Mes dernières lectures #3

En ce moment, je lis beaucoup moins. Après avoir dévoré pas mal de livres au début de mon arrêt car j’étais bloquée dans mon canapé, j’ai vraiment ralenti le rythme.

Ces derniers jours, je n’ai lu que quatre livres (don un de 40 pages et un autre que j’ai écouté comme à mon habitude sur la chaine du salon).

L’échappée de  Julie Tremblay
Hors challenge – reçu en service de presse

L’histoire : À vingt-deux ans, son diplôme de la Sorbonne en poche, Anne Menard décide de partir au Canada. De petits boulots en petits boulots, son itinéraire la mène jusqu’au Myers Lake, un petit coin de paradis perdu au fond de l’Ontario. Ce qui ne devait être qu’un simple travail saisonnier va prendre une tournure différente lorsqu’Anne fait la rencontre des fils du domaine. Si Nathan se montre très avenant avec Anne, Ethan est beaucoup plus difficile à cerner… Ex-star de hockey, il a vu sa carrière prendre brutalement fin et tous ses rêves s’envoler. Déterminée à mieux le connaître, Anne ne se laisse pas intimider par l’attitude revêche du jeune homme. Encore faut-il que celui-ci baisse la garde et accepte de s’ouvrir…

Mon avis : quel bonheur de suivre une histoire dans les grands espaces canadiens ! La description des chalets et du lac m’ont fait penser à nos vacances de cet été et au chalet que nous avions loué sur le lac à Jim. J’ai beaucoup aimé cette histoire qui sort un peu de l’ordinaire. Les deux personnages principaux ont un traumatisme en commun, qui a eu de lourdes séquelles pour l’un d’eux. On le déteste puis on le comprend et enfin on s’attache à ce personnage si particulier. D’ailleurs, j’ai trouvé tous les personnages assez intéressants dans leur genre. C’est un très chouette roman New Adult que je vous conseille !

3etoiles

**************************************

Ça a commencé comme ça d’Angela Morelli
Hors challenge – reçu en service de presse

L’histoire : Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles . Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non,  ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu. Car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger. Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

Mon avis : j’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai lu très vite. Ce que j’ai surtout apprécié dans cette histoire, c’est qu’elle n’est pas centrée sur la romance mais plus sur l’histoire de Flore qui tente coûte que coûte de s’en sortir et d’offrir une meilleure vie à sa fille (qui porte un fort joli prénom d’ailleurs ^^). J’ai aussi beaucoup aimé les différentes références (dont un personnage fan de Outlander !) qui émaillent le roman. Un joli livre feel good !

3etoiles

**************************************

Rêver de Franck Thilliez
Catégorie 35 : Un livre avec « rêve » ou un synonyme de rêve dans le titre – Crédit Audible offert

L’histoire : Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres. Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai. Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur. Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Mon avis : c’est le premier roman de Franck Thilliez que je lis (enfin, dans ce cas précis, que j’écoute !). L’alternance entre le passé et le présent est un peu compliqué à gérer quand on écoute le roman car il est impossible de revenir en arrière si on a loupé un truc. Et il faut avouer que l’intrigue est si complexe que je ne suis pas sûre que le livre audio lui rende justice. J’ai néanmoins apprécié l’histoire et le personnage principal ainsi que sa particularité qu’est la narcolepsie. Franck Thilliez sait brouiller les pistes et dès que l’on pense dénouer le nœud de l’intrigue, il nous mène vite vers une autre piste. J’ai envie de lire (en vrai livre cette fois) un autre de ses romans. Et puis c’est toujours agréable d’entendre parler des lieux que l’on connait, l’intrigue se passant à Lille. En revanche, ça peut être bien quand on est narratrice d’un audiolivre de se renseigner sur la prononciation : j’ai eu le poil hérissé à chaque foi que j’entendais « l’aéroport de Lessquin » L

3etoiles

**************************************

Avis de tempête d’Angela Morelli
Catégorie 32 : Un livre de moins de 60 pages

L’histoire : Lorsqu’elle débarque au Québec pour les vacances de février, Candice fait immédiatement deux constats très inquiétants. Premièrement, il fait froid. Très, très froid. Ce qu’elle était loin de s’imaginer quand elle a préparé ses valises (comment ça sa petite doudoune ne va pas suffire ?). Deuxièmement, sa cousine n’est pas là, et impossible de la joindre. Alors, quand l’aéroport annonce sa fermeture imminente et qu’un charmant inconnu à l’accent aussi improbable que sa coupe de cheveux lui propose de lui servir de taxi, Candice accepte…

Mon avis : j’ai trouvé le titre de cette nouvelle en cherchant des infos sur Angela Morelli pour écrire ce billet. Et comme je galérais pour trouver un livre qui entrerait dans cette catégorie, j’ai sauté sur l’occasion. J’aime beaucoup l’écriture d’Angela Morelli qui se dévore rapidement (pour tout vous dire, j’ai fini ce livre en une heure lorsque j’ai accompagné la Miss à l’équitation la semaine dernière !). L’histoire est sympa et on arrive à la fin de la nouvelle en restant sur sa faim, on veut la suite !!!

3etoiles

Avez-vous lu un des ces livres? Avez-vous envie d’en découvrir un?

Rendez-vous sur Hellocoton !