Sur ma liseuse pour partir à Cuba

Sur ma liseuse pour partir à Cuba

Avant de partir en vacances, je prépare mes petites affaires, les vêtements, la trousse à pharmacie… mais aussi la PAL qui m’accompagnera.

Que ce soit dans l’avion, lors des phases d’attente ou encore lors de moments calmes pendant le séjour, il m’arrive bien souvent d’engloutir une dizaine de livres.

Nous partons dix jours à Cuba et cette fois, j’ai décidé de la jouer cool avec seulement cinq livres dans ma PAL.

Fille de l’Orage: Cygne noir de Richelle Mead

Ça, c’est tout moi ! Aucune vie sexuelle pendant des mois, et d’un coup, tous les obsédés de l’Outremonde se mettent à me courir après…
Eugenie Markham est chaman. Dotée de grands pouvoirs, elle exerce un fructueux business en bannissant de notre monde les Faës et autres esprits qui s’y aventurent. Engagée pour retrouver une ado enlevée dans l’Outremonde, Eugenie découvre une prophétie qui met au jour des secrets bien gardés de son passé et lui réserve de très désagréables perspectives d’avenir ! Eugenie a beau manier la baguette avec autant d’assurance que le flingue, il lui faut des alliés pour une telle mission. Elle aura Dorian, un roi Faë séducteur avec un faible pour le bondage, et Kiyo, un magnifique changeforme.

Après avoir dévoré il y a un peu plus de deux ans la série Vampire Academy de cette autrice, je n’ai rien lu d’autre. On verra bien ce que donne ce premier tome! Et il entre dans la catégorie 42 de mon challenge ” Un livre où il est question de magie “.


Le Grand Mystère des Règles de Jack Parker

Un livre sur les règles ? Mais pourquoi ?
Parce que les règles sont toujours enveloppées d’un voile de répulsion et de rejet. Parce qu’on ignore encore beaucoup trop de choses au sujet des menstruations, ne serait-ce que d’un point de vue purement biologique.
Parce qu’on ne connaît pas assez les problèmes de santé qui y sont liés et que de nombreuses personnes souffrent parfois en silence, sans savoir que ce n’est pas normal et qu’il existe des solutions. Parce qu’une majorité d’enfants et d’adolescents, à qui on n’a jamais vraiment expliqué ce qu’il se passait, grandissent dans la peur et le dégoût de leurs corps. Parce que les publicités et notre environnement social nous incitent quotidiennement à les cacher. Parce qu’il faut surtout « ne pas en parler ».
Il est grand temps que ce tabou rejoigne le clan des reliques et qu’on arrête de culpabiliser, de complexer et de se cacher à tout prix qu’on possède un utérus ou non.

J’ai envie de lire ce livre depuis qu’il est sorti et avec la Miss qui grandit, ça sera sans aucun doute une lecture passionnante que je pourrai partager avec elle.


J’ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente. Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ? Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ? Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

Ca fait bien longtemps que je n’ai rien lu de Michel Bussi alors je vais tenter celui-ci, son dernier en date. Et vu les critiques que j’ai lues, il va entrer dans la catégorie 53 ” Un livre qui a de mauvaises critiques “


Ciao Bella de Serena Giuliano

Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Et elle est enceinte de son deuxième enfant. Pour affronter cette nouvelle grossesse, elle décide d’aller voir une psy. Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion aussi, pour elle, de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux… À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?

Évidemment, je ne peux pas passer à côté du roman que toute la blogosphère a lu et encensé. Celui de Serena alias Wonder Mum en a ras la cape. Il entrera donc dans la catégorie 12 ” Un livre écrit par une.e blogeur.se “


Et tu entendras le bruit de l’eau de Sophie Jomain

Marion Verrier est Fendie Miller. Ou plutôt Fendie Miller est Marion Verrier. Elle ne sait plus trop… Est-elle vraiment devenue cette journaliste assoiffée de scoops que plus rien n’émerveille  ? Poussée à bout, Marion craque et décide de s’échapper en baie de Somme. Un bungalow cosy perdu dans la nature pour se retrouver et réfléchir à ce qu’elle va faire de sa vie, voilà tout ce à quoi elle aspire. Mais, au « Bruit de l’eau », Marion découvre qu’elle n’est pas aussi seule qu’elle le pensait ; quelqu’un d’autre a choisi l’écolodge pour s’isoler du monde. Un homme, mystérieux et solitaire, que le destin n’aura de cesse de remettre sur sa route.

J’aime beaucoup la plume de Sophie Jomain et j’ai ce livre, reçu en service de presse, depuis un moment sur ma liseuse. C’est typiquement le genre de lecture que j’apprécie pendant les vacances. Et puis ça se passe en Baie de Somme alors c’est forcément un plus pour la Picarde que je suis 🙂

casque audio

En parallèle, j’ai aussi quelques lectures en version audio : le tome 5 de Outlander dont il me reste quelques heures, le livre du mois d’avril du Club Audible ou encore le dernier Joël Dicker.

Rendez-vous sur Hellocoton !