Etre complices avec quatre ans d’écart

Souvent quand je discute avec les gens ou que je lis certains blogs, les mêmes choses reviennent. « On a pas voulu trop d’écart pour que les enfants soient complices », « Il va falloir qu’on se mette au deuxième car sinon il y aura trop d’écart », « Oh c’est super que vos enfants aient si peu d’écart, comme ça ils pourront jouer ensemble », « Oh c’est mignon cette complicité, on voit qu’ils sont proches en âge ».

Mes enfants ont 4 ans d’écart. Et ils sont super complices.

Dans notre maison, nous avons actuellement quatre chambres (on en perdra une bientôt en faisant des travaux, je vous en reparlerai d’ailleurs). Et pourtant les enfants dorment ensemble. D’abord pour rassurer la Miss et finalement parce qu’en fait, ils ne veulent pas se séparer. Ils jouent énormément ensemble, se partagent leurs jouets, s’adaptent l’un à l’autre.

Tous les matins depuis la rentrée, Raoul veut aller à l’école pour être avec sa soeur (il va être déçu en janvier de voir qu’il n’est pas dans la même école qu’elle). Et tous les soirs, c’est dans ses bras qu’il court quand on arrive à la crèche. La Miss veut absolument que j’aille la chercher en premier pour pouvoir aller chercher son petit frère.

complicité 4 ans d'écart

Et chaque soir, pendant que je prépare le dîner, les enfants regardent un dessin animé. Et c’est dans les bras de sa sœur que Raoul s’installe. Ils passent leur temps à se faire des câlins, à s’embrasser. Bien-sûr ils se bagarrent aussi, ils se chamaillent. Mais ça ne dure jamais très longtemps.

Et quand Raoul réclame un bonbon ou un gâteau, il en demande toujours un deuxième pour sa sœur. Qui se dévoue pour laisser le dernier yaourt au chocolat à son « petit frère d’amour ».

En ce moment, le grand truc de Raoul, c’est de faire de grandes déclarations d’amour à sa sœur. Il dit « Maaaaa soeuuuuuur » et court se nicher dans ses bras en l’embrassant. Et cette dernière est tellement fière de cet amour!

L’autre côté positif d’avoir une grande de 6 ans, c’est qu’elle m’épaule pour s’occuper de lui. Elle lui lave les cheveux dans le bain (pas question qu’ils prennent leur bain séparément)(pour l’instant), elle lui coupe sa viande, elle lui prépare son biberon, elle lui choisit ses vêtements, elle lui tient la main dans la rue…

Je craignais qu’un écart de 4 ans entre eux soit difficile à gérer, qu’ils ne soient pas complices. Mais c’est tout l’inverse.

Rendez-vous sur Hellocoton !