Cook. Eat. Repeat. La bouffe pendant le confinement.

Quand on a su que les écoles allaient fermer et qu’on ne retournerait pas de sitôt au boulot, la première chose que j’ai pensé c’est : “Pfff, on va devoir faire à manger deux fois par jour…

A la maison, les deux enfants mangent habituellement à la cantine, tout comme moi qui mange quasi tous les jours à la cantine du boulot. L’homme lui, travaillant à 5 minutes, mange pas mal de sandwiches, parfois passe vite fait grignoter un truc à la maison ou mange chez belle-maman.

Les premiers jours du confinement, j’étais en mode Caroline Hingalls. Je faisais mon pain, de la brioche, des gâteaux pour le goûter, je mitonnais de petits plats pour toute la famille, c’était un gros kif…

Et puis… La réalité m’a rattrapée…

Raoul n’aime rien et son régime alimentaire se résume à des pâtes, de la semoule, du jambon de poulet, du steak, du concombre et des radis. Il goûte à tout, c’est le point positif, mais il n’aime rien… Donc forcément, rapidement, on a commencé à tourner en rond. Il n’a pas l’air perturbé mais que c’est relou d’essayer de varier avec si peu d’ingrédients à la base.

Pour la Miss au final, c’est elle qui nous embête le moins… Elle se lève à midi, prend son petit-déjeuner et donc ne déjeune pas le midi. Le seul repas qu’elle fait, c’est le soir. Et pour le coup, elle mange de tout donc elle mange comme nous.

Mais même pour nous, c’est devenu relou de cuisiner. On essaie de varier les plats, d’expérimenter mais j’ai l’impression de me retrouver devant le frigo à chaque repas en me demandant ce qu’on va bien pouvoir bouffer. Je sais que prévoir les repas n’est pas pour nous. On a tenté pendant un moment et ça ne nous convient pas. On achète des légumes chaque semaine et parfois on a des surprises, on se retrouve à chercher des recettes sur Internet pour cuisiner des trucs improbables. Et puis parfois, ça fini en pâtes/parmesan ou pain/fromage… Voir même en “Je prends tous les restes du frigo et… bon, ben j’ai trouvé mon repas!”

Mais une chose est sûre : un de mes plaisirs du déconfinement, ça sera de manger à l’extérieur. J’ai presque hâte de retrouver la cantine du boulot!

Rassurez-moi, vous aussi vous galérer à trouver quoi manger au bout de 6 semaines à la maison?

5 Comments

  1. Girls n Nantes

    29 avril 2020 at 10 h 45 min

    mon garçon est comme le tien c’est désespérant
    si j’écoutais tout le monde je ferais 8 repas différents par jour
    déjà que là j’en ai marre de faire la cantine de la famille, suis comme toi un peu usée…

  2. Carole Nipette

    29 avril 2020 at 12 h 47 min

    Ma fille est comme la tienne, pas de repas le midi, un souci en moins 🙂
    une fois tous les 10 jours quand je fais le drive, je commande des sushis qui sont préparés dans le supermarché, on a trop l’impression que c’est la fête !!! le prochain c’est mardi, j’ai hâte 🙂

  3. Shopping Addict

    29 avril 2020 at 18 h 36 min

    Même chose ici. J’ai expérimenté plein de recettes. Mais Monsieur a du prendre le relais car je suis à court d’idées de repas ! Un de mes garçons est devenu super difficile, que je me demande maintenant ce qu’il peut bouffer à la cantine. Sûrement pas grand chose…
    Aujourd’hui grosses courses chez Picard. Un brin violent niveau budget mais on rallonge les plats 2 personnes avec des pâtes, du riz, des légumes pour les manger à 4. Ca limite aussi un peu les kilos. Un peu.

  4. Madame

    29 avril 2020 at 21 h 10 min

    Ici le confinement n’a pas changé grand chose à nos habitudes, bon après c’est facile pour moi, je ne fais que les yaourts et quelques goûters j’ai un mari qui adore cuisiner et qui le fait très bien. Nous avons, par contre, fait les menus sur la semaine, juste pour équilibrer les repas.

  5. sysyinthecity

    1 mai 2020 at 15 h 47 min

    j’avoue que j’en ai un peu marre de cuisiner au quotidien, c’est pas comme des vacances, mais j’arrive tout de même à trouver encore de l’inspiration, j’ai la chance d’avoir qui aime quasiment tout

Leave a Reply