Faire le vide, s’arrêter là…

Jusqu’alors, quand on disait qu’on n’aurait plus d’autres enfants, ça sonnait comme une phrase en l’air. Au début, Raoul était petit, on nous disait qu’on avait le temps, je répondais « Non, on arrête là ». Et puis il a grandi, je continuais à faire la même réponse. Et puis autour de nous, les familles avec trois enfants se multipliaient. « Et vous, c’est pour quand? ».

Il y a même eu ce petit retard de règles, ces quelques jours où je me suis dit « Et si? »Et ce soulagement quand finalement, ça n’était qu’une fausse alerte. Je l’ai dit, on a trouvé notre équilibre.

Et puis on a commencé à préparer la mise en vente de la maison, on a donné, on a vendu. Des objets de puériculture, des meubles, des vêtements… Car Raoul n’est plus un bébé… Alors voilà, maintenant, c’est du tangible. Dans notre maison, il n’y a plus d’objets pour accueillir un petit bébé… Plus de lit cododo, plus de baignoire Tummy Tub, bientôt plus de chaise haute…

Bientôt, on déménagera les affaires de nos deux enfants, plus de bébé à la maison.

Ce matin, j’ai fait signer au directeur de l’école maternelle le document de préinscription de Raoul qui rentrera au plus tard en janvier 2015. J’attends de recevoir les papiers pour inscrire la Miss au CP. Deux étapes énormes dans la vie des enfants. Et de leur maman!

Je dis ça avec un peu de nostalgie mais en fait aussi beaucoup de joie. C’est une nouvelle façon de vivre qui s’ouvre à nous, des voyages en famille, des sorties en amoureux (car j’aurai moins peur de laisser Raoul).

Ca va être chouette.

Rendez-vous sur Hellocoton !