C’est quoi être mère?

La mite orange nous propose un giveaway MamaNANA et nous demande de livrer notre vision de la maternité…

Voilà la mienne…

Je crois que je veux être mère depuis toujours. C’est bête à dire mais j’ai ce besoin au creux du ventre depuis tellement longtemps! Je me souviens de quand j’étais ado, de mes amies qui se disaient qu’elles ne voudraient pas d’enfant, en tout cas pas avant au moins trente ans, pour pouvoir vivre un peu avant. A l’époque, ces paroles m’avaient choquée, être maman, ça serait donc ne plus vivre?

Et puis j’ai grandi et à 21 ans, j’ai rencontré l’amoureux. Le papa de mes rêves. Lui, il aurait voulu faire un enfant tout de suite et c’est moi qui ai freiné les choses. Je voulais qu’on construise une relations solide, qu’on ait un travail, que tout soit réuni pour que notre enfant soit accueilli le mieux possible.

Et puis un soir d’octobre 2007, j’ai appris que j’étais enceinte. Folle de joie et super flippée. Et dès ce moment-là, je suis devenue une maman.

A la naissance de Mam’zelle Bouclette, j’ai découvert la vie de maman. Et j’ai aimé cette petite créature hurlante dès qu’on l’a posée sur moi.

J’ai adoré l’allaiter (23 mois!!), j’adore toujours la porter (merci l’Ergo!), jouer avec elle, dessiner des centaines de Tchoupi, écouter ses histoires, aimer qu’elle me raconte ses rêves, sentir son odeur, là juste derrière l’oreille, jouer avec ses bouclettes blondes alors que je suis brune aux cheveux raides, lui faire découvrir de nouvelles saveurs, faire des gâteaux, aller au zoo, raconter des histoires de câlins et de loups qui ne font pas peur, chanter des chansons, adorer Adele, danser sur Shakira, lui mettre du vernis (du rose de princesse), lui acheter des robes à froufrous, lui piquer ses Kinder, rire de ses blagues…

Et bien-sûr être mère ça n’est pas tout rose, c’est souffrir pendant des heures lors de l’accouchement, c’est ne pas dormir des nuits entières, c’est galérer au début de l’allaitement, c’est (parfois) devoir renoncer à des super fiestas ou à des voyages, une immense fatigue, des ras-le-bol, c’est puiser au-delà de ses réserves de patience, de courage, c’est parfois oublier qu’on est une femme aussi, c’est avoir tout le temps peur pour son enfant, c’est piétiner professionnellement, c’est essuyer des remarques et des critiques des bien-pensants…

Être mère, pour moi, c’est tout ça, et bien plus encore. C’est aussi vouloir faire de Mam’zelle Bouclette une grande soeur!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. LMO

    6 octobre 2011 at 13 h 35 min

    Merci pour ta participation! 🙂

Leave a Reply