Carnet de voyage au Japon #8 – Kyoto : Le musée du manga et le château Nijo-Jo

Après avoir décidé de ne finalement pas aller à Hiroshima, nous avons réservé deux nuits supplémentaires à Kyoto. Notre appartement se trouvait à deux pas du château Nijo-Jo.

Le musée international du manga

Il faudrait plus appeler bibliothèque que musée ce bâtiment qui ne regroupe pas moins de 300 000 exemplaires de mangas japonais mais aussi internationaux. Car au final, si dans certaines salles on peut voir la genêse de certains titres connus ou encore des objets liés au neuvième art, l’intérêt le plus important est cette incroyable collection répartie sur trois étages.

Dans chaque salle, vous trouverez des espaces où vous poser pour lire (ou au moins feuilleter) des exemplaires de Dragon Ball, Naruto ou encore Nana mais aussi faire des découvertes. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges et nous nous sommes posés un moment avec les enfants en allant piocher dans la petite collection de mangas en français.

De temps en temps, il y a aussi des animations qui sont indiquées à l’entrée du musée. Et pour ne pas rater le début une sonnerie en informe les visiteurs.

Il est aussi possible de réserver une entrevue avec un mangaka qui réalisera votre portrait dans son style. Nous ne l’avons pas fait mais nous avons regardé une famille Française se faire croquer et c’était assez rigolo.

A la fin de la visite, les enfants se sont installés devant un des ordinateurs mis à disposition pour créer leur propre manga. Et bien-sûr, nous avons fureté dans les rayons de la boutique du musée (où tout est très cher malheureusement).

Musée international du manga

Karasuma-Oike – Nakagyō-ku, Kyoto
Ouvert tous les jours sauf le mercredi de 10h à 18h (dernière entrée à 17h30)
Entrée : 800¥ pour les adultes, 300¥ pour les collégiens et les lycéens et 100¥ pour les écoliers

A la suite de cette visite, nous sommes allés nous balader dans Gion avant d’aller manger des ramens. D’ailleurs, pour la petite histoire, j’ai voulu faire ma maligne et j’en ai pris au piment. Résultat : c’était tellement fort que mes yeux pleuraient ^^

Kyoto Gion
Kyoto Gion

Le château Nijo-jo

Le dernier jour de notre séjour, nous sommes allés visiter le château Nijo-Jo qui était juste à côté de notre appart.Le château a été la résidence du premier shogun de la période Edo et il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

A l’entrée, on peut déposer vélos et sacs dans des consignes (un peu chères, surtout pour les plus grandes) et prendre des dépliants gratuits dans toutes les langues ou presque qui donnent les grandes lignes des choses à voir dans le château.

Le château est plutôt grand mais on parcourt assez vite ses pièces où l’on peut découvrir des peintures de l’époque Edo. Certaines scènes sont reproduites avec des mannequins et on peut voir certaines réunions et réceptions mettant en scène le Shogun. Vous ne verrez pas ici de photos de l’intérieur du château car il est interdit d’en prendre.

Pour la petite histoire, le parquet “chante” car pour se prémunir des intrus, le Shogun avait fait poser un parquet “rossignol”. Dès qu’on y pose le pied, on entend un bruit semblable au chant d’un oiseau.

Ensuite nous avons poursuivi avec la visite des châteaux, non sans avoir préalablement nourri les carpes koï présentes dans les douves. Pour 200¥, on peut se procurer dans des distributeurs des granulés pour nourrir ces poissons (qui sont bien gras du coup!).

A la fin de la balade, nous sommes montés en haut d’un bâtiment qui nous a donné une belle vue sur la ville.

Ouvert du dimanche au samedi de 8h45 à 16h
600 ¥ pour les adultes, 350 ¥ pour les collègiens et les lycéens et 200 ¥ pour les écoliers

Prochaine étape : Nara, la ville aux cerfs

Rendez-vous sur Hellocoton !