Les 8 choses auxquelles j’ai du renoncer en devenant Maman

J’ai l’impression que mon petit top 5 de la semaine dernière vous a plu. Alors je continue sur ma lancée avec un top 8. Ouais, toujours plus loin, toujours plus haut!

Je suis devenue maman relativement jeune ( à presque 25 ans) mais je vivais avec M. Farfalle depuis déjà 4 ans et je travaillais depuis un peu plus de 2 ans. Autant dire que j’avais pris des habitudes que j’ai été obligée de perdre en devenant Maman.

1. Dormir d’un lourd, bon et gros sommeil

Je suis une grosse dormeuse. J’ai besoin de 8 heures de sommeil pour être bien et je déteste être réveillée la nuit. Autant vous dire qu’avec une fille qui a fait des nuits à peu près potables (genre 23h-6h) à 9 mois, j’ai eu énormément de mal à me faire à ce rythme haché. En revanche, une fois la marche acquise (ça devait la crever), elle a commencé à faire des nuits de 14h et ça c’était juste le bonheur! Raoul lui, a fait de super nuits très tôt mais ça s’est détérioré par la suite. Je ne compte plus les réveils nocturnes pendant lesquels il réveillait sa soeur et la galère à les rendormir tous les deux. Et à cause de ses soucis de santé, Monsieur Farfalle ne peut pas se lever rapidement la nuit donc c’est toujours moi qui m’y colle. Depuis que Raoul est à l’école, il dort super bien la nuit mais moi je n’arrive toujours pas à dormir sur mes deux oreilles et je suis prête à bondir au moindre bruit.

2. Regarder tout et n’importe quoi à la télé

J’ai toujours été une téléphage. Du genre à regarder tout et n’importe quoi et surtout les trucs débiles. Quand la Miss a commencé à comprendre ce qui se passait autour d’elle, on a arrêté la télé-réalité (et ses candidats au langage châtié et à la grammaire parfaite) pour connaître les joies des Tchoupi, Petit Ours Brun et autre Trotro. Depuis, on a carrément plus la télé comme ça, on choisit vraiment les programmes de toute la famille.

3. Traîner en sortant du boulot

J’adore faire les magasins. J’adore me promener. J’adore prendre mon temps. Avant d’être parents, on vivait et travaillait tous les deux dans le Vieux Lille, à deux pas du centre. Alors en sortant du boulot, ça arrivait souvent que j’aille faire les boutiques avant de retrouver M. Farfalle pour boire un verre avant de rentrer. Et puis quand la Miss est arrivée et que j’ai repris le boulot, fini de traîner. C’était la course chaque soir pour aller la récupérer chez la nounou puis à la crèche ou à l’école. Aujourd’hui, j’ai des horaires qui me permettent d’être moins speed, d’autant que les enfants vont tous les deux à la garderie qui ferme à 18h30. Mais les magasins à 18h, c’est fini!

4. M’occuper de moi

Genre aller chez le coiffeur, l’esthéticienne ou faire un massage. Avant j’allais régulièrement chez le coiffeur, je changeais de couleur comme de chemise. Quand je suis devenue maman, j’ai laissé pousser mes cheveux jusque très long et j’ai gardé la même couleur (ou alors, truc de foufou , je faisais une couleur moi-même). Pour ce qui est des massages et l’esthéticienne c’était plus qu’exceptionnel. A vrai dire, c’était devenu annuel. Pendant les vacances d’été car le Pierre et Vacances où nous allions disposait d’un centre de Thalasso. Heureusement, maintenant que les enfants sont plus grands, je réussis plus facilement à les caser ^^

5. Manger chaud et à des horaires réguliers

Haha, le repas, ce moment convivial en famille. Où tu dois te lever 50 fois pour aller chercher un truc, couper la viande, souffler parce que c’est trop chaud, faire réchauffer parce que c’est trop froid, mettre du sel, arrêter les bagarres (qui commencent TOUJOURS quand c’est le moment du repas). Au final, tu préfères attendre qu’ils dorment pour manger. Sauf que le jour où tu fais ça, ils ne veulent pas dormir. Tu finis par manger à 22h, épuisée et affamée.

