[Le Québec en famille] La réserve faunique des Laurentides

Après la vie en ville à Montréal, nous avions décidé de passer quelques jours dans la réserve faunique des Laurentides, un territoire protégé de 7 861km².

Via la Sepaq, nous avions loué un chalet rustique dans le Camp aux Ecorces. Il existe plusieurs possibilités et très franchement, je ne vous conseillerais pas le camp que nous avions choisi, sauf si vous venez sans enfants et que vous avez l’intention de pêcher toute la journée. Il était super joli, vraiment, mais surtout trop éloigné de tout. Pour y accéder, nous devions parcourir 38 kilomètres de route forestière et c’était vraiment très, très long. De plus, avec des enfants, il faut savoir que l’eau n’est pas potable et qu’il n’y a pas d’électricité. Donc pas de veilleuse, pas de dessins animés et une lumière à prévoir pour tout déplacement (genre pipi nocturne). J’avoue que l’on avait pas prévu le manque d’électricité, heureusement, le Kobo rétroéclarié fait une très bonne lampe de poche!

A côté de ça, l’endroit était sublime, le châlet avait une vue sur le lac et nous avons super bien dormi dans le calme de la forêt. Les enfants ont adoré patouiller dans l’eau et capturer des tétards et des bébés poissons.

observation de l'ours dans les Laurentides

Le lendemain de notre arrivée, nous sommes partis vers le Camp Mercier pour une journée d’observation des ours noirs. Toute la journée, un guide naturaliste nous a accompagnés pour nous faire découvrir les merveilles de la nature.

Nous avons commencé par une conférence sur le loup, l’ours et un bref historique de la réserve faunique des Laurentides. Nous avons ainsi pu découvrir les spécificités de l’ours noir. Ca a passionné la Miss, nettement moins Raoul qui ne tient pas en place…

Ensuite, nous sommes allés à la découverte des animaux et des différentes façons de les capturer afin de les connaître. Nous avons également visité un camp de trappeur et avons appris des tas de choses sur la survie en forêt (comment faire un feu, récupérer de l’eau dans la mousse, fabriquer une cabane…), c’était super chouette.

observation de l'ours dans les Laurentides

observation de l'ours dans les Laurentides

observation de l'ours dans les Laurentides

Après un repas rapide, nous sommes partis en balade en canoé. Nous étions censés voir des castors mais pour cela voyez-vous, il faut faire le silence absolu. Autant vous dire qu’avec Raoul qui commente TOUT, on a pas vu un castor.

observation de l'ours dans les Laurentides

observation de l'ours dans les Laurentides

Pour finir la journée, nous sommes partis sur un lieu d’observation des ours. Malheureusement, nous n’avons pas eu de chance, des engins passés le matin avaient fait fuir les ours et en additionnant ça avec un Raoul fatigué qui ne voulait pas se taire, aucun ours n’est venu jusque nous. Du coup, le guide nous a fait monter jusqu’à un mirador où nous avons vu un ours de loin. J’avoue que c’est un peu la grosse déception de notre séjour :/

observation de l'ours dans les Laurentides

Au final, je trouve qu’on a payé cher pour pas grand chose. C’est une activité à réserver aux grands enfants, à partir de 8 ans je dirais. Il faut être patient, calme et surtout silencieux. Notre guide nous a montré des photos prises la veille de notre visite et on voit des ours s’approcher tout à côté des voitures. Nous n’avons pas eu cette chance :/

Le soir, nous sommes rentrés au châlet où toute la famille s’est endormie bien vite, épuisée de cette longue journée.

Le lendemain, nous sommes partis en escapade dans le Fjord de Saguenay, mais ça sera la prochaine étape que je vous raconterai!

Rendez-vous sur Hellocoton !