Délivrances de Toni Morrison

Pour la première fois cette année, j’ai participé aux Matchs de la Rentrée Littéraire de PriceMinister-Rakuten et je suis ravie car c’est mon premier choix que j’ai reçu, à savoir le livre Délivrances de Toni Morrison.

Je n’ai jamais rien lu d’elle, c’était donc l’occasion pour moi commencer à découvrir l’œuvre de cette auteure qui est lauréate du Prix Pulitzer et du prix Nobel de littérature, excusez du peu.

Délivrances de Toni Morrison

L’histoire : Lula Ann Bridewell, fille de « mulâtres au teint blond », est si noire de peau à la naissance que sa mère, Sweetness, n’éprouve pour elle que du dégoût. Son père, ne la croyant pas de lui, quitte le domicile conjugal. Sweetness (« Douceur ») élève durement – et sans jamais cacher sa répugnance – la fillette, prête à tout pour que sa mère daigne la toucher. Devenue adulte et ayant brillamment réussi, elle tentera de se racheter.

Mon avis : comme je le disais en préambule, c’est le premier livre de Toni Morrison que je lis, je n’ai donc pas de point de comparaison. J’ai lu que ce dernier était dans la continuité de ses livres précédents tant dans le style que dans les thématiques abordées. Je l’ai trouvé passionnant, avec des personnages rendus attachants par leur histoire, leurs souffrances passées. De prime abord, Bride m’a parue totalement antipathique, la working girl belle et agaçante, à qui tout réussit. Mais au fil des pages, on comprend ce qu’elle a enduré, sa souffrance et sa relation terrible avec sa mère qui la trouve trop noire et qui lui fait payer même si quand c’est elle qui prend la parole (chaque personnage prend la parole à tour de rôle), elle semble croire que c’est pour son bien. Et puis on s’attache aussi à Booker, dont l’histoire familiale est elle aussi terrible. Le tout grâce à des mots simples, un style fluide qui plonge le lecteur au coeur de l’histoire. J’avoue que j’ai eu du mal à me détacher de mon livre quand je devais reprendre mes occupations. Et c’est en moins de 48 heures que j’ai dévoré ce livre!

Délivrances de Toni Morrison

Délivrances de  Toni Morrison (traduit par Christine Laferrière) – Sorti le 20 août 2015
Format électronique : 12€99 Broché : 18€
198 pages
#MRL15 #PriceMinister

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Maricé

    21 janvier 2016 at 11 h 49 min

    Je l’ai lu également, j’ai litôt bien aimé, mais étais-je dans un état d’esprit qui ne convenait pas, je n’ai pas compris où l’auteur voulait en venir. D’habitude, elle fait passer un message, là je ne l’ai pas trouvé. Disons que je trouve qu’il n’y a pas de fin, pour aucun des personnages…Je suis un peu restée sur ma faim..

Leave a Reply