Mes dernières lectures #74

Nous arrivons vers la fin de l’année et il est un peu plus compliqué pour moi de remplir les catégories de mon challenge lecture.

La femme révélée de Gaëlle Nohant
Catégorie 30 : un livre paru lors de la rentrée littéraire de janvier 2020

L’histoire : Paris, 1950. Eliza Donneley se cache sous un nom d’emprunt dans un hôtel miteux. Elle a abandonné brusquement une vie dorée à Chicago, un mari fortuné et un enfant chéri, emportant quelques affaires, son Rolleiflex et la photo de son petit garçon. Vite dépouillée de toutes ressources, désorientée, seule dans une ville inconnue, Eliza devenue Violet doit se réinventer. Vingt ans plus tard, au printemps 1968, Violet peut enfin revenir à Chicago. Elle retrouve une ville chauffée à blanc par le mouvement des droits civiques, l’opposition à la guerre du Vietnam et l’assassinat de Martin Luther King. Partie à la recherche de son fils, elle est entraînée au plus près des émeutes qui font rage au cœur de la cité. Une fois encore, Violet prend tous les risques et suit avec détermination son destin, quels que soient les sacrifices.
Mon avis : J’ai lu ce roman pendant mes vacances et je l’ai beaucoup aimé. Tout au long du roman, on s’interroge sr les raisons qui ont poussé Eliza à fuir Chicago et à changer de vie. Grâce à des flashbacks, on comprend mieux dans quel environnement elle évoluait. Un beau portrait de femme qui s’émancipe sous fond de ségrégation et de lutte pour les droits civiques.

Note : 4 sur 5.

Le dernier apprenti sorcier, Tome 1 : Les rivières de Londres de Ben Aaronovitch
Catégorie 58 : un roman fantasy

L’histoire : L’agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu’au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel… s’il n’était mort depuis plus d’un siècle ! Recruté par l’inspecteur Nightingale, Peter intègre l’unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer les créatures de la nuit ; maintenir la paix entre les forces occultes de Londres ; tenir à distance les divinités trop entreprenantes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d’incantations bizarres. Peter doit en passer par là, s’il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres…
Mon avis : Quand je cherchais un livre pour cette catégorie très éloignée de ce que je lis habituellement, on m’a conseillé cette série. J’ai donc pris ce premier tome et… J’ai eu du mal à le finir, ça m’a pris trois semaines alors que j’avais repris le boulot. C’est bien écrit, il y a de l’humour mais… j’ai eu un mal fou à me plonger dans l’histoire. J’ai trouvé que ça manquait vraiment de rythme et d’enjeux ce qui fait que je ne mourrais pas vraiment d’envie de continuer ma lecture. Je lirai peut-être la suite. Ou pas.

Note : 2.5 sur 5.

Outlander (6.1) – La neige et la cendre de Diana Gabaldon
Hors challenge – Ecouté en version audio

La neige et la cendre: Outlander 6.1

L’histoire : Alors que la guerre de régulation semblait terminée, de nouveaux foyers de sédition ne cessent de s’allumer ici et là à travers les colonies d’Amérique. Claire et Jamie Fraser s’efforcent de protéger au mieux leurs terres et leurs gens, mais connaître l’avenir n’est pas un atout. Ils n’ont plus que quatre ans pour changer le cours de leur destin.
Mon avis : J’ai mis plusieurs mois à aller au bout de ce livre audio de 25h. Il s’agit ici de la première partie du tome 6 (le livre papier/ebook faisant 1500 pages). Comme d’habitude, je l’ai commencé après avoir vu la saison 5. Dans la mesure où certaines scènes du tome 6 ont été utilisées pour la saison 5 de la série, je n’ai pas été surprise. Il se passe plus de choses que dans le tome 5 et la relation des personnages gagne en profondeur. Je vais laisser passer un peu de temps avant de m’attaquer à la partie 2 et ses 29h…

Note : 3.5 sur 5.

