[Cinema] Avant toi de Thea Sharrock

Il est de ces livres qu’on referme avec peine, tant on s’est attaché aux personnages et à l’histoire qui a pris un tour qu’on a pas vu venir.

Avant toi de Jojo Moyes est de ceux-là. J’en avais parlé . Un livre qui commence comme de la chick litt et qui te laisse la larme à l’oeil. Il y a quelques semaines, j’avais appris par hasard que le film tiré du livre allait sortir. Et j’ai eu la larme à l’œil rien qu’en voyant la bande annonce.

Depuis qu’il est sorti, je n’ai pas réussi à me dégager du temps pour aller le voir et je n’ai pu y aller que vendredi soir. Du coup, entre temps, j’ai lu pas mal de critiques. Pas mal de critiques positives mais aussi des critiques négatives, notamment sur le fait que la romance est trop mise en avant au détriment de la réflexion sur l’euthanasie.

Il est vrai que dans le film, deux éléments essentiels du livre sont presque passés sous silence. Tout d’abord l’aspect social, Lou perd son emploi et c’est un drame pour sa famille qui peine déjà à s’en sortir car le père est lui aussi au chômage. Dans le film, ça dure 5 minutes et basta.

Ensuite, à part la mère de Lou qui s’oppose à l’euthanasie, à aucun moment il n’y a de réel débat.

Pour autant j’ai aimé ce film. Emilia Clarke fait une parfaite Lou, telle que je me l’étais imaginée. Il fait dire que je ne regarde pas Game of Throne donc je n’ai pas été perturbée (par contre M. Bates de Downton Abbey qui joue le père et Neville Longdubas en Pat, ça m’a fait bizarre). La seule chose qui m’a gêné ce sont ses sourcils, elle passe son temps à les bouger, on a l’impression qu’elle a deux chenilles au dessus des yeux.

Je connaissais l’histoire, je connaissais l’issue et pourtant, j’ai été super émue par l’histoire. Bon, ok, j’ai même un peu chouiné (et je ne vous parle pas de mes deux voisines qui avaient carrément ramené un rouleau de PQ o_O )

Avant toi : Photo Emilia Clarke

Avant toi : Photo Emilia Clarke

Avant toi : Photo Emilia Clarke, Sam Claflin

J’ai aimé dans le film comme dans le livre que l’euthanasie soit traitée ainsi, pour un homme qui fait un choix de pleine conscience. Parce qu’il ne peut pas vivre la vie qu’il vit. J’ai lu que certaines associations d’handicapés s’étaient insurgées contre le film. Qu’ils considéraient que le message du film c’est « Préférer mourir que d’être handicapé ». Je ne le vois pas comme ça. Will fait un choix. Parce que c’est lui. Parce que c’est sa vie. Je peux comprendre qu’il veuille en finir comme je peux comprendre qu’on veuille se battre. Et puis, être amoureux mais ne pas pouvoir ne serait-ce que prendre dans ses bras ou faire le geste d’embrasser celle qu’on aime, ça doit être atroce…

J’ai aimé ce film, presque autant que j’ai aimé le livre. Et j’en suis ressortie avec la larme à l’oeil.

(Bon et sinon je surkiffe la garde-robe et les chaussures de foufou de Lou!!!)

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Ma semaine 27/52 en 2016 [+concours] - Mademoiselle Farfalle

    11 juillet 2016 at 9 h 45 min

    […] semaine, je vous ai parlé du très joli film Avant Toi, de ma participation au Summer Challenge du #ClubLectureMS, de tous les clichés que […]

Leave a Reply