Dernière ligne droite avant le collège!

Oui, bon ok j’exagère un peu. Le collège ça n’est pas avant cinq mois. Mais pour autant, c’est un tel bouleversement qu’il faut préparer le terrain un peu avant.

Entrée en sixième

La visite des lieux

Le collège n’est pas tout à fait dans notre quartier mais pas très loin non plus. Ce qui fait que la Miss connait un peu les lieux. Nous sommes allées en janvier à une visite réservée aux CM2 et elle a pu découvrir ses futurs lieux de vie. Les salles de classe, les labos, la cantine, le CDI… Elle en est ressortie très enthousiaste. Elle a eu l’occasion d’y retourner plusieurs fois pour des activités réalisées en commun entre CM2 et 6e.

Le trajet

Pour l’instant, c’est ce qui stresse le plus la Miss. Le collège est situé à une station de métro de la maison mais elle ira à pied. Pour son entrée en 6e, elle “perd” quelques copines qui iront dans un autre collège lillois. Mais elle sera avec sa meilleure copine qui habite tout près de la maison. J’espère juste qu’elles seront dans la même classe pour faciliter le trajet. Pour aller au collège, elle auront un gros carrefour à traverser mais je sais qu’elles seront prudentes. Dans tous les cas, j’attends d’avoir son emploi du temps pour définir mes horaires de l’année prochaine. Ça me permettra peut-être de venir la chercher ou l’emmener, notamment aux horaires un peu compliqués (je pense par exemple aux moments où il fait nuit tôt en hiver).

Apprendre l’autonomie

La Miss rentre seule de l’école plusieurs fois par semaine depuis le CE2. En général, ma belle-mère essaie de passer lui faire un coucou mais dans l’ensemble elle a l’habitude de gérer son goûter seule, de faire ses devoirs avant de regarder une série en m’attendant.

Depuis quelques temps, elle prépare elle-même ses vêtements la veille et ses affaires de sport. Ça a été un peu dur de lui faire prendre conscience que je ne pouvais pas tout le temps être derrière elle.

Gérer le stress

Chaque enfant est différent et j’imagine que l’entrée en 6e génère des peurs différentes selon chacun. Pour la Miss, ça n’est pas le fait d’être chez les plus petits (avec son -presque- mètre soixante elle va sûrement surplomber quelques troisièmes) mais plutôt la gestion des horaires. Elle tient de moi (ou peut-être est-ce une question d’éducation ^^) une horreur du retard. Et ce qui la stresse le plus, c’est d’arriver en retard le matin. Pour l’instant, on habite à 5 minutes de l’école. Donc le matin, c’est lever à 7h30 pour un départ à 8h15. L’année prochaine, entre le début des cours à 8h et le trajet plus long, elle s’inquiète de ne pas réussir à prendre le pli.

Les copines

Cette année de CM2 a été très compliquée avec les copines. Surtout avec une en particulier avec qui les relations ont été extrêmement tendues une bonne partie de l’année. C’est une des copines qui ne sera sans doute pas dans le même collège qu’elle et elle s’en réjouit. Pour le coup pour une bonne raison. Elles ne se verront que quand elles en auront envie et qui sait, le manque adoucira peut-être les choses. Parmi sa bande de copines, plusieurs iront ailleurs, dans des filières sportives, musicales ou artistiques. Et comme elle a la même bande de copines depuis la maternelle, ça risque d’être un peu dur à gérer les premiers temps. Mais je suis certaine qu’elle se fera de nouvelles copines en plus de celles qui la suivront au collège.

Avez-vous des conseils pour préparer l’entrée au collège?

6 Comments

  1. Maricé

    11 avril 2019 at 10 h 37 min

    Ma petite est en 6ème cette année, et il faut être très présent (quand on peut : elle rentre et reste seule ou avec sa grande soeur qui bosse dans sa chambre un certain temps avant qu’on ne soit à la maison) pour la vérification des devoirs, du cartable (lourd, le cartable)….Et elle se lève 1 h plus tôt que l’année dernière (nous aussi habitons à 5 minutes de l’école), c’est très dur, parfois, elle se rendort…Elle prend le bus, donc il ne faut pas le louper, donc oui, c’est une année stressante, mais elle a découvert un autre univers, moins cocon, mais plus grand. Il faut avoir le plan du collège en tête, car ils changent de classe, de profs, les grands ne sont pas toujours sympa, ils déjeunent avec un lance pierre, …Elle a perdu/oublié des affaires tout au long de l’année en se déplaçant (bon, c’était déjà le cas à l’école…Mais là on pouvait espérer les retrouver!)…Après c’est une question de tempérament : ma grande a eu moins de mal à s’adapter, sa maîtresse de cm2 les avait habitués aux devoirs à l’avance et parfois un peu nombreux, et elle était “prête” à quitter le nid de l’élémentaire. La petite moins. les parents aussi doivent d’adapter… A tous les changements qui interviennent cette année là! Courage à vous tous!

  2. MissBrownie

    12 avril 2019 at 18 h 02 min

    Ouhlala, ça me paraît presque loin maintenant avec mon aîné qui va rentrer en seconde et Chupa en 3ème. J’aurai tout à recommencer avec Chichi. En entrant en 6ème, T-Biscuit était séparé de ses meilleurs copains qui allaient dans d’autres collèges. Au début il s’est raccroché à ceux qu’ils connaissaient de son ancienne école. Ils n’étaient que 5. Maintenant il a de nombreux amis. Le plus dur est sûrement le gestion des devoirs.

  3. Julesetmoa

    12 avril 2019 at 23 h 32 min

    C’est marrant j’ai écris un billet sur le sujet la semaine dernière!!!

  4. Carole Nipette

    14 avril 2019 at 15 h 34 min

    On se fait toujours un monde des copines et puis les nouvelles se font naturellement… ici, pour la 6ème j’avais fait un courrier avec 2 autres mamans pour que les filles soient dans la même classe pour justement prendre les transports ensemble etc… maintenant en 4ème tout roule mais c’était rassurant pour enfants et parents de savoir qu’elles ne seraient pas seules dans le car matin et soir… comme le dit Miss Brownie le plus dur c’est la gestion des devoirs, des différentes matières, le plus gros changement avec le primaire… en 6ème et 5ème je faisais très attention aux devoirs, cahiers, emploi du temps etc et là ma fille est vraiment autonome et fait toute seule !

  5. Carole Nipette

    14 avril 2019 at 15 h 34 min

    On se fait toujours un monde des copines et puis les nouvelles se font naturellement… ici, pour la 6ème j’avais fait un courrier avec 2 autres mamans pour que les filles soient dans la même classe pour justement prendre les transports ensemble etc… maintenant en 4ème tout roule mais c’était rassurant pour enfants et parents de savoir qu’elles ne seraient pas seules dans le car matin et soir… comme le dit Miss Brownie le plus dur c’est la gestion des devoirs, des différentes matières, le plus gros changement avec le primaire… en 6ème et 5ème je faisais très attention aux devoirs, cahiers, emploi du temps etc et là ma fille est vraiment autonome et fait toute seule !

  6. GirlsnNantes Eva

    19 avril 2019 at 10 h 38 min

    nous c’est pas encore mais ça approche dangereusement car mon fils entre en CM2 à la rentrée !
    Il a même dit a sa petite sœur qui a 2 ans de moins qu il irait la chercher au primaire quand il serait au collège <3

Leave a Reply