Rome en trois jours (et sans enfants)

Après consultation, ça sera donc un seul article sur Rome, très complet, avec mes bonnes adresses, mes conseils et plein de photos !!

L’arrivée à Rome

Nous avons pris l’avion à Charleroi pour nous rendre à Rome avec la compagnie low-cost Ryanair. Pour le départ, le billet le moins cher partait à 21h15. Nous étions enregistrés à l’avance donc nous pouvions arriver 20 minutes avant le départ. Nous avons par contre eu un souci avec le parking proposé par Ryanair. Comme on ne voulait pas embêter quelqu’un pour nous conduire, on a voulu réserver un parking à Charleroi. Pour 3 jours, on en avait pour 41€, ce qui n’est pas très cher. Sur le site du parking, on nous informe qu’une navette passe à la demande du client et l’emmène en cinq minutes à l’aéroport. Parfait ! M. Farfalle finissant à 17H, à 17h30, on quitte la maison et à 19H on est au parking. Sauf qu’une fois le paiement effectué (et la transaction non annulable), on est informés qu’il faut être au parking 3 heures avant le vol et que la navette passe toutes les 30 minutes seulement. Après discussion par chat avec le service client, il s’avère que l’ancien système présenté sur le site n’est plus d’actualité. C’est juste un peu du vol là. Sur le principe on aurait pu prendre notre voiture et être à l’heure. Sauf que n’ayant jamais mis les pieds à Charleroi, je n’avais aucune idée du trafic ni du monde à embarquer. J’ai demandé à être remboursée (j’espère que ça sera le cas) et c’est finalement ma belle-sœur qui nous a conduit. Sinon en discutant avec ma voisine dans l’avion, j’ai appris que des particuliers louent des places de parking chez eux et font la navette vers l’aéroport. Ça peut être une bonne solution aussi.

Nous sommes arrivés à l’aéroport de Ciampino avec 30 minutes de retard, à quasiment minuit. A cette heure tardive, plus aucune navette n’emmène vers le centre de Rome. Nous avions choisi un hôtel dans la ville de Ciampino, beaucoup moins cher qu’à Rome. Vu qu’on ne faisait qu’y passer, ça nous embêtait de payer cher pour quelques heures. Nous avons donc pris un taxi pour le Ciampino Hôtel. Pour la petite histoire, plusieurs taxis ont refusé de nous prendre, privilégiant les touristes en partance pour Rome. Un taxi a accepté de nous prendre pour 25€, j’ai réussi à le faire passer à 20€ (pour 2 km, ça va hein !) et en dix minutes, nous étions à l’hôtel. Pour ceux qui avaient choisi un hôtel dans le centre de Rome, 30-45 minutes de route les attendaient et sûrement une note bien salée à la fin !

Le Ciampino Hôtel est un très bon hôtel de passage, pour une arrivée tardive ou un départ matinal. Nous avions eu la chambre via hotels.com pour 49€ sans petit déjeuner. Niveau bruit, typiquement comme les hôtels à proximité des aéroports : des portes qui claques, des bagages qui roulent et quelques décollages. Mais au final, nous avons passé une (courte) nuit plutôt agréable. Pour rejoindre la gare, une petite dizaine de minutes à pied à travers les rues de la ville. Et ensuite, pour 1€50 par personne, direction la gare de Termini dans le centre de Rome !

Dagnino Roma
Dagnino dans la galerie Esedra, via Vittorio Emanuele Orlando, 75  – Ce café pâtisserie propose des viennoiseries et autres pâtisseries et des spécialités siciliennes

Nous sommes allés prendre un petit déjeuner à deux pas de la gare, dans une charmante galerie.

