On va au camping…

Toute mon enfance, je suis partie en vacances en résidence de vacances. Pierre et Vacances, Maeva, Odalys, Lagrange… On en a testé pas mal, des simples locations où on ne partage rien d’autres avec ses voisins que la piscine à des résidences avec animations où on se retrouve à jouer au water-polo pour gagner un pastis. On a aussi fait plusieurs fois le Club Med pour des destinations plus lointaines.

Une partie de ma famille partait en camping. Ils partaient tous ensemble, en caravane, dans un camping 3* situé dans les terres dans le Var. Du coup tous les ans, on les rejoignait pour une journée ou deux. Et ça me suffisait. Devoir traverser le camp pour aller faire pipi, les gamins qui essaient de regarder sous la porte quand tu te douches, ton voisin hollandais qui est tellement près que tu l’entends péter, non merci!

Mon homme lui, est toujours parti au camping. Avec un beau-père prof, c’était deux mois de vacances complets tandis que nous ne partions que 3 semaines (enfin « que » tout est relatif, je mesure la chance que j’avais de partir). En tente, en caravane, il est parti des années comme ça et a toujours adoré ça.

Depuis que nous sommes ensemble (soit presque 11 ans), il me tanne avec le camping, me disant que ça me plairait, que le camping ça n’est pas comme le film et qu’avec ma sociabilité, je serais comme un poisson dans l’eau. Mais moi, je ne voyais que le manque de confort, de toit sur ma tête et de toilettes A L’INTERIEUR de mon logement.

Depuis qu’on a les enfants, il me le répète : ils adoreraient le camping.

Cette année, j’ai cédé. Oui. Pourquoi pas.

Ni une ni deux, Monsieur Farfalle s’est retrouvé sur le site de Décathlon, à me lister toutes les tentes à deux chambres qui existent avec toutes leurs caractéristiques techniques tellement passionnantes. Je partageai moins son enthousiasme à l’idée de dépenser 600€ dans une tente qu’on ne réutiliserait peut-être jamais, préférant l’option mobil-home pour commencer. Sauf que le mobil-home « c’est pas du camping ». J’vous jure…

Et puis ma copine Lexou m’a parlé de Yelloh Village où elle s’apprêtait à partir pour la troisième fois. J’ai un peu regardé le site et j’ai craqué sur le camping Verdon Parc au coeur des Gorges du Verdon. Le mobil home n’étant pas trop dans nos prix et pis c’est pas du camping d’façon on a choisi de passer une semaine dans une tente Lodge. On va se la jouer Out of Africa dans le Verdon avec les enfants.

http://www.yellohvillage.fr
http://www.yellohvillage.fr

On a pas de salle de bain (et ça, ça m’inquiète un peu)(je vous jure, je suis capable de mettre un seau dans un coin de la chambre) mais on a deux chambres, un coin cuisine et une petite terrasse. On pourra aussi profiter de toutes les activités proposées par le camping : l’espace aquatique avec piscine olympique et pataugeoire, le club Kids (même si la Miss a décrété qu’elle n’irait pas un coup de pied aux fesses oui!), les soirées avec animations (j’ai vu qu’il y avait karaoké, Monsieur Farfalle prépare-toi à avoir honte de moi!!) et encore plein de choses…

J’ai juste un peu peur de devoir traverser le camping pour aller faire pipi et aussi que Raoul se barre. Mais sinon ça va aller… Et puis la semaine d’après, on part en résidence de vacances. Avec des toilettes DANS l’appart.

Rendez-vous sur Hellocoton !