Mon cinéma (dé)confiné #3

Même si nous sommes déconfinés, je continue à rattraper mon retard cinématographique avec cinq nouveaux films.

The gentlemen de Guy Ritchie

The Gentlemen : Affiche

L’histoire : Quand Mickey Pearson, baron de la drogue à Londres, laisse entendre qu’il pourrait se retirer du marché, il déclenche une guerre explosive : la capitale anglaise devient le théâtre de tous les chantages, complots, trahisons, corruptions et enlèvements… Dans cette jungle où l’on ne distingue plus ses alliés de ses ennemis, il n’y a de la place que pour un seul roi !
Mon avis : J’ai beaucoup aimé ce film au schéma narratif vraiment inventif. L’humour est présent tout au long du film et le casting est génial. Hugh Grant est génial en journaliste prêt à tout, Charlie Hunnam est absolument canon dans son costume trois pièces, tout comme Henry Golding. En face de toute cette testostérone, peu de place aux femmes mais malgré tout, Michelle Dockery est elle aussi géniale (et très loin de son rôle de Lady Mary!).

Les traducteurs de Régis Roinsard

Bande-annonce Les Traducteurs

L’histoire : Isolés dans une luxueuse demeure sans aucun contact possible avec l’extérieur, neuf traducteurs sont rassemblés pour traduire le dernier tome d’un des plus grands succès de la littérature mondiale. Mais lorsque les dix premières pages du roman sont publiées sur internet et qu’un pirate menace de dévoiler la suite si on ne lui verse pas une rançon colossale, une question devient obsédante : d’où vient la fuite ?
Mon avis : Il y a un peu d’Agatha Christie dans ce film au casting international assez impressionnant. Lambert Wilson est très bon en éditeur qui fera tout pour comprendre et garder la main sur son best seller. Et sous-jacent, le film est une bonne critique du traitement fait aux traducteurs. Il y a parfois quelques faiblesses dans le scénario et le jeu de certains acteurs laisse à désirer mais on passe un très bon moment néanmoins.

J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin

Bande-annonce J'ai perdu mon corps

L’histoire : A Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville, une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire…
Mon avis : Je suis très mitigée sur ce film, présenté comme un chef-d’oeuvre par les critiques. J’ai souvent trouvé que c’était long et au final, le scenario tient sur un post-it. Mais j’ai aimé une certaine forme de poésie qui en ressort et quelques très beaux moments. En revanche, l’homme qui l’a regardé avec moi a adoré. Mention toute particulière à la musique qui est sublime.

2etoilesetdemi

Les enfants du temps de Makoto Shinkai

Bande-annonce Les Enfants du temps

L’histoire : Jeune lycéen, Hodaka fuit son île pour rejoindre Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle urbaine et trouve un poste dans une revue dédiée au paranormal. Un phénomène météorologique extrême touche alors le Japon, exposé à de constantes pluies. Hodaka est dépêché pour enquêter sur l’existence de prêtresses du temps. Peu convaincu par cette légende, il change soudainement d’avis lorsqu’il croise la jeune Hina…
Mon avis : On avait adoré Your name du même réalisateur et j’avais super hâte de voir ce nouveau film. Encore une fois c’est très beau, avec Tokyo qui joue un véritable rôle dans l’histoire (d’ailleurs on a repéré des lieux où on est allés ^^). En revanche, on a moins accroché à l’histoire qu’on a trouvée plus basique, un peu trop ado… Du coup, dans l’ensemble on a été déçus…

2etoilesetdemi

Au nom de la terre de Edouard Bergeon

Bande-annonce Au nom de la terre

L’histoire : Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux, du moins au début… Les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu…
Mon avis : Le réalisateur s’est inspiré de l’histoire de sa famille pour réaliser ce film qui montre la réalité très dure de la vie d’agriculteur aujourd’hui. Je n’ai pas forcément été transportée par ce film (à part quelques scènes émouvantes comme l’incendie ou la fin) mais je pense que c’est un film assez nécessaire pour comprendre les difficultés du monde agricole.

Il me reste cinq films à voir et j’aurais bouclé ma liste de confinement. Mais j’ai de nouvelles envies donc la liste risque de s’allonger encore!

3 Comments

  1. hellobeautymag

    17 juin 2020 at 14 h 27 min

    Hello,
    tu me donnes très envie de voir The Gentlemen! Surtout avec Charlie Hunnam!
    Merci pour la découverte de ce film!
    Maryline

  2. Sophie

    18 juin 2020 at 6 h 41 min

    J’ai vu les 2 premiers de ta liste. Pour les traducteurs me suis endormi devant lol mais j’avais trouve le coupable

  3. Laëtitia

    25 juin 2020 at 16 h 11 min

    Honte à moi je n’en ai vu aucun ! Mais j’ai entendu beaucoup de bien de The gentleman alors il faut vraiment que je le
    regarde ^^

Leave a Reply