Ma Parisienne 2016

Je cours depuis maintenant un peu plus d’un an, en dilettante je l’avoue bien volontiers. Même si je suis beaucoup plus sportive que je ne l’ai été, la course reste pour moi une activité sportive compliquée.

L’année dernière, j’avais couru ma première Parisienne après seulement quelques mois de course à pied et j’avais fait un temps qui me paraissait honorable pour une débutante. Cette année, mon but était de la faire en 45 minutes. Le fait est que je n’avais pas couru depuis le mois de juillet et qu’avec ma partenaire de course nous avions repris le lundi précédent la course, histoire de dire…

De plus, j’ai des soucis aux pieds qui me font de plus en plus souffrir (pour tout vous dire, la Parisienne était mon objectif avant d’aller voir le médecin et m’occuper sérieusement de ce souci)(j’ai rendez-vous vendredi) et pour couronner le tout, je m’étais laissée emporter par l’enthousiasme de taper dans un sac au cours de boxe de vendredi. Autant vous dire qu’entre les courbatures et les pieds en vrac, je n’étais pas au top de ma forme.

la parisienne 2016

Oui mais voilà, la Parisienne c’est particulier. C’est une ambiance particulière, un lieu différent (surtout que le parcours initial me bottait à fond, courir sur les Champs c’était trop cool; manque de bol, le parcours a été modifié). Et puis surtout, cette année, c’était prévu depuis longtemps, c’était un weekend entre filles et sans enfants.

Samedi matin, j’ai déposé les enfants à l’école puis j’ai filé préparer mon sac de voyage en essayant de ne rien oublier (et de ne pas stresser parce que je pourrais oublier quelque chose). J’ai eu le temps de faire un drive, de récupérer les enfants, de prendre un paquet de chips et de filer au point de rendez-vous avec notre conducteur Blablacar.

Deux heures et demi plus tard, nous étions installés dans un Starbucks, mortes de faim et de soif (on a pas osé sortir les chips dans le covoit’) puis direction le village la Parisienne pour retirer le dossard de la cops qui court en individuel. J’aurais bien aimé trainer un peu mais 1/ j’avais un sac de voyage lourd comme un cheval mort sur le dos 2/ une charmante dame nous attendait avant 17h pour nous filer les clés de l’appart (et il était déjà 16h25). Après nous être un peu posées, on est parties se balader dans le 5e arrondissement, coin que je ne connaissais pas du tout (et qui est très joli).

On a été super sages en ne buvant qu’un verre de Chablis en terrasse avant d’aller manger des sushis (pour avoir des sucres lents) accompagné de thé vert (enfin, pour moi :p)

Dimanche matin, après une courte nuit, nous sommes parties en direction du village la Parisienne pour récupérer mon dossard et retrouver les filles de la team Nivéa. On avait convenu de se retrouver assez tôt afin d’éviter la trop longue attente qui nous avait coupé les pattes l’année dernière. Malgré ces précautions, nous ne sommes finalement parties qu’à la 10e vague, après plus d’une heure d’attente avec Céline. Et là, j’avoue que ça a été un peu la cata : au bout d’un kilomètre, j’avais un point de côté de dingue qui irradiait sur tout le côté droit de mon ventre. Et pour couronner le tout, mes pieds ont commencé à me faire mal. Du coup, ma cops a du trainer un boulet sur les presque 6 km restants, dans la mesure où j’ai du faire des pauses régulières…

Bref, je n’ai pas eu de bonnes sensations pour cette course.

Et puis… Évidemment, vous commencez à me connaitre… Je me suis loupée… J’ai vu une arche et des confettis alors j’ai cru que c’était fini. Donc on a commencé à marcher avant de se rendre compte qu’autour de nous les autres courraient encore. Ben oui, c’était PAS fini. Alors on couru encore quelques mètres (mais du coup perdu du temps). Au final, on l’a finie en 53 minutes, bof bof…

Allez, on se dit que l’an prochain, je la fais VRAIMENT en 45 minutes?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

  1. peggy vanderhispallie

    12 septembre 2016 at 19 h 56 min

    coucou je deteste courier mais je dis chapeau a toi , si tu tien le coup et ça te branche belle soirée

  2. danslapeaudunefille

    13 septembre 2016 at 9 h 57 min

    On l’a faite et c’est bien le principal !

  3. sabine

    13 septembre 2016 at 17 h 30 min

    Ah mais l’arche avec les confettis c’était hyper traitre ! j’ai hésité aussi mais j’ai vu que personne ne s’arrêtait 😉

  4. Fanny

    13 septembre 2016 at 19 h 07 min

    J’ai été aussi surprise sous l’arche, je voyais à ma montre qu’on n’avait fait que 6km donc ce n »était pas l’arrivée, mais je doit dire que c’était hyper traire. Tu n’es surement pas la seule à t’être fait avoir !

  5. Ma semaine 37/52 en 2016 - Mademoiselle Farfalle

    19 septembre 2016 at 13 h 56 min

    […] semaine, je vous ai raconté ma Parisienne 2016, je vous ai partagé mon ressenti sur le fait d’ouvrir un blog, je vous ai fait gagner […]

  6. Ma poussette à Paris

    19 septembre 2016 at 16 h 43 min

    Mais oui l’an prochain avec un pied tout neuf tu l’as fait en moins de 45 min !

Leave a Reply