Un peu marre…

Dimanche. 8h35. Je suis dans mon lit. Seule. L’homme est descendu avec les enfants. J’entends les cris de Raoul dans le séjour, je profite du silence du 2nd étage.

Ça fait une semaine que Raoul finit chaque nuit dans notre lit. Je sais c’est pas bien. Mais je suis fatiguée et c’est la seule façon pour moi de faire une nuit correcte.
Ça fait une semaine que la Miss me réveille chaque nuit pour nous dire qu’elle ne veut pas dormir avec son frère.
Ça fait presque un an qu’elle ne veut plus dormir dans sa chambre.
Ça fait trois semaines qu’ils dorment tous les deux. Répit de quelques heures.
Ça fait quelques semaines que la Miss est insupportable. Tout est sujet à controverse, chaque réponse commence par « Oui mais maman ». J’ai perdu patience, j’en ai marre de négocier alors je crie. Beaucoup. Trop.
Raoul en parallèle avec sa soeur s’exprime aussi, se confronte à nous tout le temps. Ça s’appelle le Terrible 2.
Pour la Miss je ne sais pas si le Terrible 6 existe. Sans doute juste un moyen de nous montrer qu’elle existe.
Au moins quand Raoul est tout seul ça va il est chou. Avec la Miss par contre c’est une confrontation permanente. Aucun répit, aucun moment calme. Ma petite fille si douce s’est transformée en un mini monstre.

Moi au milieu de tout ça j’en ai un peu marre.

Illustration Fanny MEYER
Illustration Fanny MEYER

Et puis le dimanche passe, tranquillement. La Miss est calme et sage. L’homme part faire du vélo avec les enfants, je reste à la maison, je blogue, je crochète, je cuisine. Raoul me fait des tonnes de câlins, il joue avec sa sœur. On regarde un dessin animé tous ensemble en goûtant. C’est une journée tout douce.

Le soir, les enfants vont se coucher sans trop de difficulté. Je prends mon crochet avec moi et j’attends qu’ils s’endorment. Raoul sombre rapidement tandis que la Miss chantonne Libérée, Délivrée. Et puis je n’entends plus que leurs respirations tranquilles.

La maison est calme, je descends rejoindre M. Farfalle.

Je suis fatiguée, je m’énerve vite en ce moment. Je n’aime pas ça.

Ça existe la déprime printanière?

Rendez-vous sur Hellocoton !