Essayer de mieux consommer

Si je m’écoutais, je serais une vraie Homer Simpson. Je me nourrirais de Coca, de viande grasse et de gâteaux. Mais au fil du temps (je vieillis ma bonne dame), je me rends compte de l’impact de ma consommation sur ma santé et sur l’environnement. Alors depuis quelques mois, maintenant, on a changé notre façon de consommer.

Alors attention, ce billet ne sera pas moralisateur. Je ne me suis pas mise au sans gluten, je ne suis pas végétarienne, j’aime manger un gros burger dégoulinant de gras de temps en temps, j’aime boire une bonne bière et parfois même manger des fruits qui ont traversé la terre. Mais j’essaie de faire en sorte que ça soit exceptionnel.

De manière générale, on fait nos courses de base (fruits, légumes, laitages, viande, poisson, oeufs) dans deux endroits : O’tera du Sart (que l’on arrive pas à appeler autrement que la Ferme du Sart) et depuis quelques semaines à la Ruche qui dit oui. O’tera, c’est la sortie du dimanche des hommes de la famille. Pendant que la Miss et moi vaquons à nos occupations, les hommes vont faire les courses. On y trouve quasiment tout ce dont on a besoin pour la semaine. Depuis quelques semaines, je complète les courses par une commande à la Ruche qui dit oui dont la distribution est le mercredi. Comme les producteurs ne sont pas toujours les mêmes, je varie les produits. Par exemple, la semaine dernière, j’ai commandé 1kg500 de miel car l’apicultrice ne reviendra pas avant 2 mois (on ne sucre qu’au miel à la maison). J’achète aussi chaque semaine du fromage frais italien de la Ferme du Murry Marais parce que la Miss y est accro!! Tous les producteurs travaillent à moins de 250km de la Ruche et certains sont présents lors des distribution. C’est l’occasion de discuter et d’en savoir plus sur les produits. On essaie au maximum de consommer local même si on fait des entorses (par exemple notre passion pour les bananes nous empêche d’être local à 100%).

fromage frais italien

Ensuite, on essaie de ne pas (trop) jeter. Alors évidemment, il y a des couacs. Pas plus tard qu’hier, ma belle-mère a du jeter deux escalopes de poulet qui (je cite) « sentaient la mort ». J’avoue que là, c’est ma faute. Je n’avais pas vu que M. Farfalle avait acheté du poulet et j’en ai acheté aussi. Du coup, on ne l’a pas mangé, on est partis passer le weekend chez mes parents et j’ai zappé les deux blancs que j’ai achetés. Mais sinon, on essaie de toujours finir les restes. Le pain rassis devient pudding, les restes de poulet cuit et les petits légumes finissent en quiche, le trop-plein d’oignons du panier de légumes fait une très bonne soupe, les restes de semoule finissent en gâteau… Ça fait toujours rire l’homme quand je me plante devant le frigo, que je sors tous les restes et que ça finit en plat pour le repas du soir.

Depuis quelques semaines, j’ai récupéré une yaourtière alors je fais mes yaourts moi-même. Ça me plaît de faire des tests, de tenter des trucs et tout le monde les adore!! J’ai aussi une machine à pain mais j’avoue que je suis moins fan du pain maison que de celui que j’ai à la Ferme.

yaourt au lait de chèvre

Côté transport, vu que je suis un boulet qui ne conduit pas, pas de voiture pour moi mais mes petits pieds et les transports en commun. Monsieur quant à lui prend la voiture mais parfois prend le bus ou le vélo (même si ça fait une trotte).

J’ai arrêté les box car au final je me retrouvais à collectionner des produits que je n’utilisais pas. Désormais, j’achète ce dont j’ai besoin (oui j’ai besoin de beaucoup de vernis :p) et je donne ce que j’ai en double.

Le gros point pour lequel je sais que je devrais faire un effort, ce sont les fringues, que ce soit pour moi ou pour les enfants. J’essaie au maximum d’acheter de la seconde main ou de faire du troc mais j’aime tellement faire du shopping que j’avoue que je ne pourrais pas m’empêcher de craquer chez H&M, Zara ou Asos…

Et vous, vous faites quoi pour consommer mieux?

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  1. Mélanie

    28 avril 2015 at 8 h 31 min

    Je suis adhérente d’une AMAP pour les légumes et les oeufs et j’essaie de suivre les saisons pour les fruits. Fini les box pour moi aussi 😉
    J’essaie d’acheter moins, mais mieux 🙂

  2. Aurélie AUJAUD

    28 avril 2015 at 9 h 23 min

    bonjour pour ma part s’est de produire le moins de déchets possible et de privilégier dans la mesure du possible le local et cycle court (amap, la ruche qui dit oui, mais surtout directement chez les producteurs locaux). j’achète la viande en grande quantité du coup ça me revient moins cher et la qualité n’a rien à voir avec ce que je trouve dans le commerce. Après je fais des compromis il y a beaucoup de choses que j’achète encore en supermarché mais j’essaye de m’en passer le plus possible.
    Du coup yaourts, crème dessert (j’ai diminué d’1/3 mes déchets ménager sur 15 jours), pain,… sont fait maison.
    J’essaye d’acheter le max (électroménager, vêtement) en seconde main. Et surtout je n’ai pas le réflexe de jeter mes outils j’essaye de les réparer avant. Et si je n’en n’ai plus l’utilité je vend ou donne.
    Voilà mes débuts dans ma démarche de mieux consommer mais surtout locales 🙂

  3. Test des chaussons Collégien + Concours

    6 mai 2015 at 16 h 38 min

    […] je privilégiais le prix sur la qualité et la provenance. Mais maintenant que j’essaie de mieux consommer, acheter Français, c’est pas mal quand même. Et ne pas à devoir changer de chaussons tous […]

  4. Au fil de la vie #49 - Mademoiselle Farfalle

    5 janvier 2017 at 14 h 04 min

    […] en face de moi des blogueuses aux milliers de likes), je vous ai raconté comment j’essaie de mieux consommer, je vous parle de ma découverte des chaussons Collégien (et je vous offre un bon d’achat), […]

Leave a Reply