Les Aérostats d’Amélie Nothomb
Catégorie 8 : un livre d’un auteur belge – Ecouté en version audio

Les Aérostats

L’histoire : Ange a 19 ans, est étudiante en philologie, et se sent complètement transparente aux yeux des autres… jusqu’à ce jour où, suite à une petite annonce, elle devient la professeure particulière d’un drôle de jeune homme de 16 ans, Pie. Fasciné par les mathématiques et les aérostats, il méprise la littérature. Saura-t-elle lui en donner le goût ? Et à quel prix ?
Mon avis : Quel gâchis! Dès les premières pages, je me suis dit “Non, elle ne va pas simplifier la dyslexie comme ça, elle ne va pas oser?”. Et ben si. Son personnage “guérit” la dyslexie de son élève en lui faisant lire Le rouge et le noir. Et pof! envolée la maladie! J’ai vainement attendu un retournement qui expliquerait ça mais… Non… S’en suit une alternance de joutes verbales autour des lectures de Pie qui devient soudainement un excellent lecteur. Et quand je me dis que ma déception ne pourrait être plus grande arrive la fin… Le postulat de base du roman aurait pu donner un roman passionnant. C’est au final une lecture facile (comme souvent avec Amélie Nothomb) mais sans queue ni tête.

Note : 2 sur 5.

I’m every woman de Liv Strömquist
Hors challenge

L’histoire : C’est d’épouses, fiancées et copines dont il est question dans ce livre… Madame Elvis Presley, Madame Joseph Staline, Madame Jackson Pollock… et plein d’autres. Réunies par un seul et même destin : être les victimes d’hommes incapables de se comporter de façon normale et raisonnable avec leur partenaire. Qui étaient vraiment ces femmes et comment leur désir de vivre un amour romantique a pu pourrir à un tel point toute leur existence ?
Mon avis : on m’a prêté plusieurs BD de cette autrice et c’est la première que je lis. Je n’ai pas été particulièrement emballée dans le sens où l’autrice propose des histoires de femmes qui vivent avec des connards sans aller plus loin que juste poser les faits. Il parait que Les Sentiments du Princes Charles est mieux, je l’espère vraiment.

Note : 3 sur 5.

Encore 22 catégories à remplir, pas les plus simples…
Et vous, quels sont vos derniers coups de coeur?

8 Comments

  1. Girls n Nantes

    9 septembre 2020 at 9 h 57 min

    ah lala moi Nothomb j’ai arrêté il y a quelques années, dommage car j ai une grande fan de base mais à un moment c’est parti en cacahouète.
    Je viens de commander le dernier Martin Winckler, hâte qu il arrive !

  2. sysyinthecity

    9 septembre 2020 at 10 h 30 min

    Dommage pour Amélie Nothomb je comptais l’acheter 🙁

  3. lexou

    9 septembre 2020 at 14 h 10 min

    Je n’ai rien lu depuis longtemps il va falloir que j’essaie d’y remédier

  4. Babymeetstheworld

    9 septembre 2020 at 15 h 09 min

    Depuis que je suis en France je découvre la bibliothèque et je ne me ruine plus en livre ! La dernière lecture que j’ai adoré c’est une autre idée du bonheur de M.Levy, une course poursuite à la Thelma et Louise à travers les USA. bref je l’ai dévoré !! J’ai aussi ADORÉ j’ai du rêver trop fort de Bussi. Wah

    Voilà 🙂

  5. Carole Nipette

    9 septembre 2020 at 17 h 19 min

    Amélie Nothomb ça se lit toujours très vite mais c’est souvent facile, ça ne va pas si loin… le premier de ta liste est celui qui me tente le plus…
    mon dernier coup de coeur c’est pour Voyou d’Itamar Orlev

  6. Féelyli

    10 septembre 2020 at 19 h 57 min

    J’ai beaucoup cet été mais depuis la rentrée je n’ai pas encore trouvé le temps d’ouvrir un livre…

  7. Ma semaine 36/53 en 2020 - Mademoiselle Farfalle

    13 septembre 2020 at 10 h 11 min

    […] semaine, je vous ai parlé de la livraison de repas et plats à cuisiner Kitchendaily, de mes dernières lectures, de mes dernières trouvailles de seconde main et du jeu Famille (presque) zéro déchet de […]

Leave a Reply