La coiffure de l’impossible

La semaine dernière, j’ai décidé de sauter le pas. Ça fait des semaines que j’en ai marre de traîner ma tignasse et ma frange qui repousse. Marre de ne plus savoir comment me coiffer et de ressembler à un épouvantail.

Jeudi matin, j’ai donc décroché mon téléphone pour appeler un coiffeur près de chez moi. C’est là que j’ai emmené la Miss la dernière fois et j’avais été satisfaite. En plus, c’est une chaîne donc je me dis que je ne risque pas grand chose.

Je file sur Pinterest pour glaner des idées de coupe. Voici mes inspirations :

coupe

Le hic, c’est qu’arrivée au salon de coiffure, plus de réseau et encore moins de WIFI. Impossible de montrer à la coiffeuse mes idées. J’essaie de lui expliquer mais je vois bien qu’elle ne voit pas DU TOUT ce que je veux. Je lui demande alors de m’amener un ou deux books afin que je lui explique ce que je veux vraiment. Elle m’amène deux books avec des coupes n’ayant AUCUN rapport avec ce que je veux. Je finis malgré tout par trouver une coupe qui ressemble à ce que je veux. Je lui montre, je veux CA.

Elle commence à couper, de longues mèches tombent, on papote, elle est très sympa. Malgré tout, je suis un peu inquiète. Pour le genre de coupe que je veux, il faut utiliser un rasoir et effiler. Elle fait toute la coupe aux ciseaux. En plus, il y a un côté plus court que l’autre. Je suis atterrée. Je lui dis d’effiler plus, elle me dit oui oui mais ne le fait pas. Il est 19h, je suis dans le salon depuis 17h30, je veux rentrer chez moi (sachant que je pensais aller à la gym suédoise ce soir-là). Je lui dis que je ne veux pas de brushing puisque je vais à la gym. Elle me fait donc un brushing. Puis me dit que ça ne va pas, qu’elle va demander à sa collègue de jeter un coup d’oeil (c’est une apprentie). La dite collègue arrive, dit qu’elle va juste recouper un peu mais que ça va. Elle me demande si la longueur me va, je veux rentrer chez moi je dis oui. Je répète que je ne veux pas de brushing, elle me fait un brushing gonflé. Je ressemble à Sylvia Fine (les connaisseurs apprécieront).

Je rentre à la maison, l’homme est dubitatif, ma belle-mère est polie. Il est trop tard pour aller à la gym, je noie mon chagrin dans la soupe de carottes (je rappelle que je suis au régime).

Le lendemain matin, le brushing gonflé est parti. Mais c’est toujours très moche.

coupemoche

Ca pendouille de chaque côté, la mèche devant est lourde, les cheveux ne sont pas effilés. Je ressemble à ma mère.

Je pars au boulot et arrivée là-bas, mes collègues sont d’accord pour dire que je ressemble à un mix entre Mireille Mathieu et un Playmobil.

Illico presto, j’appelle le coiffeur et je demande une nouvelle coupe. Au téléphone, j’ai la jeune femme qui a fait ma coupe. J’y vais franco et lui fais part de mon ressenti et de celui de mes collègues. Elle en parle à sa responsable qui convient d’un nouveau rendez-vous le soir-même.

Le soir, me voilà partie avec les photos de ce que je veux, directement enregistrées sur mon téléphone. Je m’installe, explique à la jeune femme ce que je veux, lui montre des photos. Elle me montre un book avec des photos et on tombe sur la photo que j’avais montré à la première coiffeuse. Je lui montre et lui dis que c’est ça que j’avais demandé et que -on est d’accord – ça ne ressemble pas à ce que j’ai. Elle en convient et a l’air aussi atterrée que moi.

Et là, miracle, elle prend le rasoir \o/

Au final, ma coupe prend forme devant mes yeux et je finis avec ce que je voulais à la base.

Merci Laura, mon héroïne du jour!!

coupecool

Rendez-vous sur Hellocoton !