Notre B&B à Rome

Après avoir hésité un peu trop longtemps et vu nous passer sous le nez pas mal d’hôtels, nous avions jeté notre dévolu sur un B&B un peu excentré, sur la piazza Vittorio Emmanuele II. Niveau budget, les hôtels à Rome sont plutôt chers. Il est possible de trouver moins cher en s’éloignant mais quand on a peu de temps pour visiter, mieux vaut éviter de passer son temps dans le métro. Notre B&B se situait à 3 stations de métro de la Plaza di Spagna, sur une place très animée, dans le quartier chinois de Rome. Nous ne devions récupérer la chambre qu’à 15h mais notre hôtesse a accéléré le nettoyage de la chambre pour nous permettre de l’avoir plus tôt. En attendant, elle nous a carrément servi un petit déjeuner complet dans le salon de l’appartement. Le B&B est composé de trois chambres avec salle de bain extérieure privative. Notre chambre était très grande, avec un lit géant et un autre lit une personne sur le côté. A cela s’ajoutait une table et deux chaises où nous avons pris nos petits déjeuners. Nous disposions également d’un petit frigo et d’une bouilloire avec du thé. Dans la salle de bain avec baignoire, nous avions gel douche et shampoing et deux peignoirs de bain bien douillets. Seul bémol : entre le bruit des voitures à l’extérieur et celui des autres occupants de l’appartement, c’était un peu bruyant. Mais rien de terrible. La gentillesse et les attentions de notre hôtesse nous ont fait oublier ces (tout) petits désagréments.

B&B Rome
Dans notre chambre double, nous disposions d’une petite table pour déjeuner

B&B Piazza Vittorio Emanuele II 87
bedandbreakfast@piazzavittorio87.it
WIfi, climatisation, télévision, salle de bain privative avec sèche-cheveux, petit-déjeuner inclus
208€ les deux nuits via booking.com

Jour 1 : les places,  les fontaines et les églises

Le matin, direction la Plaza del Popolo et son obélisque (la deuxième plus haute de Rome)qui date du XIIIe siècle avant JC) puis direction la Plaza di Spagna via la Via del Babuino et ses beaux magasins (que des marques de luxe, je me suis contentée de regarder les vitrines). Malheureusement, la très jolie Barcaccia, la très jolie fontaine de la place est actuellement entourée de barricades (pleines de pubs).  On a ensuite gravi les 137 marches pour atteindre la Villa Medici. De là-haut, joli vue sur Rome. Ensuite, direction la Fontaine de Trevi. C’est l’endroit que j’ai préféré, c’est juste magnifique et vraiment impressionnant. Malgré la foule présente, on a pu approcher et jeter des pièces dans la fontaine. Si tout se passe bien, on devrait donc revenir un jour (et tous les deux) à Rome. A noter que les milliers d’euros collectés chaque année dans la fontaine sont reversés à une association caritative. Par contre, interdiction de se prendre pour Anita Ekberg dans la Dolce Vita sous peine de se retrouver au poste !

trevi
La fontaine de Trevi est l’endroit que j’ai préféré je crois

Le midi, nous avons déjeuné à l’Enoteca Buccone, un caviste qui propose aussi une carte de plats simples mais très bons. Le tout pour un prix très raisonnable (plat + verre de vin + café pour une quinzaine d’euros). L’endroit est également une bonne adresse pour ramener des souvenirs.

Enoteca Buccone
via di Ripetta, 19-20 – info@enotecabuccone.com

Pour digérer un peu, nous sommes allés nous promener dans le parc de la Villa Borghese. Malheureusement, nous n’avions pas pu avoir d’entrées mais la ballade est sympa. On peut louer une barque ou aller visiter le zoo.

Vu la taille du point d'eau, on doit en avoir fait vite le tour ^^
Vu la taille du point d’eau, on doit en avoir fait vite le tour ^^

Ensuite, nous sommes allés sur la Piazza Navona. Cette très belle place possède une forme très particulière puisqu’elle reprend les mesures du stade antique où elle a été construite. Au centre, on retrouve une fontaine, œuvre du Bernin. Au coin de la place, un glacier tout à fait honorable dont j’ai oublié de noter le nom !

Juste à côté, l’église San Luigi dei Francesi (Saint-Louis des Français). Cette église a été consacrée église nationale des Français en 1589 et sa façade est décorée des statues de Charlemagne et Saint-Louis. Mais le plus époustouflant, ce sont les trois œuvres du Caravage qu’elle renferme. Les effets de lumière sont juste fascinants. A deux pas de là, la jolie église Sant’Agnesa in Agone renferme la sépulture du pape Innocent X.

