Une matinée aux urgences

Je blogue avec la miss à côté de moi. Elle va bien. Mais ce matin on a eu très peur. M. Farfalle est tombé dans les escaliers en l’ayant dans les bras. Et elle s’est cogné le menton. Très fort.

Moi j’étais dans le métro quand c’est arrivé. Et je n’ai eu le message de mon homme qu’en arrivant au boulot. Message répondeur complétement hâché. Je n’ai compris que ces trois mots : tombé, escalier, urgences. Et entendu les hurlements de la Miss en arrière-plan. Et j’ai paniqué. Remontée par mes collègues, je me suis calmée puis j’ai appelé M. Farfalle qui ne m’a pas répondu car il était aux urgences. Puis ma belle-mère que j’ai eu et qui m’a expliqué ce qui s’était passé. L’accident bête. L’homme qui monte chercher la miss en chaussettes car il était pressé. Les escaliers trop pentus qui glissent. Et la chute. La miss portée très haut dont la tête n’était pas protégée. Et le choc sur le menton. Le visage en sang. La panique. Les pleurs. Les hurlements.

J’ai finalement réussi à avoir mon homme. La miss me réclamait. J’ai tout plaqué pour la rejoindre. Après un jeu de pistes pour retrouver les urgences pédiatriques, j’ai retrouvé ma Miss en pyjama ensanglanté, dans un box des urgences. Doudou plein de sang à ses côtés. Et mon homme, désolé. Qui s’en voulait (et s’en veut encore) à mort.

Au final, on nous conduit vers la salle de sutures. La miss qui avait déjà super peur des médecins en temps normal est super stressée. Elle pleure énormément, s’accroche à moi. Si bien que l’aide-soignante me demande de sortir. Je ne pourrai pas y retourner avant la fin. J’écoute à la porte pour entendre ce qui se passe. Je suis presque incrustée dedans. J’entends ses pleurs, ses suppliques, ses appels. Et je dois rester dehors. Ca me parait durer des heures mais en fait ça dure à peine quinze minutes. On rentre quand c’est fini. Au final, 7 points de suture dont 2 profonds et une molaire cassée. A laquelle ils ne touchent pas puisque c’est une dent de lait. Elle a vomi et fait pipi sous l’effet de la douleur puis du gaz. Elle s’accroche à moi, je ne la lâcherai plus jusqu’à la sortie. Ils ont besoin de la salle. On va finalement patienter deux heures dans la salle d’attente, ils ne veulent pas nous laisser sortir, la miss vomit alors même qu’elle a le ventre vide.

J’ai passé Doudou au lave-linge depuis…

Maintenant ça va mieux. On est rentrés en début d’après-midi. Elle a un peu comaté dans le canapé, encore sous le choc. Elle s’est alimentée doucement, de l’eau, puis de la compote et finalement de la purée. Elle n’arrive pas bien à manger, je ne sais pas vraiment si sa dent lui fait mal ou si elle a juste peur d’avoir mal. Je suis restée toute l’après-midi collée à elle. On a eu si peur. Mais maintenant ça va.

Rendez-vous sur Hellocoton !