Alors, toujours là?

Nous sommes le 16 juin. C’est ma DPA. Et je suis actuellement dans mon canapé, sans la moindre contraction.

Et ce matin, c’était la fête de l’école. Et j’ai vraiment hésité à y aller. Car je savais qu’on allait me poser 50 fois la question « Alors, toujours là? » Et ça n’a pas loupé. Dès mon arrivée, la maitresse et l’animatrice bibliothèque. Puis tous les parents que je connais. Alors j’ai répondu patiemment, gentiment à chacun. « Eeeeet non, toujours rien! »

Mercredi, j’ai cru avoir perdu du liquide. Alors on est allés à la maternité. Premier test : positif. On vous garde! Lueur d’espoir. Examen : col long et ouvert à 1 (sachant que la sage-femme que j’avais vu le vendredi suivant m’avait dit qu’il était ouvert à 2 >_< ) Mais après un monito, une écho et un deuxième test "Ah ben non, c'est un faux positif! Revenez vendredi!"

Vendredi, monito puis examen. Col ouvert à 2 et toujours long. Je suis joie, bonheur et sérénité. Après une écho où on me dit que tout va bien (c'est déjà ça), on me renvoie chez moi. Rendez-vous lundi matin à J+2. "Mais ça peut arriver ce week-end vous savez!"
Sauf que je SAIS que je vais être déclenchée et qu'il n'arrivera pas seul. Appelez ça l'instinct féminin ou je ne sais quoi, je le sais. Et donc je sais aussi que je perds mon temps jusque jeudi…

Rendez-vous sur Hellocoton !