L’amour est dans le pré – Prime #1

Ça, y est, mon rendez-vous hebdomadaire avec les agriculteurs a commencé pour de bon hier soir… La miss couchée, j’ai pu prendre mon calepin, mon stylo et mon chocolat pour faire un petit résumé de l’émission…

Déjà, ça commence avec des images du dénouement où on reconnaît des agriculteurs en pleine action (bisous!) ou qui parlent d’amour (Alexis par exemple)… En même temps, les éditions précédentes ont montré qu’un bisou ne veut rien dire…

Première déception : je trouve que Mathieu le beau gosse, en fait, n’est pas terrible…

Arrive le moment de la lecture des lettres… Les candidats semblent avoir reçu du courrier en nombre (en même temps, on a pas de Freddy cette année). Benjamin a reçu beaucoup de courrier et il semble très surpris… Je le trouve assez charmant…

Cécile, la minipouss est assez radicale. Ceux qui ne lui plaisent pas de prime abord « poubelle! ». Elle est très émue par les déclarations qu’elle a reçues. Jean-Claude, échaudé par une relation malheureuse, a ^peur de se planter… Il est effrayé par une jeune femme qui à 27 ans est déjà maman de 3 enfants. Il aurait préféré qu’elle soit veuve plutôt que séparée o_O

Arrive ensuite un portrait de Mathieu qui désespère d’être le seul parmi ses amis à ne pas être marié… Il a pas mal de lecture et trie ses lettres en trois piles : oui, non et peut-être.

Jean-Michel, le sosie de Cali a reçu une dizaine de lettres. Il a déjà choisi deux filles. Hé Jean-Mi, il en faut dix!! Ah ben oui, ça fait toutes tes lettres ça… Finalement, il en retient six.

Première pub

Après la pub, retour sur Karine dont j’avais totalement oublié l’existence. Elle n’a pas de coup de coeur mais elle a deux préférés dont un « beau mais il le sait » et une photo de fesses… Bien bien bien…

Sylvain, le papa poule, a reçu dix lettres dont une adressée à Karine Lemarchand, lui rappelant que « comme le trou du cul ne se situe pas au niveau du nombril, l’Orne ne se trouve pas en Haute-Normandie ». Bam dans tes dents Karine!!! J’adore la musique de Forrest Gump en fond sonore… Sympa…

Didier, le gros blaireau macho a reçu assez peu de courrier (tu m’étonnes) et a sélectionné quatre esclaves femmes dont un melon « ferme et pulpeux »..

Alexis a reçus beaucoup de courrier. Tu m’étonnes, viticulteur à Porquerolles!!! Même moi j’ai failli écrire (non mon amour, je plaisante, je t’aime plus que le rosé!! Quoique..)

C’est l’heure de la pause café pour les agriculteurs qui ont la tête pleine de mots d’amour.

Fabien, le cow-boy/serrurier/céréalier/végétarien ne fait pas de pause et a sélectionné quelques filles.

Raymond est dans son coin et travaille dur… Il a reçu du courrier pour lui mais aussi pour sa fille (qui n’a rien demandé).

Sinon Jean-Claude a un accent qui m’énerve… Il est complètement barré et il provoque un fou rire chez Karine (qui rigole pour un rien en même temps)… Je crois qu’on a trouvé un candidat sérieux au zapping!!!

Mathieu a reçu un paquet de lettres (plus de 1300 parait-il) et il a du boulot… C’est horrible dit-il… Ouais, parle-en à Jean-Mi…

(c) http://www.m6.fr/emission-l_amour_est_dans_le_pre/

Benoit, éleveur de vaches laitières a trouvé 2-3 lettres sympa et a même un coup de coeur pour une auxiliaire de vie, maman d’un petit de 8 mois.

Loic, le breton (ça ne s’invente pas) est le sosie de Mickael Youn et il semble un peu bizarre…

Deuxième coupure pub

Retour sur le speed dating pour Didier, Mathieu, Loic et Karine.

C’est Mathieu qui ouvre le bal et reçoit Melissa, 22 ans, vendeuse. La rencontre est courte, on ne voit rien mais quelque chose s’est passé. Soit.

Didier reçoit quatre femmes qui n’ont pas eu peur de son caractère. C’est tout d’abord Marie, 47 ans qui arrive. C’est une voisine et ça semble être un avantage pour lui… Encore une fois, on ne voit pas grand chose…

Chez Karine, la tension est palpable. On voit rapidement le tas de lettres dont une « je pause ma candidature », mes yeux saignent.. C’est Raphaël, fonctionnaire qui arrive le premier. Il semble assez hautain et la discussion en semble pas facile… Ensuite Loic, très stressé, multiplie les gaffes et se fait même lâcher dès le speed dating. Il avoue lui-même qu’il a un problème de communication.

Plusieurs candidats s’enchaînent chez les uns et les autres.

Didier n’a pas besoin d’aller chercher une femme en Russie, c’est Irina qui vient à lui. Elle lui pose des questions auxquelles il a du mal à répondre… Ok elle ne parle pas super bien français mais il n’a pas l’air très doué…

Loic fait des efforts mais semble assez peu doué quand même…

Karine fait apparemment l’unanimité auprès des hommes venus la rencontrer… Mention spécial pour le type qui dit qu’il n’aime pas trop la campagne…

La journée se termine sur le choix des prétendants.

Didier choisit Aurora (dont il prononce mal le nom) et Marie.
Mathiru choisit Melissa et Christelle.
Karine choisit Raphaël et Arnaud (qui ne viendra pas, remplacé par Flavien).
Loic choisit Marie et Véronique.

On se retrouve chez Karine qui accueille Flavien. A peine le temps d’arriver qu’il faut aller chercher Raphaël à la gare.

En Ile et Vilaine, Loic part chercher Véronique et arrive en retard. En fait pas vraiment car le train de la suissesse a du retard. Loic le breton écoute de la cornemuse en voiture. Bien-sur. A peine la demoiselle arrivée qu’il se montre déjà très tactile…

© Julien Knaub/M6

Mathieu accueille la blonde Christelle à la gare et lui offre un café en attendant Melissa. Le retour à la maison se fait en silence.

Didier le macho part à la gare avec des fleurs. Il aide même ses prétendantes à porter leurs valises. Macho et galant. Restées seules au gîte loué pour l’occasion, les jeunes femmes parlent de leurs sentiments. On les sent très différentes et ça risque fort de faire des étincelles.

Retour chez Karine où Raphael monopolise la conversation. Karine n’a rien préparé et les garçons doivent monter et lit et mettre les draps eux-mêmes… Sympa l’accueil!! En plus, la chambre qu’ils doivent partager est minuscule. Ils vont finir par se taper dessus!

Chez Mathieu, les jeunes femmes arrivent à la ferme. Mathieu leur présente le programme de la semaine. Le dimanche c’est foot donc il ne sera pas là et elles devront rester avec ses sœurs et les femmes des joueurs. Ça fait rêver… Autour d’un pot de pâté, on se rend compte que Mathieu souffre du syndrome Alain Delon et parle de lui à la première personne o_O Pas si top le Mathieu!

Loic, habitué à la vie en célibataire, se retrouve avec deux pipelettes… Le pauvre!!

Chez Didier, on fait les courses. Et les deux femmes, une parisienne et une montpellieraine ne font pas les courses de la même façon. Les courses virent à la confrontation…

C’est la fin de l’émission de cette semaine, rendez-vous lundi prochain!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !