Est-ce que je refuse un 3e enfant pour les bonnes raisons?

Même si j’ai toujours voulu 3 enfants, même si Monsieur Farfalle me tanne pour faire un petit troisième, je dis non. Je dis qu’on a notre équilibre, je dis qu’on est bien comme ça.

Et puis je vois mes deux bébés qui grandissent, ne sont plus de grands bébés. Je me demande si je suis prête à faire le deuil d’une troisième grossesse, à faire le deuil d’un accouchement spontané,  à faire le deuil d’un troisième allaitement.

Je réfléchis aux raisons qui font que je dis non. Cet équilibre dont je parle tant mais pas seulement. C’est aussi une question financière. Je pense au futur, aux études qui coûtent cher, aux activités à multiplier par trois. Je pense au fait de laisser trois enfants plutôt que deux pour partir en amoureux, je pense aux nuits sans sommeil alors que les enfants ont trouvé une façon de fonctionner à deux. Je pense à leur si belle complicité et le fait d’ajouter un grain de sel à leur engrenage. Je pense aux kilos perdus et qui seront repris, je pense au manque de place dans la maison, au fait qu’on en trouve aucune autre qui nous plait.

Je dis non à un troisième enfant pour des raisons purement matérielles. Et le cœur dans tout ça? Et ce petit truc au creux du ventre qui réapparaît doucement?  Est-ce que je dois écouter mon cœur ou la raison?

L’avenir nous le dira…

Rendez-vous sur Hellocoton !