Ensuite, nous sommes allés visiter le Panthéon, juste exceptionnel  Malgré les vingt siècles qui ont passé, il est toujours là, incroyablement résistant et bien conservé.

pantheon
Très impressionnant ce monument en pleine ville et les gens en costumes cravate qui passent à côté pour aller bosser!
Dans le plafond du Panthéon, un oculus de 9 mètres de diamètre fait que lorsqu'il pleut, la pluie tombe dans l'édifice! A droite, le tombeau de Victor-Emmanuel II attire énormément de monde.
Dans le plafond du Panthéon, un oculus fait que lorsqu’il pleut, la pluie tombe dans l’édifice!
A droite, le tombeau de Victor-Emmanuel II attire énormément de monde.

Nous avons ensuite mis le cap vers la Piazza Venezia et son énooooorme monument en l’honneur de Vittorio Emanuele II, le Vittoriano. Réalisé en marbre blanc, il est juste monumental. A l’intérieur, deux musées gratuits sur la guerre, on ne les a pas faits. Mais n’oubliez pas de monter les marches pour accéder à un très beau panorama sur la ville. Et si vous en voulez encore plus, pour 7€, vous accéderez à l’ascenseur panoramique.

Les italiens appellent le Vittorino "la machine à écrire" ou la "grande tarte de la mariée"
Les italiens appellent le Vittorino « la machine à écrire » ou la « grande tarte de la mariée »

En fin d’après-midi, nous sommes allés nous balader du côté du forum romain. Suivant qu’on est plus ou moins intéressé par la Rome Antique, on y passe plus ou moins de temps. Au bout de la route, le Colysée, extrêmement impressionnant (mais en travaux actuellement, dommage pour les photos). L’entrée n’est plus possible une heure avant la fin des visites donc on a pas pu rentrer mais déjà la vue extérieure est très intéressante.

colysee

Nous sommes rentrés doucement à pied vers le centre et nous sommes arrêtés au Palatium Enoteca Regionale del Lazio pour boire un verre. D’ailleurs, on s’est contentés d’un verre, le prix des plats nous ayant refroidi.

Palatium Enoteca Regionale del Lazio
via Frattina, 94

Le soir, nous sommes allés boire un dernier verre (sans alcool pour moi !!) au Gregory’s Jazz Club. Pas très italien puisque le patron est un choupi anglais mais très sympa ! Chaque soir a lieu un concert de jazz (vers 22h) et c’est parfait pour se détendre un peu après une journée harassante de marche.

Gregory’s Jazz Club
via Gregoriana, 54a

Jour 2 : le Vatican et le Trastevere

Nous n’avions pas acheté de billets pour les musées du Vatican donc dès 9h, nous étions dans la queue pour entrer dans la basilique Saint-Pierre. Les quelques minutes de queue nous ont permis d’admirer la place Saint-Pierre, connue dans le monde entier pour ses célébrations religieuses. Nous avons donc pu admirer les 284 colonnes et 140 statues qui l’entourent avant de rentrer dans la basilique.

La basilique Saint-Pierre est la plus grande du monde (pour situer, elle fait deux fois la taille de Notre Dame). A l’intérieur, un monde fou qui se presse pour admirer les 180 couleurs de marbre du sol et des murs, les mosaïques hallucinantes de finesse et bien évidemment la célèbre Pietà de Michel-Ange (protégée par un vitre depuis 1972). Juste à côté, beaucoup de monde aussi qui se recueille sur la tombe de Jean-Paul II.

Basilique Saint-Pierre
La basilique Saint-Pierre est très impressionnante, et pour cause!
La Pieta et la statue de Saint-Pierre sont tous deux protégés et on ne peut pas les approcher. Il n'empêche qu'on se presse pour les admirer!
La Pieta et la statue de Saint-Pierre sont tous deux protégés et on ne peut pas les approcher. Il n’empêche qu’on se presse pour les admirer!

Nous sommes ensuite partis, armé de tout notre courage, pour faire la queue aux musées du Vatican. Il est possible de réserver des entrées à l’avance pour ne pas faire la queue mais comme on s’y est pris comme des manches, on en avait pas. Si vous faites la queue, vous allez être harcelés dans toutes les langues par des gens qui vendent (à prix d’or) des billets coupe-files. Nous on a tenu bon et après une heure et demi sous un soleil écrasant, on a pu entrer (prix du billet : 16€). On a fait les différentes salles dans l’ordre et malgré le monde fou, on a pu en profiter sans soucis. Certaines salles sont plus intéressantes que d’autres et si on a pas trop le temps, mieux vaut privilégier le cortile della Pigna, la stanze di Raffaello (sublime) et bien sûr la Chapelle Sixtine. Arrivés dans la chapelle, il faudra garder le silence, l’appareil photo éteint et suivre les indications des guides qui parquent les touristes en rang pour faire rentrer un maximum de monde. Ensuite, il faut lever la tête et admirer !! En sortant de la chapelle Sixtine, la pinacothèque est à visiter également.

