Du Kindle au Kobo

Il y a quelques semaines, mon fidèle Kindle, que j’avais depuis 2012 m’a lâchée. L’écran est devenu brouillé sur la partie inférieure, rendant toute lecture impossible.

J’ai pas mal cherché par quoi je pourrais le remplacer (je lis trop pour tout acheter en format papier) et j’ai longuement hésité entre plusieurs modèles.

De prime abord, je ne voulais pas de tactile, étant vraiment habituée au geste d’appuyer sur un bouton pour tourner les pages. Ça me donnait l’impression de faire quelque chose et de ne pas être passive dans ma lecture. C’est peut-être un peu idiot 🙂

Dans un premier, temps, je me suis focalisée sur les liseuses d’entrée de gamme : le Kindle classique, le Kobo Touch et la Nolim. Les trois sont tactiles mais la dernière a deux boutons en plus. Je l’ai en revanche rapidement écartée car elle a de très mauvais avis sur les sites techno.

Au final, ma décision d’achat a été prise très simplement : j’ai préféré me déplacer en magasin et acheter le Kobo que de devoir attendre pour recevoir le Kindle. En plus, comme nous avons la carte Fnac, j’ai eu une réduction de 10%.

Et finalement, c’est sur le Kobo Glo HD que s’est porté mon choix. La technologie Comfortlight offre un éclairage direct, idéal pour lire quelles que soient les conditions de luminosité. Et je dois dire que j’apprécie énormément de pouvoir lire dans le lit. Je monte quasi tous les soirs avant Monsieur et je lis entre 30 minutes et une heure. Et ça m’est même arrivé plus d’une fois de continuer à lire alors qu’il est dans la chambre, chose qui était impossible avec mon vieux Kindle non-éclairé. J’apprécie tout particulièrement de pouvoir régler l’intensité de la luminosité. Je n’ai pas besoin de beaucoup, je crois que le max de luminosité que j’utilise est dans les 15%. Ainsi, je peux lire sans le déranger avec une luminosité trop forte. C’est vraiment un point appréciable.

Le dévouement du suspect X

Ça fait un mois que j’ai mon Kobo et pour l’instant, je n’ai pas eu à le recharger. Je l’ai déjà connecté plusieurs fois pour y ajouter des livres et il a chargé en même temps. Du coup, la batterie est pleine.

Le seul point noir que je verrais est le côté un peu trop sensible du tactile. C’est peut-être une question d’habitude mais il m’arrive assez souvent de sauter une page ou de me retrouver dans un menu où je n’ai rien à faire car ma main a à peine effleuré l’écran. Et a contrario, quand je lis en marchant (une de mes sales habitudes ^^) et qu’il fait froid, il arrive que mes mains soient trop froides pour pouvoir tourner les pages!

Je n’ai pour l’instant pas utilisé l’application Pocket ni les applications Kobo qui permettent de lire partout. Et d’ailleurs, je ne sais pas si j’en aurai l’occasion.

Je n’ai pas acheté de nouvelle housse de protection. J’ai juste halluciné sur le prix de celles que j’ai pu voir. Et comme ma housse personnalisée pour mon Kindle convient au Kobo, elle fera encore l’affaire un petit moment ^^

Au final, je suis très contente de mon achat, à voir sur la durée combien de temps il durera. Je pense moins longtemps que le Kindle car je pense que le tactile est plus fragile…

Rendez-vous sur Hellocoton !