Les livres de la rentrée littéraire 2020 que j’ai envie de lire

Alors que je n’ai pas encore terminé les livres de ma PAL de l’été (encore un et demi), je fais déjà la liste des nouveautés de la rentrée qui me font de l’oeil…

Cette année, ce sont 511 titres qui vont sortir entre la fin de l’été et l’automne. Seulement 65 premiers romans et quelques nouvelles oeuvres des habitués de la rentrée littéraire.

J’en ai sélectionné cinq qui me font envie. Un peu moins que d’habitude mais j’avoue que les différents livres mis en avant ne m’ont pas plus emballée que ça…

On fait parfois des vagues d’Arnaud Dudek

L’histoire : Quelques jours après son dixième anniversaire, Nicolas Apasagi apprend que son père n’est pas son père. Que faire de cette confidence ? Le jeune Nicolas ne sait pas. Il continue sa vie comme si de rien n’était. Mais cette révélation va finir par le rattraper et, à trente ans, il décide de partir à la recherche de son « bon génie » biologique, malgré les obstacles administratifs qu’il s’attend à rencontrer.
Pourquoi j’ai envie de le lire : l’auteur (dont je n’ai jamais rien lu) aborde ici les thèmes qui lui sont chers : l’enfance, l’identité, la transmission. Ce sont des thèmes que j’aime également beaucoup et les premiers retours sont très enthousiastes.


Chavirer de Lola Lafon

encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT...

L’histoire : En 1984, Cléo a 13 ans et obtient une bourse par une mystérieuse fondation pour réaliser son rêve : devenir danseuse de modern jazz. Elle veut quitter son milieu modeste en banlieue parisienne, mais il s’agit d’un piège. 35 ans plus tard, la police tombe sur un fichier de photos, et cherche à contacter des victimes de la Fondation. Entre temps, Cléo est devenue danseuse, notamment sur les plateaux de Drucker au milieu des années 90, et se retrouve confrontée à son passé.
Pourquoi j’ai envie de le lire : j’avais beaucoup aimé La petite communiste qui ne souriait jamais de la même autrice mais n’avais rien lu d’autre depuis. J’ai lu beaucoup de bien de cette lecture qui sera sans doute difficile.


Les Aérostats d’Amélie Nothomb

encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT...

L’histoire : la vie d’une étudiante bruxelloise, à la vie banale, qui décide un jour de donner des cours de littérature à un lycéen de 16 ans dyslexique.
Pourquoi j’ai envie de le lire : c’est la tradition. Qui dit dernière quinzaine d’août dit nouvel opus d’Amélie Nothomb. J’avais été un peu mitigée à la lecture de Soif l’an passé et je suis pleine d’espoir cette année ^^


Bénie soit Sixtine de Maylis Adhémar

L’histoire : Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.
Pourquoi j’ai envie de le lire : ce premier roman est également le premier publié sous l’égide de Vanessa Springora, nouvelle directrice des éditions Julliard. C’est un récit d’émancipation dans un cadre assez peu abordé.


Une rose seule de Muriel Barbery

L’histoire : Rose arrive au Japon pour la première fois. Son père, qu’elle n’a jamais connu, est mort en laissant une lettre à son intention, et l’idée lui semble assez improbable pour qu’elle entreprenne, à l’appel d’un notaire, un si lointain voyage. Accueillie à Kyōto, elle est conduite dans la demeure de celui qui fut, lui dit-on, un marchand d’art contemporain. Kyōto l’apprivoise et, chaque jour, elle est invitée à découvrir un itinéraire imaginé par le défunt, semé de temples et de jardins, d’émotions et de rencontres qui vont l’amener aux confins d’elle-même.
Pourquoi j’ai envie de le lire : une histoire de famille, des secrets et Kyōto, il n’en fallait pas plus pour me convaincre!


Y a-t-il des romans qui vous tentent dans cette sélection? Est-ce que vous aussi lisez le Amélie Nothomb annuel?

5 Comments

  1. Julesetmoa

    22 août 2020 at 16 h 35 min

    Je n’ai jamais lu de Amélie Nothomb mais je compte bien me rattraper !

  2. Féelyli

    22 août 2020 at 17 h 30 min

    Merci pour cette sélection, je n’avais pas encore jeté un oeil aux nouveautés !

  3. Girls n Nantes

    24 août 2020 at 10 h 37 min

    j’ai pas encore jeté un oeil à la rentrée littéraire
    j ai lu le dernier Foenkinos j’ai j ai beaucoup aimé même si il m’a glacé le sang ^^

  4. MistiCat

    16 septembre 2020 at 16 h 29 min

    C’est rigolo car en découvrant ton joli blog, je m’aperçois que nous avons au moins un point commun : le Nothomb annuel ! Pour ma part, je n’avais rien lu de cette auteure jusqu’à Riquet à la Houppe, conte qui occupe une place particulière dans mon cœur. Depuis, chaque année, c’est devenu ma petite tradition : je finis mes vacances d’été et attaque ma rentrée (et la rentrée littéraire) avec le nouveau d’Amélie Nothomb.
    Sinon, parmi les auteurs qui ont retenu mon attention, je vais citer pêle-mêle : Grégoire Delacourt, Didier van Cauwelaert, Marc Levy, David Foenkinos, Serge Joncour et Eric Libiot (je suis en train de lire Clint et Moi).
    Amicalement.

Leave a Reply