Sur la fresque nommé "l'école d'Athènes", Raphaël s'est amusé à représenter les philosophes grecs avec la tête de ses amis artistes.
Sur la fresque nommé « l’école d’Athènes », Raphaël s’est amusé à représenter les philosophes grecs avec la tête de ses amis artistes.

En sortant, nous sommes allés déjeuner au restaurant la Ragna d’Oro, à deux pas du Vatican. Nous avons dégusté des antipastis aux noms des propriétaires Marco et Fabio et des calamari ripieni (farcis aux crevettes), le tout arrosé d’un bon rosé ! Et en français s’il vous plait !!

Ragna d’Oro
Via Silla, 26

Ce rosé est bien foncé hein?
Ce rosé est bien foncé hein?

Après ce bon repas, nous avons remonté long du Tibre pour atteindre le quartier de Trastievere. La basilique Santa Maria in Trastevere est très jolie, tout comme la place du même nom.  Nous avons dégusté une glace (bio) chez Fior di Luna. J’ai pris un sorbet orange/cannelle : une merveille !!

Fior di Luna
Via della Lungaretta, 96

Épuisés par tant de marche, nous avons repris un bus jusque la Via del Corso.

Avant d’aller manger, nous nous sommes arrêtés boire l’apéro à la Antica Enoteca di Via Croce. J’ai trouvé l’accueil moyen, service au bar si pas de repas (à 18h30). Le prix des boissons est néanmoins raisonnable, avec une sélection de cocktails avec et sans alcool et verres de vin. Il est possible d’y manger mais j’ai trouvé que c’était cher (antipasti à 14€ mini).

Antica Enoteca di Via Croce
Via della Croce, 76b

Comme nous étions fatigués, nous avons décidé d’aller manger tôt. Nous nous sommes donc retrouvés à 19h au restaurant Il Gabriello. Bien nous en a pris puisque sans réservation, pas de table après 20h. Nous y avons dégusté de vraies saltimbocca alla romana. Le service très sympa et en Français. La carte des vins est très complète et le lieu très joli avec ses voutes et ses pierres apparentes.

Il Gabriello
Via Vittoria, 51

Ambiance romantique ^^
Ambiance romantique ^^

Jour 3 : Campo de Fiori et le Ghetto

Le dernier jour, nous avions quelques heures devant nous avant de prendre l’avion. Nous avons donc laissé nos valises au B&B pour nous rendre dans le quartier du Campo de Fiori. Chaque matin (du lundi au samedi jusque 13h), un marché prend place… sur la place (la seule grande place de Rome sans église d’ailleurs !). On y trouve de tout : des fruits et légumes, des pâtes, des souvenirs pour touriste… Sur le côté de la place se trouve le Palazzo Farnese que l’on peut visiter mais uniquement sur réservation préalable (par internet).

Des tas et des tas de pâtes!
Des tas et des tas de pâtes!

Nous sommes ensuite partis vers le Ghetto. Les premiers juifs sont arrivés à Rome en 161 avant JC et vers le XIIIe siècle, s’installèrent dans ce quartier. C’est le pape Paul IV qui créa le Ghetto en 1555. Les habitants devaient alors y rentrer chaque soir avant que les cinq portes ne se ferment. L’obligation d’y rester la nuit fut supprimée une première fos en 1798 puis en 1848. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands promirent à la communauté juive de les laisser tranquilles s’ils leurs remettaient 50 kg d’or. Malgré cela, le 16 octobre 1943, 2091 juifs furent raflés puis déportés, principalement à Auschwitz. Seulement 16 en revinrent.

Nous avons commencé notre visite par la Grande Synagogue que l’on peut visiter, ainsi que le Musée hébraïque. Ensuite, nous nous sommes baladés dans les rues du quartier. A noter la Piazza Mattei et sa fontaine et le très bel hôtel particulier dans la rue Funari.

