[Cinéma] Manchester by the sea

Une fois n’est pas coutume, j’ai profité hier d’être seule pour aller au cinéma. Et je dois vous faire une confidence : j’ai ADORÉ être seule pour profiter de ce film.

J’avais juste vu la bande annonce et de très bonnes critiques que je n’avais pas lu en entier pour ne pas me gâcher le plaisir. J’ai choisi de ne pas aller dans un gros cinéma mais dans un endroit plus petit et plus confidentiel. Après le boulot, j’ai trainé un peu dans le centre et je suis allée à la séance de 18h40.

Après le décès soudain de son frère Joe (Kyle Chandler), Lee (Casey Affleck) est désigné comme le tuteur de son neveu Patrick (Lucas Hedges). Il se retrouve confronté à un passé tragique qui l’a séparé de sa femme Randi (Michelle Williams) et de la communauté où il est né et a grandi.

Manchester by the Sea : Photo Casey AffleckMon avis pour ce film est mitigé. Commençons par ce que je n’ai pas aimé : ça manque de rythme. Il y a bien souvent des longueurs, des moments très contemplatifs, sans doute trop. A plusieurs moments pendant le film, j’ai attendu que quelque chose se passe. Très clairement, c’est le gros point noir du film. Je regrette aussi que la relation entre Lee et Randi ne soit pas plus exploitée, notamment la suite du drame qui les a séparés. Il y a beaucoup trop de non-dits et c’est dommage. Elle apparaît dans quelques scènes, il se croisent brièvement et pif pouf elle disparaît.

Manchester by the Sea : Photo Michelle Williams

Pour autant, le film prend au coeur par ses personnages bizarrement attachants. Bizarrement car on ne peut pas dire que Lee donne envie de l’aimer. Il est taciturne, renfermé, asocial… et même si l’explication du drame vient un peu tard à mon goût, on sent qu’il est à fleur de peau et on a presque envie de partager une bière avec lui. Je connais très mal Casey Affleck que je n’ai vu que dans des seconds rôles mais j’ai plutôt aimé son jeu tout en colère retenue.

La relation entre Lee et son neveu est la plus intéressante du film. Entre un ado qui ne réagit pas vraiment (ou en tout cas tardivement, donnant paradoxalement lieu à une scène plutôt drôle) et un homme brisé qui ne cherche qu’à fuir à nouveau l’endroit où il est né, se tisse une relation entre amitié et (presque) filiation.

Manchester by the sea : Photo Casey Affleck, Lucas Hedges

C’est un film qui parle du deuil, de la reconstruction, des relations familiales le tout porté par une bande-son juste belle et des images magnifiques. Malgré de gros défauts, je peux juste vous dire que ce film est beau. Une galerie de personnages qui vit des moments simples sous fond de deuil. Très clairement, c’est ce que j’appelle un film à prix. Et d’ailleurs, le film est multi-nommé auw Golden Globes.

(cette miniature un tantinet putaclic n’est en rien représentative du film)

Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan, avec Casey Affleck et Michelle Williams, en salles depuis le 14 décembre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

  1. Dust & Swallow

    20 décembre 2016 at 13 h 31 min

    Merci pour ton avis et de m’avoir fait découvrir ce film dont je n’avais jamais entendu parler.
    Malgré que tu dises qu’il y a des longueurs, j’ai très envie de le voir! 🙂

    Bises!

  2. Petite G

    20 décembre 2016 at 14 h 23 min

    J’ai très envie de le voir (et moi non plus ça ne me dérange pas d’aller au ciné seule, même si avec deux enfants ça fait bien longtemps que je n’en ai plus eu l’occasion et le temps !)

  3. Livresse des Mots

    20 décembre 2016 at 22 h 24 min

    Ooohh Casey Affleck ! Rien que ça ça mérite le déplacement à mon avis <3 Plus sérieusement, je suis bien tentée, je pense qu'au delà de ma groupie-attitude, ce film peut bien me plaire.

  4. Aurore

    21 décembre 2016 at 13 h 19 min

    J’ai eu le même problème avec les longueurs , et clairement, ça m’a pas mal gâché le plaisir !

  5. Julie Lou

    21 décembre 2016 at 13 h 26 min

    Je suis bien curieuse de découvrir ce long-métrage. Après avoir vu la bande-annonce au cinéma et maintenant ton article, il me semble intéressant et plutôt poétique. Et d’ailleurs, je pense que le film se pre^te parfaitement à la solitude dans un cinéma… J’avais moi-même vu Le Secret des banquises dans une salle obscure avec une seule personne dans la salle, autre que moi et ce fût un moment assez exceptionnelle finalement. Affaire à suivre donc…

  6. Ma semaine 51/52 en 2016 - Mademoiselle Farfalle

    25 décembre 2016 at 20 h 15 min

    […] semaine, je vous ai parlé de mes dernières lectures, du très beau film Manchester by the sea, des films que j’aime regarder à Noël, de mon test du MakeUp Eraser et pour finir, je vous […]

Leave a Reply