En janvier, j’ai lu…

J’ai commencé l’année très fort avec pas moins de sept livres et plus de 2900 pages dévorés! Évidemment les vacances ont pas mal aidé et le mois de février sera sans doute plus calme.

Je vous rappelle que dans le cadre de mon défi lectures, j’ai indiqué dans quelles catégories chaque livre entre 🙂

Orange is the New black de Piper Kerman
Catégorie 6 : Un livre témoignage

Orange Is the New Black

L’histoire : Piper Kerman est une jeune femme comme tant d’autres : elle a un emploi, un compagnon, une famille aimante. Elle est très loin de la jeune casse-cou qui avait livré une valise d’argent pour un trafiquant de drogues dix ans plus tôt. Mais le passé l’a rattrapée. Condamnée à quinze mois d’incarcération dans une prison pour femmes du Connecticut, la jeune cadre dynamique de bonne famille devient le matricule 11187-424. Le choc est brutal.

Mon avis : j’adore la série Netflix tirée de ce livre et ça fait un moment que j’ai envie de le lire. Même si certains personnages sont inspirés de ceux du livre, l’histoire est assez différente. Le point de départ est le même mais à part Piper et son passé, il y a beaucoup de différences : son ex s’appelle Nadia et n’est pas dans la même prison qu’elle, sa relation avec Larry semble plus profonde, elle est carrément moins tête à claques… Et surtout, si on voit certains personnages qui l’ont inspirée, ils sont très différents. Du coup, on a presque l’impression de lire une autre histoire. Le livre se lit super vite, je l’ai fini en une journée à peine (bon, avec 3h à l’aire de jeux, ça aide!).

Le charme discret de l’intestin de Giulia Enders
Catégorie 15 : Un livre dont l’histoire a changé notre vision des choses/de la vie

Le Charme discret de l'intestin

Le résumé : Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre « deuxième cerveau » et son microbiote (l’ensemble des organismes l’habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies… Illustré avec beaucoup d’humour par la sœur de l’auteur, cet essai fait l’éloge d’un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience.

Mon avis : j’en parle ici 🙂

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman
Catégorie 12 : Un coup de coeur de quelqu’un de plus âgé

Demain est un autre jour

L’histoire : À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list… Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque, et ses rêves d’adultes sont bien différents.

Mon avis : j’ai lu ce livre parce que j’ai vu passer une critique de blog disant qu’il était top. Au final, j’ai bien aimé même si j’ai trouvé le schéma assez simple et pas vraiment nouveau. Le coup de la liste des trucs à faire avant de mourir/avant de se marier/pour toucher un héritage c’est vu et revu. Assez vite, on imagine le dénouement et la fin est assez prévisible. Un bon moment mais sans plus…

Millénium 4 – Ce qui ne me tue pas de David Lagercrantz
Catégorie 31 : Un livre d’un auteur des pays nordiques

Ce qui ne me tue pas (Millénium, #4)

L’histoire : Quand Mikael Blomkvist reçoit un appel d’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle qui affirme détenir des informations sensibles sur les services de renseignement américains, il se dit qu’il tient le scoop qu’il attendait pour relancer la revue Millénium et sa carrière. Au même moment, une hackeuse de génie tente de pénétrer les serveurs de la NSA…

Mon avis : j’avais adoré les trois tomes écrits par Stieg Larsson. Alors j’avoue que quand j’ai entendu qu’un quatrième livre allait être écrit plus de dix ans après sa mort par un mec dont le principal fait d’armes est la bio de Zlatan, j’ai été plus que dubitative… Je crois qu’il ne faut pas ici essayer de comparer avec les 3 premiers livres. Le style n’est pas du tout le même, moins noir, moins profond. Après près de 150 pages pour installer l’histoire, on a envie que ça décolle. C’est le cas mais c’est gentil. Et puis Lisbeth… Pff… Qu’a-t-il fait d’elle? >_< Du coup, j’ai décidé de changer ma façon d’appréhender l’histoire que j’ai plus lue comme une sorte de fanfic que comme une suite. Et pour le coup, comme ça, ça marche pas mal!

C’est pas moi, c’est toi de Mhairi Mcfarlane
Catégorie 58 : Un livre de chick lit

C'est pas moi, c'est toi

L’histoire : Quand Delia découvre que l’homme qu’elle a demandé en mariage la trompe avec une autre, elle se dit que c’est sa faute. Si rien n’est plus comme avant, c’est aussi sa faute. Mais dans ce cas, pourquoi son ex remue-t-il ciel et terre pour la récupérer ? N’aurait-il pas lui aussi sa part de tort dans cette sombre histoire ? De Newcastle à Londres, entre les boulots louches, les patrons excentriques et les journalistes si séduisants que c’en est indécent, une nouvelle version de Delia voit le jour. L’amour est mort, vive l’amour !

