Suis-je une MILK?

Il y a quelques jours, une mini tornade s’est abattue sur la blogosphère parentale. On a découvert que des femmes, des blogueuses qui sont pas mamans ou qui n’arrivent pas à l’être, s’amusent à baver, se moquer de blogueuses qui le sont, mettant en avant des photos, des mots qu’elles ont publié sur leur blog ou sur Facebook.

Je connaissais déjà le terme de MILK (mother I’d like to kill) car je suis déjà allée sur le tumblr (je crois) qui recense les pépites de ces mères que rien n’arrêtent dans le partage d’informations intimes. Ces femmes qui détaillent le caca du petit dernier, qui prennent en photo leur bouchon muqueux pour être sûres que c’est bien ça qu’elles ont perdu ou qui racontent par le menu leurs positions sexuelles favorites pour avoir BB2 avec zhom. J’avoue, parfois je me moque aussi.

Sauf que.

Sauf que là, on ne parle pas de ces femmes qui dévoilent sans aucune pudeur leur intimité. On parle de blogueuses qui partagent des moments de vie (bisous ma Lalie). On tape sur des blogueuses qui parlent de leur vie de maman. On parle donc un peu de moi.

En ce moment, je parle beaucoup de pipi et de caca. Et oui, Raoul est en plein apprentissage de la propreté. C’est mon quotidien et c’est mon quotidien que je partage. Je vous rassure, je ne prends pas les cacas dans le pot en photo (de toute façon il n’y a rien à photographier hein..)

Suis-je donc une MILK?

Sans doute. Même si j’essaie de raconter les choses avec humour, je ne peux pas m’empêcher souvent d’être gnangnan. J’ai deux enfants magnifiques bien que très chiants. J’ai un homme à qui je donne un surnom (mais je ne vais pas chez le gygy ouf).

Quand on est maman, on a l’habitude d’être critiquée. Quand on mange des sushis pendant la grossesse, quand on boit une demi-coupette de champagne à Noël ou quand on la refuse « Oh quand même c’est rien! », quand on choisit d’allaiter, quand on choisit de donner le biberon, quand on utilise une poussette, quand on utilise un porte-bébé pas ergo, quand on allaite trop longtemps, quand on porte trop bébé, quand on le diversifie trop tôt, quand on diversifie pas assez tôt… Je pourrais continuer des heures…

Il y a un moment, j’ai pris une décision qui a révolutionné ma vie. Je me fous du regard et de l’avis des autres.

Je suis une maman, je suis imparfaite, mes enfants sont imparfaits, les autres sont imparfaits. Je fais comme je le sens, comme je peux, je gère avec les moyens que j’ai. Je suis une super maman pour mes enfants et même pour d’autres mamans qui me le disent. Et puis je suis une maman nulle pour d’autres. J’ai fait des cours de burlesque, j’ai montré mon corps imparfait de maman et ça n’a pas plu à certaines personnes. Et bien je vais recommencer parce que j’ai adoré ça. Et ceux à qui ça ne plait pas n’ont qu’à aller voir ailleurs. Je n’écoute que les conseils que je demande, les autres, je les laisse me traverser comme une brise.

Essayez, ça fait un bien fou!!

liberte

 

Rendez-vous sur Hellocoton !