[Séries] Vinyl : la série rock de Scorsese et Jagger

Quand j’ai su que Martin Scorsese et Mick Jagger sortaient ENFIN leur série sur le rock dans les années 70 (qui était en préparation depuis 2010 quand même), qu’elle serait diffusée sur HBO et que Bobby Cannavale aurait le rôle titre, autant vous dire que j’ai frétillé du popotin (et de la petite culotte, rapport à Bobby).

Synopsis

New York 1973, Richie Finestra est producteur de musique et président fondateur d’American Century. L’entreprise est au bord de la faillite, il lui faut absolument trouver de l’argent et dénicher de nouveaux talents. Hélas, Richie a perdu la passion. L’alcool, la drogue, le sexe, rien ne parvient à raviver la flamme. Il erre, cumule les excès et bousille tout sur son passage. C’est alors qu’un événement inattendu va changer le cours de sa vie et ranimer son amour pour la musique.

Afficher l'image d'origine

Le premier épisode dure deux heures, est réalisé par Scorsese lui-même et il est juste dingue. On sent la patte du réalisateur à chaque plan et c’est juste écrit et réalisé à la perfection. Notamment la toute première scène qui nous embarque totalement. Pour les épisodes suivants, Scorsese laisse la main à d’autres réalisateurs talentueux (mais…). Et même si la qualité est un peu moindre ensuite, la série est vraiment super agréable à suivre.

Si la mise en scène perd en qualité, les dialogues eux, sont bien souvent de petits bijoux alternant réparties très drôles et instants mélos. Les acteurs sont bons, sans exception et donnent tous de l’épaisseur à leur personnage. Bobby Cannavale est parfait (et a la bouche la plus sexy du monde :p), James Jagger réussit à faire oublier qu’il est un peu là parce qu’il est le fils de son père et Olivia Wilde nous fait oublier son personnage de Numéro 13 (même si au final c’est pour moi celle qui s’en sort le moins bien dans le lot).

Mais ce qui est juste foufou dans cette série, c’est la reconstitution des années 70. Les décors et les costumes sont fous et on s’y croirait. Moi qui adore cette époque, j’ai passé mon temps à pousser des petits hiii. On croise même des stars de l’époque et Alice Cooper et David Bowie sont plus vrais que nature (par contre Andy Wahrol est pourri >_<). La photographie est super léchée, avec des teintes qui accentuent encore plus la plongée dans les années 70. Pour le coup c’est vraiment réussi.

Vinyl HBO

Mais ce qui est pour moi le vrai gros coup de coeur, c’est la BO. Tout au long de la série, les styles de musique des années 70 se succèdent. Pop, rock, disco, soul… On regarde la série et on a envie de danser et de chanter. Il faut dire que musicalement parlant, je suis un peu restée bloquée dans cette décennie alors du coup, je suis dans mon élément. On trouve du Otis Redding, du Ruth Brown ou encore The Meters. Elle est juste top. Et en boucle sur mon Spotify 🙂

Fiche technique

Date de la première diffusion : Nombre d’épisodes : 10
Durée des épisodes : 60 minutes ; 112 minutes pour le pilote
La série est diffusée en VOST en France sur OCS City et en Belgique sur Be tv
Une deuxième saison est prévu pour l’hiver 2017

 

Vous connaissez Vinyl? Vous l’avez regardée?

Rendez-vous sur Hellocoton !