Flow : le coup de coeur

Depuis quelques mois, j’achète beaucoup moins de magazines. L’impression de toujours voir la même chose, de voir des pages et des pages de publicité pour une ou deux pages intéressantes, de ne rien voir qui m’inspire…

Il a plusieurs années, j’avais un cahier d’inspiration, dans lequel je collais ce qui me plaisait dans les magazines, de la mode, du DIY, un motif… Au fil du temps, j’ai arrêté d’être inspirée. Alors j’ai arrêté d’acheter des magazines, sauf en cas de voyage en train.

Et puis le premier numéro de Flow est sorti. Je l’ai vu sur les blogs et comme je suis un mouton (aka la fille qui fait des tissages, boit des green smoothies dans un mason jar et kiffe la déco scandinave), je l’ai acheté.

Et là, je suis tombée en amour. Sur le message, sur les images, les découvertes, les couleurs, l’atmosphère de ce magazine. Moi qui suis une fan de motifs, j’ai adoré découvrir des artistes, j’ai adoré lire des histoires de crochet qui changent un peu, y voir Nathalie Lété que j’adore, j’ai aimé lire les histoires, découper les illustrations (pour les mettre chez moi, je ne sais pas encore où), j’ai trouvé génial d’y trouver une guirlande en papier et un carnet si jolis. J’ai eu un peu peur du one shot, du premier numéro vraiment chouette et de la déception du deuxième.

Pour patienter avant le deuxième numéro, j’ai acheté d’autres magazines, As you Like et Happinez. Et je n’ai pas accroché. Contrairement à l’immense majorité des blogueuses, je n’ai pas aimé As you Like. Je n’ai pas fait de découverte, j’ai cherché en vain les blogueuses culture et famille, et puis… Je ne sais pas, je n’ai pas accroché quoi…

Et le deuxième numéro de Flow est sorti. Et j’ai galéré pour le trouver car l’endroit où j’avais acheté le premier n’avait pas fait de commande pour le deuxième (les nullos). J’ai vu les copines blogueuses parader avec leur numéro et j’ai patienté. Jusqu’à acquérir le Saint-Graal dans une tout petite presse à juste une station de métro de chez moi.

Et la magie a opéré encore une fois. Pour tout vous dire, je n’ai pas fini de le lire. C’est comme une tablette de chocolat, un peu à la fois, je déguste. Même si j’ai envie de tout dévorer d’un seul coup!

Flow Magazine Frida Khalo

Flow Magazine citation

Flow Magazine créativité

Flow Magazine illustration

Flow Magazine n°2

Rendez-vous sur Hellocoton !