L’amour est dans le pré – Prime #4

Ce soir, le speed-dating est ENFIN terminé et on entre vraiment dans le vif du sujet… Cette semaine, on a eu droit aux premiers rapprochements, à des séquences émotions mais aussi

Chez Jean-Claude, Maud et Bénédicte sont heureuses de faire la popote et de s’occuper du linge de leur homme. C’est mignon. Ou pas. Indéniablement, Jean-Claude a du mal à prononcer certains mots (genre initiative ^^) mais il semble content et c’est le principal.
Quand Jean-Claude présente les filles à sa nièce, il appelle Maud, Aude et ne se rappelle plus du prénom de Bénédicte. La soirée commence fort! Lors du coucher, Jean-Claude qui n’a pas l’air ravi de dormir dans le canapé, fait le tour des solutions pour retrouver un lit : qu’une des filles parte ou encore qu’une des deux voire les deux l’accepte dans son lit!!
Le lendemain, Jean-Claude se lève tôt pour aller traire ses vaches. Il est déçu car les filles n’ont pas voulu l’accompagner. A la maison, c’est le drame. Le chien de Bénédicte a disparu. Mais pas trop longtemps donc la journée peut reprendre son cours. Les filles veulent aider Jean-Claude mais se trompent de nourriture. Maud et ses cheveux gras mijote un boeuf bourgignon mais elle le fait un peu brûler. Elle est désespérée. Par la suite, l’agriculteur se livre un peu sur son enfance et notamment sa souffrance lors du divorce de ses parents. Il emmène ensuite ses prétendantes découvrir les falaises d’Etretat où Maud est émerveillée. Jean-Claude joue ensuite les héros en « sauvant » le chien de Bénédicte d’un chien inconnu. Lors du dîner, Maud essaie de sonder Jean-Claude sur sa préférence, sans succès. Surtout que l’agriculteur ne prend pas de pincettes et lui dit que sa lettre avait été repêchée parmi les autres. Ensuite, Bénédicte leur confie qu’elle a des doutes sur ce qu’elle ressent. Du coup, une certaine tension est palpable.

Chez Karine, on a eu le droit à la traditionnelle séance des courses qui permet de voir les différences entre les garçons. Si Raphaël n’arrête pas de parler, Flavien est plus discret. D’ailleurs, Karine montre clairement sa préférence pour Raphaël. Espérons qu’il ne se moque pas d’elle comme on le dit. En tout cas, il m’a l’air d’un gros con à faire des réflexions désagréables et à parler comme de la merde à Flavien.
Lorsque Karine s’occupe de ses chevaux, elle leur parle de menière très choupie. La meilleure amie de Karine, Aurore est invitée à dîner. Raphaël est super lourd et met le pauvre Flavien mal à l’aise avec son humour à deux balles.
Le lendemain, rien n’a changé. Raphaël parle et Flavien fait la carpe. Et Karine ne fait rien pour mettre ce dernier à l’aise. Elle dit clairement les choses, elle préfère Raphaël et n’a aucune affinité avec Flavien. Lorsque Karine laisse les deux hommes seuls, Raphaël fait son cinéma et Flavien est à deux doigts de le planter avec la fourche. Et j’avoue que ça ne me déplairait pas tellement le type est agaçant.

Chez Mathieu, Christelle et Melissa découvrent la vie à la ferme. Citadines toutes les deux, elles n’y connaissent rien du tout. Elles ont l’air de s’amuser, malgré le fait que Mathieu est hyper absorbé par ce qu’il fait.
Mathieu est « peu habitué à être livré à lui même » et donc il n’a pas de conversation. Bien-sûr.
La journée du lendemain commence dès six heures. Le pauvre Mathieu va chercher des croissants mais fait un flop auprès des filles. Séquence émotion ensuite avec la naissance d’un petit veau.
Mathieu emmène les filles sur le chantier de la maison qu’il retape sur le son de Johnny Cash. Le soir, les filles cuisinent pour leur agriculteur préféré. ors du repas, elles le bombardent de questions sur ses envies et désirs.

Chez Loic, qui est célibataire depuis « sa prime jeunesse » (o_O), les filles découvrent son univers. Il leur a même prévu des tenues de travail et elles le suivent dans la salle de traite. De petits regards laissent penser que l’agriculteur a déjà succombé au charme de Marie.
Lors du dîner, Loic apprend aux filles qu’il ne se lave pas forcément tous les jours. Parfois, pendant 4 ou 5 jours. Elles sont ra-vies, surtout Marie. Du coup, elle commence à avoir des doutes. Du coup, Véronique en profite pour la laisser et passer du temps avec Loic.
Le lendemain, Marie préfère faire le ménage plutôt qu’aller à la traite. Du coup, elle laisse le champ libre à Véronique. Ensuite, elle part en ballade avec le chien. On ne la sent pas franchement emballée par la vie à la ferme. Et Loic n’apprécie que très moyennement son comportement.
Il emmène ensuite les filles visiter le Mont Saint Michel. De nouveau, il semble montrer de l’intérêt envers Marie qui revit en étant dans ce bel endroit. La discussion vient rapidement sur le terrain du mariage. Loic n’est pas très à l’aise.

Chez Didier, le producteur de melons, l’ambiance est tendue comme un string entre Aurora et Marie. Elles ont même choisi des jus d’orange différents lors des fameuses courses de la semaine dernière. Le pauvre Didier essaie d’être gentill mais la tension entre les filles rend l’atmosphère lourde et il essaie de calmer les choses.
Le lendemain, Didier arrive avec des croissants au beurre et un pein au chocolat alors que Marie a déjà déjeuné. Tant pis. Ensuite, il leur fait le coup de la panne et les filles sont obligées de pousser la voiture. Sympa. Et c’est encore matière à se chamailler pour les filles. Les filles poireautent une heure avant que Didier ne revienne avec une batterie.
Il les emmène ensuite à la cueillette des asperges. Il est très pédagogue et explique bien aux filles comment faire.
Le soir, Didier essaie de parler d’amour aux filles qui ne sont pas très réceptives.

Voilà pour cette semaine!! Rendez-vous la semaine prochaine avec Benoit, Benjamin, Jean-Michel, Alexis et Céline.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply