En croisière fluviale : de Pontailler s/Saône à Savoyeux

Voilà presque un mois que nous sommes partis en croisière et je n’ai toujours pas pris le temps de revenir sur notre parcours et nos découvertes. Découvertes et redécouvertes d’une région qui est chère à notre coeur.

Avant de récupérer le bateau à Pontailler s/Saône, nous avons fait un petit détour par Fixin pour manger dans un restaurant dans lequel nous avions déjà mangé en juillet dernier. Il s’agit du Clos Napoléon où j’ai une fois encore mangé des escargots délicieux (et Monsieur a encore pris une andouillette!!). D’ailleurs, j’ai pris exactement la même photo de mes escargots que l’année dernière. Une adresse a retenir malgré une petite déception : si l’an passé le prix des vins au restaurant était raisonnable (on peut comparer vu que la cave est attenante au restaurant), cette année, la culbute est plutôt énorme (un Fixin blanc à 25€30 à la cave se retrouve à 46€ à la carte, ouch).

escargots de Bourgogne

clos napoleon fixin

Nous avons ensuite filé vers Pontailler où nous avons récupéré le bateau avant de partir à l’aventure!! Comme nous étions avec les enfants, nous avons décidé de faire l’itinéraire comportant le moins d’écluses et nous nous sommes donc dirigés en direction de Savoyeux.

Le soir, nous voulions nous arrêter à Mantoche mais malheureusement, il n’y avait plus de place pour apponter quand nous sommes passés. Nous avons donc poussé un peu plus loin pour passer la nuit juste avant Gray.

Le lendemain, nous avons repris le bateau mais pas pour aller très loin puisque l’on s’est arrêté à Gray. Malgré la temps menaçant, nous sommes partis nous balader dans la ville pour y découvrir quelques spécificités architecturales.

toit bourgogne

église de gray

la petite saone

Nous avons ainsi découvert l’hôtel de ville, un bâtiment dont le toit est couvert de tuiles colorées (comme les hospices de Beaune en Bourgogne). Comme j’adore visiter les églises, je suis rentrée dans la basilique, de fort belle facture. Nous avons continué à nous balader et sommes tombés sur la jolie boutique de la céramiste Valérie Calvat. Nous y avons passé un moment à discuter avec elle et mes parents sont repartis avec une de ses créations. Personnellement, j’ai craqué sur ses lampes que je trouve sublimes. Nous avons ensuite profité du supermarché tout proche pour faire quelques courses avant de rentrer manger au bateau.

Dès la sortie de la ville, nous avons passé l’écluse de Gray, pour le plus grand plaisir des enfants!

Nous avons eu la chance d’avoir une après-midi bien plus dégagée pour mettre le cap vers Savoyeux. Après avoir passé l’écluse, nous voilà devant le fameux tunnel qui est une première pour nous. Nous n’avions jamais passé de tunnel en bateau. Et il faut avouer que c’est une expérience assez dingue, une sensation étrange d’être enfermée dans les 643 mètres de ce tunnel. Mon papa aux commandes, Monsieur Farfalle d’un côté et moi de l’autre, nous avons passé le tunnel tout doucement car le bateau ne répondait pas exactement comme mon papa l’aurait voulu…

Arrivés à Savoyeux, nous avons pu profiter du port pour nous ravitailler en eau et pour nous brancher à l’électricité.

Pour le repas du soir, l’éclusier de Savoyeux avait été très clair : il FALLAIT que l’on aille chez Berthe à Seveux. Après nous être installés et débarbouillé, nous sommes partis à pied vers le restaurant, situé à un peu plus d’un kilomètre de là, sur la commune de Seveux (où il y a un joli lavoir que vous pouvez voir ci-après). Arrivés chez Berthe, nous avons été frappés par le côté moderne et un peu impersonnel des lieux. Mais l’impression fut de courte durée tant nous avons passé un super moment. Installés à l’écart sur une grande table, nous avons été chouchoutés du début à la fin. Il faut avouer que Raoul nous en a fait une bonne. A peine arrivé à table, il a commencé à piquer du nez sur son assiette (à 19h30). Nous l’avons donc installé sur un banc derrière nous où il est tombé comme une masse… et a dormi pendant tout le repas!!! Nous avons donc pu déguster ce qui se classe dans le top de mes repas favoris : une croûte aux champignons suivie de cuisses de grenouille et le tout arrosé d’un Savagnin. Un régal!!! D’ailleurs, la propriétaire croyait que nous étions franc-comtois car elle n’a pas l’habitude que des « étrangers » commandent ce vin!!! Après avoir profité d’un repas au calme, nous avons eu la chance d’être raccompagnés en voiture vers le port par la propriétaire car Raoul dormait toujours!!

tunnel de Savoyeux

lavoir Seveux

cuisses de grenouilles chez Berthe

croute aux champignons

Raoul dort

 (Si vous vous demandez comment fut la nuit après cet endormissement sauvage et bien… Raoul s’est réveillé à 8h le lendemain)

Rendez-vous très vite pour la suite du voyage, de Savoyeux à Pontailler!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !