La peur du docteur, cette tradition familiale

La Miss est très peureuse. Elle l’a toujours été. Dès qu’elle a su différencier son cercle proche des inconnus, elle a commencé à avoir peur des gens qu’elle voyait pour la première fois ou qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps. Et elle s’est rapidement mise à avoir peur des médecins. Avec le pédiatre, bizarrement, ça a toujours collé. Par contre, avec notre médecin généraliste (que l’on va voir le plus souvent vu qu’il est spé en pédiatrie), ça n’a JAMAIS collé. A peine on approchait du cabinet qu’elle poussait des hurlements. Evidemment, sa peur du médecin n’a pas été arrangée par sa chute, les points de suture et le fait que le médecin généraliste lui ait retiré les points.

Raoul par contre, n’a jamais vraiment eu peur des inconnus. C’est le genre à faire coucou et de grands sourires au gars bourré qui pue dans le métro. Chez le médecin, c’était pareil. Il se laissait faire, que ce soit pour se faire mesurer, regarder dans les oreilles ou même faire un vaccin. J’hallucinais de voir ce bébé ne pas bouger un cil quand le médecin enfonçait l’aiguille dans son cuissot dodu.

Mais ça c’était avant.

Cet après-midi, Raoul avait rendez-vous chez le doc pour la première injection de ROR. Et c’est peu de dire que ce fut sportif. Je l’ai assis sur la table et quand le médecin a commencé à écouter son cœur, Raoul s’est rapproché de moi. Ensuite, pour regarder dans ses oreilles, il a commencé à chouiner. Et pour l’observation de ses dents, c’était carrément les hurlements. Il a pleuré pendant tout le rendez-vous, et le médecin a presque raté l’injection tellement il pleurait. A la fin, alors qu’il le pesait, Raoul a carrément tapé le médecin >_< Comme sa sœur en fait.

Donc apparemment, la peur du médecin est une tradition sœur/frère. Su-per.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !