[Billet invité] J’aurais voulu être une blogueuse

Chers lecteurs, bonjour.

Vous ne me connaissez pas encore, mais j’ai été invitée par votre habituelle servante à venir vous divertir.

Sachez tout d’abord que je ne sais absolument pas ce que je vais bien pouvoir vous raconter, vous serez donc bien aimables de m’excuser si cet article n’a ni queue ni tête.
Je me présente, je ne m’appelle pas Henri, mais Robert. Je suis un faux compte Instagram et une vraie primipare en détresse.
J’officie d’ordinaire sur Twitter où il m’est facile de râler en 140 caractères.
Une sorte d’outil pour femme/blonde/secrétaire (mettez ici le cliché sexiste de votre choix) assez simple d’utilisation : je pense, j’écris, ça rentre (ça rentre toujours…), je publie.
Mais, l’idée d’avoir « mon » blog m’a plusieurs fois traversé l’esprit… avant que ne surviennent diverses inquiétudes.
Un article sur un blog nécessite la formulation de phrases, de préférence cohérentes et bien orthographiées, je m’imagine déjà comme l’exercice doit être périlleux.
Enfin, je vous dis ça, mais en flânant parfois dans la blogosphère, je m’aperçois que certain(e)s ne s’embêtent pas avec toutes ces contraintes.
BORDEL, MAIS NAN TU NE PEUX PAS ÉCRIRE « JE SUIS ALLER !!! »
Pardon, je m’emballe.
Il faut aussi raconter des choses un tant soit peu intéressantes.
Bien que Twitter m’ait appris que certains épisodes de ma vie que je pensais insignifiants pouvaient déchaîner les foules, je me vois mal vous raconter en 200 lignes comment j’ai joué à la Game Boy avec ma chatte (non, pas l’animal…).
Bref, ce n’est pas simple.
Et imaginez que mon blog remporte du succès !
Je serais contactée par la marque SuceMoiDonc, obligée de vous vanter les mérites de leurs tétines parce qu’ils m’en ont offert 150 qui traînent dans mon salon ?
Mouais…
Enfin, et c’est sans doute ma crainte principale, comment rester calme face aux 36 connasses qui trouveront toujours un truc à redire à propos de mes choix, mes articles, la couleur du fond de mon blog et la taille de mon cul ?
Il faut dire que je traîne un lourd passif, je donne le biberon, j’ai un micro-ondes, je nourris mon Alien avec des petits pots et je n’ai pas d’écharpe de portage, un peu plus et on m’interdisait d’avoir des enfants !
Bref, je crois que je ne suis pas prête à l’ouvrir, ce blog, même si ce petit moment passé avec vous a été fort agréable.
😉
Photo issue du compte Instagram de la dame (et pied appartenant à l'Alien)
Photo issue du compte Instagram de la dame (et pied appartenant à l’Alien)
Rendez-vous sur Hellocoton !