Soin et beauté : les tops et les flops de mon été

Cette année pour partir en vacances, j’ai carrément emporté un sac de plage rempli de produits. Comme nous partions 3 semaines en vacances puis deux semaines de rab’ pour les enfants, je ne voulais manquer de rien. Des produits auxquels je suis fidèle depuis longtemps mais aussi des nouveautés. Petite revue des tops et des flops.

Les tops

1

Avant de partir, j’avais reçu deux produits solaires de chez Nivea : l’huile sèche protect&bronze et le lait après-soleil. J’ai eu un gros coup de coeur pour l’huile sèche. Je ne suis d’habitude pas très fan des huiles que je trouve toujours trop collantes, même quand elles ne sont pas censées l’être. Ici le pari est tenu. Elle est facile à appliquer et protège bien (l’indice 30 est l’indice que je mets du début à la fin des vacances). Je l’ai même utilisé de temps en temps sur les enfants quand j’avais oublié leur crème et la Miss a adoré sa rapidité d’application. J’ai tout particulièrement aimé l’odeur de l’après-soleil mais je suis plus modérée, notamment par rapport à sa composition car il contient des parabens. Dommage :/

Pour les enfants, nous avons acheté la crème solaire très haute protection de Klorane que nous avons vraiment aimée. Par contre elle est longue à appliquer et les enfants ont pas mal rouspété ^^

Pour les cheveux, je suis fidèle depuis toujours aux produits René Furterer et cette année j’ai utilisé l’huile KPF90.

Côté hydratation du corps (hors soleil), j’utilise depuis quelques temps déjà le soin régénérant au karité de Taaj qui laisse ma peau douce et délicatement parfumée. Et pour les pieds, toujours la crème Hansaplast dont je vous ai déjà parlé ici.

Les flops

Crème Dépilatoire Sous la Douche Veet Peaux Sensibles

De ces vacances, je retiens principalement deux flops.

Tout d’abord, parlons poils. Sans entrer dans des détails intimes que je préfère vous épargner, disons que j’alterne épilation et rasage/crème dépilatoire en fonction des zones. Avant de partir, je m’étais épilée les jambes et j’avais pris mon fidèle épilateur dans ma valise. Comme je n’avais pas de rasoir digne de ce nom (c’est-à-dire qui ne me fait pas des micro coupures tous les 2 cm), j’avais opté pour la crème dépilatoire. Et cédant aux sirènes du marketing, j’ai acheté la crème dépilatoire sous la douche de Veet. La promesse du produit : efficacité et gain de temps. On pose la crème avec la face douce de l’éponge, on attend 5 minutes puis on rentre dans la douche et on enlève le produit avec le côté grattant. Sauf que. Ben ça marche pas. J’ai eu beau tester avec différents temps de pause, frotter fort, les poils étaient toujours là à me narguer. Après avoir essayé sans succès au niveau du maillot et des aisselles, j’ai voulu essayer sur les cuisses. Même constat même si moins pire : la moitié des poils seulement étaient partis.

J’ai donc repris mon rasoir. (Sachant qu’habituellement j’utilise la crème dépilatoire classique de la même marque et que ça marche très bien).

Le deuxième flop, c’est un produit que j’ai reçu en test. Ce sont les bracelets anti-moustiques de chez Para’kito. Comme nous étions en Espagne, c’est ma maman qui les a reçus. Il y en avait deux pour les enfants et deux pour les adultes. Nous les avons testés lors de notre court séjour dans le sud et les enfants ont continué après notre départ. Le premier soir, nous sommes allés manger au restaurant de plage et nous avons mis les bracelets (ma maman, la Miss, Raoul et moi). J’avais mis le bracelet à ma jambe car j’ai tendance à attirer les moustiques sur cette partie du corps. J’ai doublé avec une lotion. Et j’ai eu les jambes piquées à 5 endroits différents et ma maman aussi. En revanche, les enfants n’ont pas été piqués. Je crois tout simplement que quand on a une « peau à moustiques », il n’y a pas grand chose à faire :/

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Au fil de la vie #64 - Mademoiselle Farfalle

    30 août 2015 at 14 h 25 min

    […] commencé la semaine en vous parlant des tops et des flops beauté de mon été, je vous ai fait gagner un lot Dr Pierre Ricaud (et vous pouvez encore jouer), je vous […]

Leave a Reply