’heure du bain si c’était le jour puis repas, brossage des dents, rituel du soir et dodo… En quittant la maison à 7h30, je réussissais à avoir du temps à moi vers 21h30… Pour me coucher à 22h30…Et sans compter les réveils nocturnes nombreux jusque un an.

Les jours de congés, je les prenais pour rester avec elle, participer à la vie de la crèche… Le weekend, c’était du non-stop sauf pour les siestes, longues heureusement… Même chez mes parents, ou chez belle-maman, il n’y en avait que pour moi… Car si je ne parle pas de M. l’amoureux, ça n’est pas parce qu’il ne participait pas. Non, il aurait bien voulu jouer avec elle, s’en occuper… Mais à part le câlin du soir, elle ne voulait pas rester avec lui…

Et puis elle a grandi et j’ai commencé à espérer qu’elle pourrait jouer seule, d’autant que l’allaitement s’était arrêtée… J’ai commencé à accepter de sortir seule, à la laisser à mes parents.. On s’est même offert le luxe d’un weekend en amoureux!!!

A bientôt 3 ans, elle est toujours incapable de rester loin de moi, elle réclame à être portée sans cesse, même dans la maison… Il FAUT rester près d’elle, même si elle joue seule… Et parfois, je pète les plombs… J’ai besoin de temps pour moi, de pouvoir aller coudre tranquillement sans qu’elle hurle pour venir avec moi et finalement m’empêcher de coudre… J’ai envie de regarder le Grand Journal le soir sans l’avoir collée à moi ou pire, hurlant pour que je change de chaîne… Je prends des jours de congés où je la mets à la crèche pour être SEULE…

D’autant plus qu’on pense au deuxième que j’aurai envie de materner aussi… Mais dans ce cas, il faudrait qu’elle puisse être un minimum autonome… Ce qui me sauve un peu, c’est qu’elle accepte désormais de rester avec son père (qui n’a pas trop de temps à lui consacrer en ce moment malheureusement, préparation de CAPET oblige).

De plus, en ce moment, elle nous teste beaucoup et je me rends compte qu’elle a vraiment besoin de limites… Alors je vais à l’encontre de ce que je prônais il y a quelques mois encore, je punis, je mets au coin… Et il semble que ça marche…

Elle est moins difficile, enfin je pense…

Rendez-vous sur Hellocoton !