Weight Watchers : 2 mois et -7 kg, et après?

Ça fait deux mois que je suis le programme Weight Watchers. Mon poids de départ était à 68 kg tout pile et mon objectif à 61,2. Dans l’idéal, mon poids rêvé c’était 60 kilos. Parce que c’est tout rond et puis parce que c’est mon poids d’avant les enfants.

Après ces deux mois, je suis à 60,9 kg. La semaine dernière, ça a été gros craquage. Marre de compter, marre de me priver. J’ai mangé, j’ai bu, j’ai grignoté. Et j’ai eu mal au ventre. Tout le temps. Comme quoi, prendre de bonnes habitudes alimentaires c’est bien.

Cette semaine, j’ai repris de bonnes habitudes, j’ai compté mes points, sauf le weekend où je me suis fait plaisir, mais sans abuser. Résultat : +500g la semaine de craquage, -500g la semaine calme. J’ai trouvé mon rythme de croisière.

Et j’ai trouvé ce qu’il me fallait pour maigrir. On a beau dire ce qu’on veut sur WW, il est clair que c’est ce qu’il me faut. C’est facile de dire « Ah ben pour maigrir il suffit d’avoir une bonne alimentation ». Oui, il suffit. Sauf que moi je suis plus welsh/frites/bière que salade verte/eau detox. Alors le fait d’avoir un cadre, un capital de points à ne pas dépasser c’est idéal.

Maintenant que je suis à mon poids objectif, je voudrais le maintenir. Enfin arriver à 60 et y rester. Et puis parfois, je repense à mon poids idéal. 57 kg. Seulement 3 kg encore à perdre. Et pourquoi pas essayer de les atteindre?

Il puis il y a ma vision de moi-même. Autour de moi, on arrête pas de me dire que j’ai maigri. Ma famille, mes amis, mes collègues. « Oh la la ce que tu as maigri! » « Oh mais tu as encore perdu non? » Mais moi, je ne me vois pas (encore) mince. Je vois bien que je rentre dans du 38. Je vois bien que je remets des vêtements dans lesquels je ne rentrais plus depuis des années. Mais quand je me regarde dans la glace, je vois encore un gros cul et des gros cuissots. Et je me dis qu’il faudrait que je perde encore.

Et puis la voix de la raison me dit que non, ça n’est pas une bonne idée. 60 kg pour 1m73 c’est très bien. Ca va déjà être un sacré challenge de me stabiliser à 60 (une fois que je les aurais atteints).

Et puis il y a les vacances qui arrivent, les apéros, les restos et heureusement les longues ballades et la natation.

Je vais être sage, juste atteindre les 60 et y rester.

robe jean New Look

Rendez-vous sur Hellocoton !