Mes dernières lectures #72

Voici les cinq derniers livres lus avant de commencer ma PAL de l’été 2020.

Juste une fois pour essayer d’Elodie Garnier
Hors challenge – Reçu en service de presse

Juste une fois pour essayer

L’histoire : Rien ne prédestinait Élodie et Sara à se rencontrer. À Paris, Élodie mène une vie à cent à l’heure jusqu’au jour où elle plaque tout pour trouver refuge chez sa grand-mère, dans le centre de la France. Là, elle prend ses marques, se reconnecte à elle-même et fait la rencontre de Sara, une trentenaire à la vie bien rangée sur le point de se marier. Un soir, alors que Sara n’avait jamais ressenti le moindre désir pour une femme, elle lui confie avoir envie d’elle. Une fois, comme ça. Juste une fois pour essayer.
Mon avis : Ce qui m’a attirée en premier vers ce livre c’est sa couverture que je trouve vraiment très belle. Et puis le résumé promettait une belle histoire. Mais au final, j’ai été déçue. Par l’écriture d’abord, souvent maladroite, j’avais parfois l’impression de lire un Skyblog (ouais, référence de vieux) avec de grandes envolées lyriques… Et puis l’histoire est trop répétitive, il ne se passe pas grand chose. Elles se rencontrent, s’aiment, se séparent et rebelote.

Note : 1 sur 5.

Miss Davis (La vie et les combats d’Angela Davis) de Sybille Titeux de la Croix et Amazing Améziane
Hors challenge

Miss Davis (La vie et les combats d'Angela Davis)

Née en 1944 à Birmingham en Alabama, où sévissent la ségrégation raciale et les attaques du Ku Klux Klan, Angela adhère au Che-Lumumba Club en 1968 puis au Black Panther Party. La chasse aux communistes ainsi que le programme Cointelpro du FBI ne laissent pas de répit aux activistes afro-américains. Tous les groupes d’opposition sont infiltrés et surveillés. En 1970, suite à l’attaque du tribunal du comté de Marin, Angela Davis deviendra “l’ennemie public numéro un” et sera emprisonnée pour être condamnée à mort. Le “comité national uni pour la libération de Angela Davis” est alors créé. Le monde entier connaîtra son histoire et demandera sa libération.
Mon avis : De la vie d’Angela Davis, je ne connaissais finalement que peu de choses. On suit sa vie de sa jeunesse à ses années de prison et on en ressort que plus admiratif du courage et du parcours de cette icône.

Note : 4 sur 5.

Les Cahiers d’Esther – tome 5 Histoires de mes 14 ans de Riad Sattouf
Hors challenge

Dans ce cinquième tome, Esther a 14 ans. Elle apprend à danser le floss, commence à s’intéresser à la politique (juste un peu), s’entraîne à dire ” je m’en balek ” en espagnol grâce à Nacho son correspondant, a un petit ami nommé Abdelkrim et, évidemment, écoute Angèle.
Mon avis : Esther grandit, elle commence à acquérir une conscience politique et écologique mais j’ai eu du mal à accrocher à ce tome que j’ai trouvé moins attachant que les précédents. Par contre, j’ai bien aimé la partie consacrée à l’échange avec les Espagnols. Ca m’a rappelé des souvenirs…

Note : 3 sur 5.

A charge de revanche ! de Sophie Kinsella
Hors challenge – Reçu en service de presse

A charge de revanche !

L’histoire : À 27 ans, la douce et discrète Fixie se retrouve à la tête de la boutique fondée par ses parents. Mais pas le temps pour la jeune femme de célébrer cette promotion, car la voilà qui doit gérer une lutte fratricide : sa sœur fashionista est bien décidée à faire du drugstore de quartier le centre de yoga le plus tendance de la capitale, quand leur frère y verrait plutôt une épicerie de luxe. Alors que les ventes chutent, Fixie va devoir arbitrer : conserver l’esprit désuet de la Maison Farr ou la transformer en super-fashion-concept-store ? Ne manquent plus que le retour d’un ex envahissant et l’apparition d’un bel inconnu pour plonger la timide Fixie dans le plus inextricable des embarras…
Mon avis : Depuis L’accro au shopping, les quelques livres de Sophie Kinsella que j’ai pu lire ne m’ont pas franchement fait vibrer. Celui-ci non plus mais j’ai quand même passé un assez bon moment. Le gros hic, c’est que j’ai vraiment eu du mal avec l’héroïne qui m’a souvent agacée. Sa sœur et son frère sont deux crétins finis et même si la famille passe avant tout, si on ne peut pas dire à son frère d’arrêter de dépenser l’argent de l’affaire familiale comme un couillon, c’est qu’on est un peu couillonne soi-même…

Note : 3 sur 5.

Passion Simple de Annie Ernaux
Hors challenge

«À partir du mois de septembre l’année dernière, je n’ai plus rien fait d’autre qu’attendre un homme : qu’il me téléphone et qu’il vienne chez moi.»
Mon avis : voilà bien longtemps que je voulais lire un livre d’Annie Ernaux. Celui-ci est dans la location que nous avons dans le Vaucluse et je l’ai lu en une soirée car il est très court. Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais mais j’ai été déçue. Peut-être que j’aurais du commencer par un autre que celui-ci…

Note : 2 sur 5.

Les vacances ayant commencé (même elles si elles sont teintées de tristesse cette année), je vais pouvoir commencer ma PAL.

2 Comments

  1. Roxane

    21 juillet 2020 at 19 h 23 min

    Je suis comme toi pour les livres de Sophie Kinsella. Ses derniers m’ont déçue.

  2. Ma semaine 29/53 en 2020 - Mademoiselle Farfalle

    26 juillet 2020 at 8 h 00 min

    […] semaine, je vous ai parlé de mes dernières lectures, je vous ai parlé de ma Mamie, j’ai accueilli un nouveau billet invité avec la visite de […]

Leave a Reply