Gérer au mieux l’école à la maison

Quand j’étais petite, je voulais être maîtresse. Mais depuis, je me suis rendue compte que je n’aurais pas la patience pour ça. Autant vous dire que l’annonce de la fermeture des écoles m’a donné des sueurs froides.

Parce qu’être maîtresse, c’est un métier. Que ça n’est pas le mien et surtout, que la patience n’est toujours pas mon fort. Et puis avec deux enfants de deux niveaux très différents, 6e et CE1 et du télétravail pour l’homme et moi, on ne peut pas dire que les conditions idéales étaient réunies pour se lancer dans l’instruction à domicile.

Déjà pour commencer, j’ai instauré deux principes : on respecte notre rythme et on ne se prend pas la tête.

Les enfants et moi sommes de gros dormeurs. J’ai donc instauré des plages de trois heures d’école par jour. De 11h à midi puis de 14h à 16h pour Raoul qui se lève à 10h et trois heures en continu de 14h à 17h pour la Miss qui se lève entre midi et 13h (vive l’adolescence). Moi, je me lève à 9h et je traîne jusqu’au réveil de Raoul.

Pour Raoul, les maîtresses envoient des plans de travail tous les jours. Par contre, ce qu’elles donnent pour la journée n’est pas suffisant pour Raoul qui finit tout en moins d’une heure. Je rajoute donc quelques exercices : des petits textes à copier ou des rituels mathématiques trouvées sur Bout de gomme, des coloriages magiques ou encore des fiches sur le temps.

En complément, on profite de la gratuité de certains outils comme le Petit Quotidien que l’on lit chaque jour (offert pendant 15 jours en pdf avec le code LPQCO). Et puis on essaie de faire un peu d’activité : des sessions de sport parent/enfant, du yoga… et je fais même du crossfit avec lui (avec ses 25 kg, je le porte en faisant des squats, il adore!).

J’essaie de m’organiser la veille au soir pour ne pas être prise au dépourvu. J’avoue que le premier jour, je n’avais pas du tout su me projeter dans la durée des activités que j’avais choisies. Résultat : en 20 minutes, il avait fini ce que je pensais faire durer trois heures! Et puis en cas de blanc, les parcours du CNED et de Maxicours (gratuits de 9h à 17h) sont pas mal pour faire réviser les notions que l’on ne maîtrise pas soi-même.

Pour la Miss, c’est différent, elle a des exercices à faire donnés par ses profs. En revanche, il faut vraiment que je sois derrière elle pour la booster car elle se décourage vite. Je lui fais faire des parcours complémentaires sur le CNED, notamment en sciences car on a pas de nouvelles de son prof. Elle a aussi fait un peu d’anglais et d’espagnol, ça lui permet d’entendre des sessions orales.

Elle lit aussi Mon Quotidien( offert pendant 15 jours en pdf avec le code MQTCO).

Moi qui ai tendance à ne pas être organisée hors boulot, il faut vraiment que je le fasse pour que ça se passe bien. Pour l’instant, ces dix premiers jours de confinement se sont plutôt bien passés. On en reparle dans quinze jours ^^

Et chez vous, comme se passe l’école à la maison?

7 Comments

  1. lexou

    24 mars 2020 at 10 h 00 min

    Je suis en télétravail, une vraie galère pour gérer le CM1 ici, je trouve que la maîtresse donne trop de devoirs!
    J’ai pas toujours le temps de gérer, c’est compliqué, mais je me dis ce qui est fait tant mieux et le reste tant pis. Je privilégie français maths et anglais. On fait pas mal d’activité, de jeux, un peu de jeu vidéo le soir, et s’il fait beau la récré dans le jardin. Comme toi nous sommes dormeurs, le matin je ne réveille pas ma fille!chacun ses envies mais ici on est plutôt couche tard lève tard

  2. une parisienne à Vincennes

    24 mars 2020 at 11 h 34 min

    Je suis en teletravail aussi c’est une peu compliqué, ma deuz n’y met pas beaucoup de bonne volonté

  3. MichèleS

    24 mars 2020 at 12 h 44 min

    C’est assez amusant pour l’ancienne maitresse que je suis de voir les parents qui découvrent le temps qu’il faut passer pour prévoir le travail des enfants… Ce temps dont beaucoup pensent que c’est du temps personnel… “Oui vous finissez à 16h tous les jours et vous êtes toujours en vacances”… Hé non, si on compte le temps que les enseignants passent à préparer leur classe… Ils sont bien au delà des 35 heures… Et n’oubliez pas que les parents enseignants qui vous envoient du travail actuellement, ont eux aussi des enfants dont ils doivent suivre le travail, tout en poursuivant le leur… Bref on est tous dans la même galère ! Il est vrai que certains en donnent beaucoup, mais comme le souligne Melle Farfalle, les rythmes des uns et des autres sont TRES différents, il faut donner à manger aux uns tandis qu’il faut pousser les autres à faire un minimum… Et vous savez quoi ? Ces écarts sont exactement les mêmes lorsque nous sommes en classe !! Cinq minutes après avoir mis les élèves au travail, certains n’ont pas encore fini d’écrire la date quand les premiers demandent déjà ce qu’ils peuvent faire parce qu’ils ont fini !!
    Donc oui… enseigner c’est un métier … un beau métier d’ailleurs, mais qui n’a pas que des avantages, comme tous les métiers…

    1. sysyinthecity

      26 mars 2020 at 8 h 29 min

      je suis d’accord avec toi, ce n’est pas mon métier, alors je fais ce que je peux pour les aider à travailler

  4. Sophie

    24 mars 2020 at 13 h 03 min

    Bonne nouvelle semaine alors et bon courage. Et ce soir je vais être en télétravail et ça va être compliqué

  5. Carole Nipette

    24 mars 2020 at 14 h 42 min

    Tu gères bien dis donc et chez moi pareil, pas d’heure de réveil pour l’ado, ça ne veut plus rien dire de respecter les heures de cours (sauf bien sûr si des profs font vraiment cours à distance mais je n’en connais pas…). Par contre moi, rien à faire je n’arrive pas à faire de grasses matinées…

  6. Julesetmoa

    25 mars 2020 at 12 h 21 min

    ici les profs se lâchent sur la quantité de travail … même pour les GS ! résultat je laisse mon deuz en autonomie (avec aide ponctuel) le matin et l’apres midi il se transforme en maitre pour sa soeur ! (un comble) pour mon grand, c’est tres complique car tous les profs (meme en sport !) demande rendre des choses . ne sachant pas lire ni ecrire, je suis obligée d’etre avec lui pour tout ! et dommage je bosse et dois dois remplacer des absents ! bref je sature ! sinon seule la petite dort. Je lève les garçons pour ne pas les decaler

Leave a Reply