L’Amour est dans le pré S09E05

Hier nous retrouvions Caroline, Nicolas, Thierry, Chrystèle, et Christophe dans leurs exploitations respectives.

Chez Caroline, Miguel attend Caroline qui est toujours au centre équestre. Christophe arrive, un peu surpris d’être accueilli par Miguel plutôt que par Caroline. A son arrivée et dans le mesure où il y a deux chambres, une luxe et une mini, Caroline a prévu un quizz. C’est son frère Franck qui arbitrera le match.

En dînant, la conversation tourne autour du célibat et de la solitude. Les 6 ans de célibat de Caroline ne l’ont pas dérangée car elle a appris à vivre sans. Pour elle, il y a l’Amour en général, elle ne segmente pas l’amour filial, l’amour physique… Donc elle n’a pas besoin d’amour, elle veut un homme dans sa vie.

Le lendemain, encore prise par son travail, Caroline a laissé du taf pour les hommes. Qui galèrent un peu, il faut le dire. Elle n’apparaît que brièvement pour le repas du midi et repart vite fait pour donner ses cours. L’après-midi, les deux garçon partent visiter la ville. Le sujet de discussion reste Caroline et la carapace qu’elle s’est forgée. Et les pauvres ont l’air de s’ennuyer comme des rats morts.

Le soir venu et Caroline revenue (haha), elle emmène les garçons à son cours de danse. Après quelques pas de danse, la jeune femme se met un peu à l’écart avec Miguel et ils se livrent sur leurs sentiments. Ils crèvent l’abcès suite aux paroles un peu dures de leurs premières discussions. A voir si ça aboutit à quelque chose.

Caroline ADP

Chez Nicolas, on trinque à la première soirée. Les filles font l’équivalent féminin du concours de bites. C’est à celle qui a couru le plus, qui a fait le plus de sport. Comme dirait Karine, la tension est palpable.

Le lendemain, deux activités au programme : le quad avec Nicolas et le tracteur avec son oncle. Tous ça n’est pas très passionnant. Nicolas n’est pas très passionnant. Je l’aime pas trop en fait. Et ses prétendantes non plus. Pour le déjeuner, c’est pique-nique. Et l’ambiance ne se détend pas quand Nicolas fait croire qu’il a le numéro de portable d’une des deux. Lors d’un cours de labour individuel, l’agriculteur discute avec les jeunes femmes sur leurs attentes et leurs sentiments.

Nicolas ADP

Chez Thierry, Isabelle pensait profiter de l’absence de Catherine pour avoir un tête avec l’agriculteur mais c’était sans compter sans Carmen, la maman de l’agriculteur qui avait prévu le repas… et trois couverts! Et après le repas, maman Carmen valide Isabelle. « Elle cause bien et on dirait qu’elle aurait toujours été là ».

Le dîner finit, un débat de fond agite la maisonnée : comment bien faire la vaisselle? Eau chaude? Tiède? Froide? Laisser sécher? Essuyer? C’est intense. A tel point que Thierry laisse les deux femmes oeuvrer. La soirée de folïe se termine devant la télé.

Le lendemain, ENFIN, Carmen n’est pas dans les parages et Isabelle peut passer un moment avec Thierry. Elle aide l’agriculteur à traire les vaches. Mais Carmen débarque bientôt, visiblement désireuse de mettre son grain de sel dans l’histoire. D’ailleurs, elle apprécie tellement Isabelle qu’elle l’a autorisée à la tutoyer. Lors du repas, Isabelle harcèle Thierry de questions, sous le regard de Carmen. On dirait bien que ces trois là ont oublié l’arrivée prochaine de Catherine.

Cette dernière arrive, pensant voir Joséphine plutôt qu’Isabelle. Après le repas, on ne sait pas ce que pense Thierry mais Carmen en tout cas, trouve que ça sera dur de choisir.

Chez Chrystèle, Yann arrive. Et dit « Waw incroyable » en voyant un chien. Ce qui est incroyable chez une éleveuse de chiens, c’est vrai. Il offre ensuite son cadeau, un horrible vapo en forme de dalmatien. Ensuite Jérôme offre une flamiche au Maroilles (qui est délicieuse, c’est celle que j’achète)(mais c’est un peu pourri comme cadeau).

Le lendemain, c’est le moment des courses. Et c’est une soirée raclette qui est prévue et Jérôme veut absolument acheter du pâté. Visiblement, il souffre d’une sorte d’obsession pour le pâté.

Yann ADP

Chez Christophe, c’est l’heure des courses à la supérette du village. Et ils achètent du boudin (aucun rapport avec les prétendantes)(quoique)(on avait dit pas le physique).  De retour à la maison c’est l’heure des cadeaux. Et les prétendantes ont bien compris que pour avoir le coeur de l’agriculteur, il faudra le prendre par son plus grand défaut : la gourmandise.

Le soir, ce sont les filles qui cuisinent. Christophe ne cuisine jamais car c’est sa maman qui s’en charge habituellement.

Le lendemain, Marie-Noëlle et Séverine ont chaussé les bottes dès 7h pour aller voir la traite des vaches. Après avoir enfilé la seyante combinaison de travail, les filles font la connaissance de Bruno, le frère et associé et de Philippe, l’ami d’enfant de Christophe qui l’a inscrit à l’émission.

Pour le déjeuner, l’agriculteur emmène les filles au restaurant. L’occasion pour le trio d’organiser la fête en l’honneur des prétendantes qui réunira une quarantaine de personnes. « Une chose organisée est une chose à moitié faite ». Méditons sur cette pensée bien sage et rendez-vous la semaine prochaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !