Faire manger des légumes aux enfants : Mission Impossible?

Depuis qu’elle a environ 2 ans, la Miss est réfractaire aux légumes, comme de nombreux enfants. Avec le temps, j’ai trouvé des astuces pour qu’elle en mange.

L’astuce n°1 est de cacher les légumes. En gratin, dans une sauce tomate (agrémentée de courgette par exemple), dans une quiche… Ca passe toute seul!!

L’astuce n°2 varie en fonction de la saison. En été et au printemps, place aux crudités! Des bâtonnets de carotte, du concombre, des tomates-cerises…  En hiver et en automne, place aux soupes!! Que ce soit de la soupe maison ou des soupes achetées à la ferme, ça marche plutôt bien (pour peu que je taise certaines composantes ^^). D’ailleurs, pour la petite histoire, la première soupe qu’elle a accepté de manger était de la soupe au potiron. Elle adorait ça. Du coup, à chaque fois qu’on lui faisait de la soupe, on lui disait que c’était de la soupe au potiron. Elle a donc mangé de la soupe au potiron de toutes les couleurs ^^

Une autre astuce qui marche bien ponctuellement c’est de lui faire manger des plats bébés. Petit plaisir totalement régressif qui lui fait ingurgiter sans rien dire des épinards et du saumon alors que « Maman le saumon c’est dégoûtant ».

Pour Raoul c’est plus compliqué. Il n’a jamais aimé la soupe. Il a toujours refusé d’en manger au biberon, de tout bébé qu’il était. Il a très longtemps mangé de tout mais depuis quelques temps, il est devenu difficile. C’est un peu difficile de le cerner. Un jour il va engloutir une plâtrée de légumes sans rechigner et bouder un plat de pâtes, le lendemain il va vouloir les pâtes mais pas les légumes et le jour d’après il ne va vouloir que du lait. Je pense que la varicelle a beaucoup joué dans ce dérèglement mais je sens aussi les prémices de la néophobie alimentaire arriver…

La semaine, j’étais invitée par Blédina pour parler de l’importance des fruits et légumes chez les petits.

Nous avons pu découvrir les nouveautés Blédina (que je connaissais déjà puisque j’en avais déjà acheté) :

Blédina

Il s’agit de sachets micro-ondables pour les petits grands à partir de 12 mois (un seul sachet est dès 18 moi et j’ai hâte qu’ils en sortent plus). Je suis particulièrement fan de leur côté pratique. Facile à ranger et ne prenant pas de place dans les placards ou dans le sac à langer.

Ensuite nous avons pu nous amuser à goûter les petits pots lors d’un blind test (je n’ai heureusement pas eu droit au brocolis :p) puis à créer des mises en scènes rigolotes (crées par MIIT) pour donner envie aux enfants de manger des légumes : faire un vrai Monsieur Patate, utiliser des emporte-pièces ou encore creuser une courgette pour y insérer de la purée. C’était très ludique !

Blédina
En pleine activité « Remplissage de courgette »

Nous avons également rencontré une diététicienne avec qui nous avons pu parler légumes et enfants. Elle a mis fin à ma croyance disant que la pomme de terre était un légume (bouh) et nous a rappelé les 5 règles pour faire aimer les légumes à nos enfants :

  1. Il faut privilégier le légumes au début de la diversification vers 4-6 mois (on peut introduire les fruits environ 2 semaines plus tard). A cet âge, on parle bien de découverte du goût plutôt que réel intérêt nutritionnel, le lait étant le seul aliment indispensable à bébé.
  2. Il faut profiter de la « fenêtre d’opportunité » entre 4-6 mois et 15 mois pour faire découvrir un maximum de saveurs à l’enfant. Avant qu’il ne devienne relou quoi.
  3. Il faut alterner les saveurs chaque jour pour favoriser l’acceptation de nouveaux goûts.
  4. Il faut jouer sur la variété des goûts que permettent les fruits et les légumes : sucré, salé, amer, acide et ne pas hésiter à redécouvrir des produits que l’on a pas l’habitude de cuisiner (les légumes anciens par exemple).
  5. Etre PATIENT!! Il ne faut pas hésiter à renouveler l’exposition à un nouveau goût jusqu’à 8 voire 10 fois. On est d’accord, c’est hyper chiant. On s’est tous retrouvés à finir des petits pots ou des purées faites avec amour le soir dans le canapé, désespéré que son chérubin n’aime pas le panais ou la courgette. On s’est aussi retrouvé souvent parfois avec le contenu du petit pot, délicatement balancé à la gueule recraché par bébé sur notre t-shirt tout neuf. La répétition favorise l’acceptation, il ne faut pas lâcher. Même si c’est chiant.
Blédina
Là c’est Alicia qui envie ma courgette 🙂

Un grand merci à Blédina et Parole de mamans pour cette après-midi aussi sympa qu’intéressante!
Crédit photo Parole de mamans

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  1. bigmama

    19 février 2014 at 17 h 16 min

    ça devait être bien cette journée!
    ici pas le choix on devient végétarien donc les légumes sont importants dans notre alimentation :

  2. DanslapeauduneF

    24 février 2014 at 15 h 42 min

    j’ai jamais vu ces purées au supermarché mais ça m’interesse

    1. mademoisellefarfalle

      24 février 2014 at 16 h 09 min

      C’est vraiment pratiques et elles sont super bonnes (enfin à part le brocolis berk >_<)

Leave a Reply