6. Ne pas (trop) réfléchir avant d’acheter quelque chose qui n’est pas vital

Un enfant ça coûte de l’argent. Ça grandit tout le temps, ça troue ses pantalons, ça ne se garde pas tout seul, ça mange (plus ou moins selon les modèles). Alors autant avant quand on avait deux salaires pour deux (et pas de prêt maison ni de prêt voiture pour un monospace) je me faisais plaisir, autant depuis qu’il y a les enfants, ben je me calme grave. Et puis parfois, je craque, j’en ai marre et je m’achète 3 paires de chaussures et 5 robes dans le même mois. Les enfants mangeront des patates, ils adorent ça.

7. Voir des gens qui ne sont pas mes enfants sans avoir à sortir le calendrier

Avant, quand on voulait voir des potes ou faire une sortie entre copines, on disait juste « Hey, on va se boire un verre ce soir? » ou encore « Tiens je testerai bien le nouveau thaï au bout de la rue! ». Maintenant on doit planifier les choses un mois à l’avance, trouver une babysitter (voire deux si on sort avec des amis qui ont eu l’outrecuidance de se reproduire). Les deux trucs qui mettent mes plans à l’eau : l’enfant qui fait de la fièvre d’un coup (et qui pète la forme une heure après) et l’homme qui a une réunion qui s’éternise…

8. Sortir en amoureux sur un coup de tête

Même problématique que pour le point 7/ Fini le moment où, en rentrant du boulot et avec le frigo vide, on se disait « Allez, on va se faire un jap’? » Là c’est soit on fait livrer les sushis, soit on se fait un resto avec les enfants (un kids friendly, pas un gastro hein…) mais rapport au point 6/ ben pas trop souvent hein…

Et vous, vous vous reconnaissez là dedans? Vous avez renoncé à d’autres choses?

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Comments

  1. MissBrownie

    2 avril 2015 at 9 h 48 min

    Aux sorties au cinéma en couple pour voir des films de grands ! Dur dur d’avoir du renoncer à cela. J’adorais.
    J’ai renoncé à l’idée d’avoir un intérieur bien rangé … j’ai tellement lâché prise que le bordel je ne le vois plus LOL

  2. Tatatricot

    2 avril 2015 at 12 h 07 min

    Nous c’est sur le cinéma et sur la musique dans la voiture :-/
    Pour le reste je m’y reconnais aussi 😉

  3. Sophie | girlystan

    2 avril 2015 at 12 h 16 min

    Bébé a 5 mois et j’ai déjà renoncé à tellement de choses ! Le coiffeur, les magasins peinards sans appréhender le moment où il se mettra à brailler, les habits qui ne sentent pas le vomi, les soirées tranquilles sur le canapé après manger, etc etc. Et les nuits de 8h d’affilée on en parle même pas … Heureusement que ça vaut la peine 🙂

  4. maman est occupée

    2 avril 2015 at 13 h 11 min

    Pour le point 5, c’est clairement l’inverse à la maison : couple sans enfant, avec Papa est occupé, il nous arrivait fréquemment, aussi bien en semaine que le week-end d’ailleurs, de manger à n’importe quelle heure. Maintenant, en semaine c’est dîner à 19h30. Avec le Juste Prix en fond. Joie. Bonheur.

  5. twitter_des_marques

    3 avril 2015 at 21 h 47 min

    tellement vrai 🙂

  6. Anne

    5 avril 2015 at 9 h 34 min

    Exactement ça. Avoir l’impression que ma vie est chronométrée à la minute, c’est le plus dur.
    On a aussi viré la télé sans regret, un oeil au zapping nous suffit pour voir ce qu’on a manqué de vital 😉
    A part pour les repas, qu’on a toujours maintenus, sauf peut être les 6 premiers mois.
    Et moi aussi, je craque sur les robes et les chaussures… tant pis!

  7. Les N choses que je fais depuis que j’ai des enfants | Chez Mère Geek

    25 juin 2015 at 15 h 12 min

    […] avoir lu le billet de Mlle Farfalle (LES 8 CHOSES AUXQUELLES J’AI DU RENONCER EN DEVENANT MAMAN) j’avais envie d’énoncer cette liste à l’inverse, en vous disant ce que je fais […]

Leave a Reply