[Cinéma] Là où chantent les écrevisses d’Olivia Newman

Là où chantent les écrevisses film

Vendredi dernier, nous avons assisté à l’avant-première de ce film tiré d’un livre que j’avais adoré et qui sort aujourd’hui.

J’avais écouté ce livre en version audio en 2021 et je l’avais vraiment beaucoup aimé. C’est un de mes grands coups de cœur de l’année. Et j’avais tout de suite senti l’énorme potentiel au cinéma de cette histoire. Et quand j’ai appris que ça serait Daisy Edgar-Jones (vue dans la sublime série Normal People) qui tiendrait le rôle principal, mon impatience a été décuplée!!

Kya, une petite fille abandonnée, a grandi seule dans les dangereux marécages de Caroline du Nord. Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur la  » Fille des Marais  » de Barkley Cove, isolant encore davantage la sensible et résiliente Kya de la communauté. Sa rencontre avec deux jeunes hommes de la ville ouvre à Kya un monde nouveau et effrayant ; mais lorsque l’un d’eux est retrouvé mort, toute la communauté la considère immédiatement comme la principale suspecte. À mesure que la vérité sur les événements dessine, les réponses menacent de révéler les nombreux secrets enfouis dans les marécages.

Dans l’ensemble, l’adaptation est plutôt réussie et l’histoire colle assez bien avec celle du livre. J’ai juste un peu moins aimé la fin que j’ai trouvée précipitée et un peu trop proprette. De manière générale, d’ailleurs ce qui m’a vraiment gênée dans le film c’est justement le côté un peu trop propret de Kya. Elle est abandonnée dans un marécage et passe dix ans toute seule mais sa maison (qui dans le film n’a rien de la cabane pourrie du livre) est propre. Son intérieur ferait presque baver d’envie un journaliste déco! En grandissant, elle a les cheveux propres et des tas de fringues à la mode (elle change de tenue à chaque scène!!). J’avoue que je n’avais pas imaginé ça en lisant le livre ^^

Mais pour autant, si cette facette du film m’a un peu gênée, je l’ai beaucoup aimé. Comme je m’y attendais, Daisy Edgar-Jones est parfaite dans le rôle de Kaya et la beauté de la nature dans laquelle elle vit est bien mise en valeur par la photographie de Polly Morgan.

Et si l’histoire parle d’un meurtre, le film se concentre en réalité sur la vie de Kya, maltraitée par son père et qui finit abandonnée. C’est son histoire que l’on suit plutôt que son procès. A vrai dire, à aucun moment dans le film on ne cherche vraiment à savoir si elle est coupable. Et ça n’est pas très grave car au final, savoir qui a commis le meurtre n’apporte pas grand chose au film. Ce ne sont que les dernières minutes qui apportent une réponse à cette question.

Que l’on ait lu ou pas le roman, c’est un joli film à voir même s’il a des défauts. Et pour couronner le tout, la chanson qui accompagne le générique de fin, signée Taylor Swift est superbe!


Etats-Unis : 2022
Titre original : Where the Crawdads Sing
Réalisation : Olivia Newman
Scénario : Lucy Alibar d’après le roman homonyme  de Delia Owens
Interprètes : Daisy Edgar-Jones, Taylor John Smith, Harris Dickinson
Distribution : Sony
Durée : 2h05
Genre : Drame, Thriller, Romance
Date de sortie : 17 août 2022

6 thoughts on “[Cinéma] Là où chantent les écrevisses d’Olivia Newman

  1. Girls n Nantes says:

    coucou
    je suis pas allée au cinéma depuis des plombes…
    j’y vais pour les marvel et pour les animés des enfants…
    J avoue j ai de plus en plus de mal à me rendre dans les salles sombres, le format séries et netflix a tué le genre…

    Répondre
    1. mademoisellefarfalle says:

      Oh tu sais, la dernière fois que j’étais allée au ciné c’était pour voir Dune ^^

      Répondre
  2. Ysaline says:

    Bonjour,
    Merci pour cette info.
    Grâce à vous, j’ai lu Là où chantent les écrevisses et j’ai beaucoup aimé.
    Vous venez de m’apprendre que ce roman a été adapté pour le cinéma. Je ne sais pas si j’irai le voir, car je vais rarement au cinéma (à cause du coût et surtout, parce que je trouve que le son est beaucoup trop fort). Mais, il sortira peut-être en DVD dans quelques mois.
    MERCI !
    Bel après-midi !

    Répondre
  3. Carole Nipette says:

    Ce que tu as traduit par trop propre j’ai dit trop lisse ! le même ressenti et comme toi j’ai aimé le film et Daisy Edgar Jones !

    Répondre

Répondre à Girls n Nantes Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.