La jolie fontaine des tortues
La jolie fontaine des tortues

Nous sommes ensuite repartis à notre B&B pour récupérer les valises et partir vers l’hôtel.

Le retour vers l’aéroport

Nous avions pris un billet pour une navette qui devait nous ramener à l’aéroport sur le site de Ryanair. Le hic, c’est que nous n’avons jamais reçu la confirmation ni aucun document de la part de Ryanair. Nous nous sommes donc rendus à un comptoir d’une compagnie de navettes pour y acheter un billet. Il était 15h05 et la navette venait de partir. La dernière étant à 17h, nous avons préféré prendre un taxi. Et par chance, nous avons rencontré un couple d’Anglais qui partaient également à Ciampino. Nous avons donc partagé le taxi et payé 15€ par couple. Je pense que c’est un bon plan car la navette coûte 6€ par personne, le confort du taxi en moins. Alors si comme moi vous avez le verbe facile, n’hésitez pas à parler avec les gens de votre avion ou ceux qui font la queue pour un taxi !

Toutes les photos sont de Monsieur Farfalle

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Comments

  1. Lauréa

    14 mai 2014 at 11 h 10 min

    Waouh superbe article, ça me rappelle pleins de bons souvenirs 😉

  2. Maman de Crapaud

    14 mai 2014 at 11 h 49 min

    Tu m’as donné envie d’y aller. Tu as eu un superbe temps en +.
    Merci beaucoup pour ce récit !

    1. Aurore

      14 mai 2014 at 17 h 16 min

      Oups dsl pr les fautes je sais pas faire deux choses en même temps 😉

  3. sorryso

    14 mai 2014 at 14 h 04 min

    ou la la! Je note, je note, je note! En effet, à l’automne, j’aimerais nous concocter une escapade du genre 🙂
    Merci donc.
    Bonne journée

  4. MissBrownie

    14 mai 2014 at 16 h 27 min

    Chouette billet bien complet ! Et Bravo à Mr Farfalle pour les photos

  5. Aurore

    14 mai 2014 at 17 h 15 min

    On est aller 4 jours a Rome en septembre et on a adore !
    Avec Ryan air aussi mais a brauvais tille vu qu on habitait a 10 min!
    Arrive la bas on a pris les navette a 6euros par contre pr repartir quand le panneau dit bus tous les 35 min c est moi. D être le cas ça m a fait un peu panique mais on est arrive bien en temps !
    On avait réserve sur le site ebooking a l hôtel valeri a 10 min du Colisée et des terme de caracala que j ai adore visite !
    On a fait le mise du Vatican 5h de visite…
    On avait pris les passe Rome pas super rentable si tu prends pas le métro tous les jours
    J espère y retourner dans quelques années 🙂

  6. Claire7799

    14 mai 2014 at 17 h 50 min

    Des photos magnifiques qui me rappellent des souvenirs magiques de notre voyage de noces!
    Malheureusement, nous n’étions resté que 3 jours et on n’avais pas eu le temps de faire le parc de la Villa Borghese, le quartier du Trastevere… Il faudra y retourner donc, tes photos me font rêver!

  7. Alicia

    14 mai 2014 at 20 h 54 min

    Génial, merci pour ce compte-rendu !
    Nous sommes allés à Rome il y a un peu plus de 2 ans, en pleine tempête de neige et on n’a pas pu visiter le Colisée et le Panthéon qui étaient fermé. Une jolie ville !

  8. Au fil de la vie #67 - Mademoiselle Farfalle

    20 septembre 2015 at 19 h 01 min

    […] pause dans le jardin de la villa Borghese lors de notre weekend en amoureux à Rome l’an […]

  9. [Voyages] 5 idées de weekends au départ de Lille - Mademoiselle Farfalle

    8 juillet 2016 at 13 h 11 min

    […] l’homme, on a décidé de partir au moins une fois par an sans enfants. Rome il y a deux ans, Venise l’année dernière et New-York cette année. Pour l’an […]

  10. Quatre jours à Rome en famille (partie 1) - Mademoiselle Farfalle

    13 avril 2017 at 12 h 33 min

    […] ce voyage était le cadeau pour les 60 ans de ma belle-mère. Nous étions déjà allés à Rome il y a trois ans mais tous les deux et cette fois, notre expérience a été un peu différente, nous adaptant plus […]

Leave a Reply