L’automne, la période idéale pour le hygge

Non, je vous rassure, ça n’est pas Raoul qui a écrit le dernier mot de mon titre. Le mot danois hygge est totalement intraduisible mais pour résumer, c’est un art de vivre, profiter des petits plaisirs, cocooner, se faire du bien…

Le mot hygge vient d’un mot norvégien qui signifie plus ou moins « bien-être ». Selon plusieurs études, les Danois sont les gens les plus heureux sur terre, ça mérite de s’intéresser un peu à leur façon de vivre, non?

hygge

Ça fait un petit moment que j’ai envie de vous parler de ce concept, qui n’invente rien mais qui permet de se souvenir que la simplicité fait bien souvent le bonheur. Depuis la rentrée, j’ai l’impression de vivre dans un tourbillon, à courir du boulot à la maison, de la maison à l’école, chez le médecin à cause de mes soucis de pied… Et je regrette la dolce vita de cet été. L’automne n’est pas forcément une saison que j’appréciais il y a encore quelques années mais j’apprends à l’apprivoiser un peu plus chaque année.

La notion la plus importante dans le hygge c’est le partage. On partage des moments simples, de petits bonheur entre amis, en famille et même pourquoi pas, entre collègues. Si l’été a ses soirées barbecue et l’hiver ses repas de fête, l’automne peut apporter de jolis moments de partage.

5 astuces pour mettre du hygge dans sa vie

> Apprendre à prendre le temps

La phrase que je dois dire le plus aux enfants c’est « Vite, on se dépêche! ». C’est vrai que le matin, c’est la course et on ne profite pas les uns des autres. Et le soir, à peine les devoirs faits, on enchaine avec le repas puis très (trop) vite, le coucher. J’essaie au maximum de tout préparer la veille pour ne pas avoir à me presser et on a un rituel immuable le matin : petit-déj puis habillage et lavage de dents et on prend 5 à 10 minutes pour jouer à trois (l’homme part tôt le matin) ou se raconter des trucs. Et le soir, rebelote, on se prend une dizaine de minutes, quitte à aller au lit plus tard, pour se raconter notre journée ou faire une activité ensemble.

> Mettre du hygge dans la déco

A la maison, la déco a longtemps été un peu kamoulox : rien n’allait avec rien, il y avait pas mal de couleurs un peu criardes (merci les goûts de chiottes des anciens proprios) et on traînait des meubles depuis des années. Les travaux ont été l’occasion de mettre un peu la déco à plat. Au programme : des couleurs claires, du bois, des bougies, des tas de plantes. On se sent bien dans notre séjour et ça se ressent sur le moral.

> S’entourer de gens bien

Je n’ai que très peu d’amis mais je sais que je peux compter sur eux. De la même façon, j’ai la chance d’être désormais entourée de collègues vraiment top. Et travailler dans une bonne ambiance facilite grandement la productivité! J’ai appris de mes erreurs passées, je laisse passer les orages, je ne me mêle pas des histoires des autres et tout va bien dans le meilleur des mondes!

> Profiter de ma ville

J’adore Lille et j’ai la chance de travailler dans le Vieux Lille. Depuis que j’y travaille, je passe pas mal de temps à m’y balader, à flâner sans but précis. J’aime redécouvrir les rues pavées, les immeubles anciens, découvrir de nouvelles boutiques et bien manger dans les nombreux restaurants de la rue de Gand. Et dans mon quartier, je profite de la vie de village où l’entraide et une sorte de fraternité sont la philosophie des habitants. Une chose est sûre : Lille est une ville hygge 🙂

hygge

> Profiter de la vie tout simplement

Pendant des années, j’ai été quelqu’un de très sédentaire, qui ne faisait jamais de sport et mangeait n’importe quoi. Et puis j’ai perdu du poids, un peu trop sans doute et depuis quelques mois, j’ai trouvé mon équilibre. Je mange en me faisant plaisir, sans presque rien m’interdire, j’essaie de cuisiner un maximum et je fais du sport. Attention, je ne suis pas devenue une blogueuse healthy hein. J’aime bouffer et picoler et donc je fais du sport :p

Vous connaissez le hygge? Ça vous inspire quoi?

Rendez-vous sur Hellocoton !