[Cinéma] Call me by your name de Luca Guadagnino


Ciné - Lecture - Télé - Musique, Mes coups de coeur / jeudi, mars 1st, 2018

Ce blog est en train de virer blog cinéma avec deux critiques en trois jours. Mais je ne pouvais pas ne pas vous parler de ce film tant il m’a émue et touchée.

Call Me By Your Name : Affiche

Elio Perlman, 17 ans, passe ses vacances dans la villa du XVIIe siècle que possède sa famille en Italie, à jouer de la musique classique, à lire et à flirter avec son amie Marzia. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un jeune homme mûr pour son âge, mais il conserve aussi une certaine innocence, en particulier pour ce qui touche à l’amour. Un jour, Oliver, un séduisant Américain qui prépare son doctorat, vient travailler auprès du père d’Elio. Elio et Oliver vont bientôt découvrir l’éveil du désir, au cours d’un été ensoleillé dans la campagne italienne qui changera leur vie à jamais.

Il s’agit de l’adaptation cinématographique du roman du même nom d’André Aciman que je ne connaissais pas.

Je n’en attendais pas grand chose, j’avais vu la bande annonce, ça avait l’air joli. Ça parlait d’amours naissantes, d’été en Italie, de découvertes alors j’ai emmené deux copines et on est allés le voir hier, jour de sa sortie. Et pfiou, tellement d’émotion pendant tout le film et un des plus beaux discours de parent qu’il m’ait été donné de voir dans un film. Et puis ces dix dernières minutes, si belles… Si tristes mais pleines d’espoir…

On voit la relation entre Elio (joué par le formidable Timothée Chalamet, ce gamin est à suivre, il est hallucinant – il est d’ailleurs nommé aux Oscars pour ce rôle) et Oliver (Armie Hammer, beau mais bien moins charismatique) évoluer de frôlements à l’amour en passant par un désir contenu. Les années 80 en Italie sont le fond musical et paysager de l’histoire et on sort du film en ayant envie de réserver une maison en Italie pour cet été!

Pendant ces vacances personne ne travaille vraiment et on peut parfois se demander pourquoi le père d’Elio a besoin de quelqu’un (à part trier des diapos et des documents et écrire quelques pages d’un ouvrage, Oliver ne travaille pas beaucoup). Chacun vaque à ses occupations estivales de son côté, laissant Elio et Oliver tout le loisir de passer du temps ensemble à se découvrir et s’aimer.

J’ai aussi été incroyablement touchée par les parents d’Elio, joués par Amira Casar et Michael Stuhlbarg (vu il y a quelques jours dans The Shape of water) qui offrent tous les deux de très beaux moments. Lors du très joli moment entre Elio et son père à la fin du film, je me suis dit « voilà, c’est ce genre de parent que je veux être ». Ce moment m’a vraiment émue.

Qu’on aime les filles, les garçons ou les deux, on ne peut être que touché par cette histoire d’amour et ces deux hommes/garçons. Moi je l’ai été. En plein cœur.

Et pour couronner le tout, la bande originale est parfaite avec plusieurs morceaux de Sufjan Stevens que j’adorais déjà avant de voir ce film.

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film qui malheureusement n’est pas assez diffusé à mon goût en France avec seulement 90 copies.

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !