Celle qui aurait mieux fait de fermer sa bouche

Mercredi – 9H : J’habille Raoul et aperçois un bouton un peu bizarre. Je vérifie le reste de son corps et rien. Je l’emmène donc à la crèche. Le soir, on ne me dit rien (à part qu’il a essayé de mordre un de ses copains >_<).

Mercredi – 20H : je passe la main dans les cheveux de Raoul. Il a trois boutons. Je m’interroge sur le fait que la varicelle puisse donner aussi peu de boutons.

Jeudi – 9h : pas de nouveaux boutons, un Raoul qui pète la forme. Je prends rendez-vous chez le médecin mais je n’y crois pas trop.

Jeudi – 12h45 : rendez-vous chez le médecin. Qui ausculte Raoul et me dit que c’est une varicelle. Ou peut-être pas. Vu qu’il n’y a que 5 boutons, il n’est pas sûr. En plus Raoul est en super forme et n’a pas de fièvre. Il écrit donc dans le carnet de santé « varicelle probable« . Voilà voilà.

Vendredi : Quelques boutons sortent sur le corps et plusieurs autres sur le cuir chevelu. Mais rien de plus.

Ivre, j’écris sur Twitter (avec une faute d’orthographe >_<) :

HAHAHA

Il ne mange rien de la journée (enfin à part des chips) et même ses bibs restent pleins dans l’évier. Le soir, il s’endort normalement mais se réveille à 23h30. Je reste à côté de lui, tentant vainement de réfréner une toux persistante. Au bout d’une heure, je laisse tomber et l’embarque avec moi dans le canapé (que je ne réussis pas à déplier)(donc on dort à deux sur un canapé replié)(et Raoul est du genre mobile).

Le lendemain matin, je suis raide. J’ai dormi par tranche de dix minutes, j’ai mal à la tête, j’ai un espèce d’état grippal. Raoul lui va plutôt bien.

Et puis soudain…

Et là, ça a été le début du samedi de l’Apocalypse. Le médecin avait prescrit un médoc anti histaminique pour les démangeaisons et de la fluorescéine. Sauf qu’il avait des boutons PARTOUT, qu’il avait super mal et de la fièvre malgré le doliprane. Il se tenait l’entrejambe et la tête en disant aïe aïe aïe. Impossible de le faire dormir, malgré la fatigue, il ne réussissait pas à trouver une position qui ne le faisait pas souffrir. Il a fini par faire une sieste sur moi après que l’homme soit allé à la pharmacie chercher un produit que la pharmacienne lui avait recommandé lors de son premier passage : Cytelium d’Aderma. C’est une lotion asséchante, apaisante et protectrice des irritations cutanées suintantes (d’ailleurs, ça peut être utilisé sur les érythèmes fessiers). Dès la première application, on a tout de suite vu la différence que ce soit sur les boutons que sur l’attitude de Raoul. Malgré tout, son entrejambe le faisant souffrir +++, il n’a pas voulu dormir le soir et a donc regardé The Voice avec nous. L’homme, ce héros, m’a laissé dormir et a dormi avec lui (et a mieux dormi que moi la nuit précédente)(mais quand même c’est un héros car je lui avait proposé de prendre le relais à 4h et qu’il ne m’a pas réveillée).

Le lendemain, j’ai retrouvé mon Raoul rigolo qui nous a bien fait rire :

Le reste de la journée s’est déroulée sans encombre. Raoul s’est encore un peu plaint donc j’ai utilisé une astuce donnée par ma maman : j’ai mis de l’eau 2-3 degrés dans une bassine avec du bicarbonate de soude. Je l’ai laissé tremper pas trop longtemps avant de bien le sécher. Ca lui a fait énormément de bien aux coucougnettes :p

Le soir il a encore refusé de dormir dans son lit et j’ai donc dormi avec lui. Enfin dormi c’est vite dit puisque une double sciatique aussi vive qu’inopinée est apparue (ça plus ma toux >_<)

Hier, journée nickel. Raoul pète de nouveau la forme. Mais je vais pouvoir dire au médecin que c’est SUR il a bien fait une varicelle.

Rendez-vous sur Hellocoton !