Santa Clarita Diet : Drew Barrymore en zombie, je dis oui!

Si on m’avait dit il y a encore deux ans que je trépignerais d’impatience pour voir une série avec des zombies, j’aurais rigolé. Et puis je me suis plongée dans The Walking Dead, je me suis fait les 4 premières saisons en une semaine et depuis, je suis (presque) aussi accro aux zombies qu’aux vampires.

Depuis plusieurs semaines, j’ai beaucoup entendu parler de la nouvelle série Netflix Santa Clarita Diet avec Drew Barrymore mais aussi Timothy Olyphant (vu dans Hitman), Skyler Gisondo, Liv Hewson ou encore Ricardo Chavira (inoubliable Carlos de Desperate Housewives). On nous promettait du gore et des rires…

Le pitch est plutôt simple : Sheila, une mère de famille un peu terne de la banlieue de LA se transforme soudainement en zombie. Elle va devoir apprendre à vivre avec ses nouveaux besoins alimentaires mais aussi un tout nouveau caractère plus… fantasque. Et son entourage va (essayer de) l’aider au mieux. Pour le meilleur et pour le pire!

Affiche Santa Clarita Diet

Autant ne pas laisser de suspense : j’ai ADORÉ cette série, à tel point que je me suis enfilé les dix épisodes de la première saison en deux jours (chaque épisode dure 26 minute et je ne suis vraiment pas loin de penser que c’est le format parfait pour une série).

Dès le premier épisode (et le moment que tout émétophobe doit absolument éviter), le ton est donné : ça sera effectivement un peu dégueu mais surtout très drôle. J’ai regardé les 5 premiers épisodes dimanche soir et l’homme a passé son temps à me demander pourquoi je gloussais comme ça. Drew Barrymore est absolument parfaite en mère de famille complètement coincée qui se transforme soudain en femme libérée et fantasque. Timothy Olyphant qui joue son mari est à la fois hilarant et très touchant tant son personnage semble prêt à tout pour sa femme. Le reste du casting est lui aussi parfait et j’ai une petite préférence pour le personnage d’Eric, jeune geek solitaire et totalement amoureux d’Abby (la fille de Sheila) qui nous offre plusieurs moments très drôles.

Santa Clarita Diet

Alors oui, c’est gore. C’est quand même une série de zombies et j’avoue que j’ai un poil sursauté quand Dreww Barrymore a sauté sur ce pauvre Nathan Fillion. Mais en même temps, c’est drôle. C’est gorigolo en fait. Et puis au fil de la saison, on s’y fait (un peu comme dans The Walking Dead au final « Ah ouais, il est en train de lui bouffer le bras là » remarque-t-on avec un air détaché).

A chaque épisode, c’est un grand n’importe quoi, ça part totalement en cahuète et tout le monde trouve ça parfaitement normal. J’adore.

Photo Drew Barrymore

Pour résumer, vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller de regarder Santa Clarita Diet (sauf si vous êtes émétophobe ou hématophobe)
Avec la fin qui nous laisse sur note faim (haha), j’ai hâte de savoir si une saison 2 est prévue… et donc de voir la suite!

Rendez-vous sur Hellocoton !