La Miss et sa passion du cheval

Depuis plusieurs années maintenant, la Miss a développé une passion pour l’équitation.

La première fois qu’elle est montée sur un poney, elle devait avoir à peine 2 ans. C’était une de ces balades sur de mini-poneys tout doux qu’on retrouve aux fêtes de village ou sur les lieux de vacances. La connaissant, je m’étais imaginé qu’elle aurait peur et refuserait de faire la balade. Mais il s’était passé quelque chose : elle a eu un coup de foudre pour les chevaux et poneys.

Pendant des années, elle a fait des balades dès qu’elle l’a pu. Dans le Var, là où mes parents vont tous les ans, il y a un club hippique à quelques kilomètres de leur lieu de vacances. Chaque année, elle y allait pour faire une balade ou prendre un cours. A côté de chez mes parents encore, il y a un club hippique où elle va de temps en temps prendre un cours. Et puis dès qu’elle peut faire une balade ou un cours (c’est ce qu’elle préfère), elle saute sur l’occasion.

passion du cheval

passion du cheval

Quand elle est sur un cheval, elle est transformée. Je ne vous divulgue pas un secret en vous disant que c’est une petite fille très particulière. Elle a une humeur changeante, elle est difficile à suivre et ça n’est pas facile tous les jours. Mais dès lors qu’elle est sur un cheval, elle est heureuse.

Depuis un an, elle est inscrite à l’équitation où elle va chaque semaine. Et ça a encore renforcé sa passion. Elle multiplie les livres sur les chevaux, c’est bien simple, elle est incollable. L’année dernière pour son anniversaire elle avait reçu pas mal de livres et bien souvent quand on lui propose de lui offrir un livre, elle demande un livre sur les chevaux. A mon grand désespoir, elle n’est pas très fan de lecture mais elle a pas mal de livres sur le thème : plusieurs tomes de « Le ranch », « L’étalon noir », « Les poneys magiques »… Mais elle préfère les livres documentaires aux histoires… Elle commence chaque roman sans jamais le finir alors qu’elle peut passer des heures plongée dans ses livres.

passion du cheval

En juillet, elle a passé son premier galop qu’elle a eu. C’était la seule de son cours qui l’a eu, malgré une douleur au dos suite à une chute quelques jours plus tôt. Et elle nous parle déjà du galop 2! Et elle voit même plus loin car elle s’est passionnée pour les concours d’équitation aux JO et pour elle, une chose est sûre, un jour, elle fera les JO!

Dès le mois de septembre, c’est reparti pour les cours d’équitation, avec un peu plus de complexité côté conduites cette fois car c’est le lundi et c’est un peu plus tôt. Mais on va y arriver 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

  1. Chaussette

    23 août 2016 at 19 h 40 min

    L’eauitationnest vraiment un bonheur 🙂
    En plus la relation avec l’animal c’est un vrai tout pour l’esprit.

    C’est cool qu’elle est une passion!!
    Vives les passions <3

  2. Florence

    26 août 2016 at 19 h 03 min

    Ma zèbre à moi a maintenant 20 ans. Dès l’âge de 4 ans, elle a commencé à avoir peur d’aller se coucher. Pas de crises, mais beaucoup de stress. On a pallié comme on a pu au début, avec des petits remèdes qui marchaient un temps (petite lumière, puis bougie, puis deux énormes ours en peluche auxquels elle a dessiné des dents pointues,…), et puis, on a plus eu d’idées. En fin de CE2, c’était tellement douloureux de la coucher que j’ai consulté une psychiatre. Elle a vite détecté une précocité, a demandé à lui faire passer un test de QI (149), mais a surtout senti chez ma fille une hyper- maturité, qui était en partie la cause de son malaise, elle se sentait très différente des autres, et n’arrivait pas à trouver sa place! La psy a conseillé un passage anticipé, elle a sauté le CM2. Elle est passée en 6ème, malgré l’opposition du directeur et de la psychologue scolaire… L’inspecteur s’était également opposé à un passage anticipé en CP, demandé par sa maitresse de MS. Les troubles de l’endormissement ont disparus en quelques semaines, avec des médicaments légers pour casser le cercle vicieux: je ne vais pas me coucher parce que j’ai peur de ne pas m’endormir… Ma fille a vu la psy une dizaine de fois en deux ans, qui l’a aidée à se comprendre et à s’accepter comme elle était. Et voilà! Elle a fait une scolarité brillante, mais ça ne lui est pas monté à la tête, elle fait des études à l’université, et se trouve très heureuse de ce qu’elle est! Elle n’aime pas aller se coucher, mais adore dormir!!! J’ai un peu raconté sa vie, chaque cas est particulier, la détresse des enfants n’est pas un caprice. Je souhaite à ta miss et se comprendre et de s’aimer!

  3. Ma semaine 34/52 en 2016 - Mademoiselle Farfalle

    29 août 2016 at 9 h 52 min

    […] semaine, je vous ai parlé de la passion de la Miss pour le cheval, de la musique que l’on écoutait lors de notre séjour au Québec, de la […]

Leave a Reply