Mon avis : c’est le troisième livre de Mhairi McFarlane et le premier que je lis (les deux premiers sont dans ma PAL) et il parait que c’est le moins bien des trois. Haha. Un pur bouquin de chick lit mais bien écrit et avec une petite touche d’humour anglais qui fait que l’on passe un bon moment. L’histoire est plutôt convenue mais une petite originalité dont je ne vous parlerai pas pour ne pas spoiler rend la lecture plutôt sympa. Le seul bémol serait les multiples revirements et la fin qui arrive (selon moi) comme un cheveu sur la soupe. Mais c’est un bouquin vraiment agréable à lire!

Le chant des esprits de Sarah Lark
Catégorie 56 : Un livre qui fait partie d’une saga

L’histoire : Gwyneira – l’une des deux héroïnes du Pays du nuage blanc – élève sa petite-fille Kura et s’inquiète pour elle. La jeune métis de quinze ans, surnommée la reine maorie, possède un physique et une voix magnifiques qui suscitent l’admiration. Mais, capricieuse et uniquement intéressée par la musique, Kura refuse d’assumer son rôle d’héritière de Kiward Station, le domaine familial. Gwyneira décide alors de l’envoyer en pensionnat pour lui donner une éducation stricte. C’est alors que Kura rencontre William Martyn – le fiancé de sa cousine, la petite-fille d’Hélène – autre héroïne du Pays du nuage blanc… Le coup de foudre est réciproque. Kura et William décident de se marier, au grand dam de tous.

Mon avis : ce livre est la suite du Pays du nuage blanc dont je vous parlais ici. Gwyneira et Hélène qui étaient jeunes filles au début du premier tome sont désormais grand-mères. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire mais une fois que j’ai été prise par les aventures des héros, j’ai eu du mal à en sortir. J’aime vraiment cette saga et j’ai très envie de lire le tome 3!

Délivrances de Toni Morrison
Catégorie 13 : Un livre raconté par plusieurs narrateurs

Délivrances

L’histoire : Dans son onzième roman, qui se déroule à l’époque actuelle, Toni Morrison décrit sans concession des personnages longtemps prisonniers de leurs souvenirs et de leurs traumatismes. Au centre du récit, une jeune femme qui se fait appeler Bride. La noirceur de sa peau lui confère une beauté hors norme. Au fil des ans et des rencontres, elle connaît doutes, succès et atermoiements. Mais une fois délivrée du mensonge – à autrui ou à elle-même – et du fardeau de l’humiliation, elle saura, comme les autres, se reconstruire et envisager l’avenir avec sérénité. « Rusé, sauvage, et élégant…

Mon avis : J’en parle ici 🙂

Je suis en train de lire un bouquin vraiment top dont je vous parlerai sans doute dans un billet dédié.
Et pour février, j’ai prévu un peu plus de lectures légères 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

  1. Ali

    28 janvier 2016 at 7 h 33 min

    Même sensation sur Millenium.
    Dis moi, tu lis quand en fait pour lire autant ?

    1. mademoisellefarfalle

      28 janvier 2016 at 10 h 14 min

      Je lis pendant mon trajet en métro matin et soir et puis souvent le soir je lis 2/3 heures. Et là c’était particulier, on est partis en vacances et j’ai passé beaucoup de temps à l’aire de jeux ^^

      1. Ali

        28 janvier 2016 at 12 h 41 min

        Je crois qu’il me manque le trajet en métro ;p et le soir je tombe de fatigue…. je lis 3 pages et plouf

  2. danslapeaudunefille

    28 janvier 2016 at 8 h 46 min

    quelle chance de pouvoir lire autant ! merci pour ces billets qui donnent toujours des bonnes idées

  3. Tata tricot

    28 janvier 2016 at 10 h 04 min

    Pareil, je lis plus mais 7 livres Bravo!
    je n’ai même pas réussi à aller aux 150 premières pages de Millenium 4 ;-(
    Et pour Orange is the new black me tente bien du coup et j’ai pris Toni morrison à la bibliothèque mais j’avouerais que j’ai du mal avec le style ;-/

  4. Mes dernières lectures #2 - Mademoiselle Farfalle

    14 novembre 2016 at 14 h 34 min

    […] Je n’avais jusqu’alors lu qu’un livre de Mhairi McFarlane que j’avais bien aimé, sans plus. Cette fois, j’ai accroché à tout : l’héroïne, indépendante, forte, […]

Leave a Reply