L’amour est dans le pré – S08E04

L’amour est dans le pré – S08E04

Je sais que vous attendez mon résumé d’ADP comme un lycéen les résultats du bac (ben quoi ^^). Donc le voici le voilà!!

Maintenant que tous les speed dating se sont déroulés, nous avons pu voir hier les agriculteurs chez eux, à la ferme.

Lire la suite

L’amour est dans le pré – S08E03

L’amour est dans le pré – S08E03

Hier, nous retrouvions quatre nouveaux agriculteurs pour le speed-dating et les premiers pas à la ferme. Lire la suite

L’amour est dans le pré – S08E02

L’amour est dans le pré – S08E02

Hier, nous retrouvions quatre nouveaux agriculteurs pour le speed-dating et les premiers pas à la ferme.

Bon déjà, un truc qui m’énerve : le fait que des images plutôt parlantes soient diffusées… Si on est perspicaces et observateurs (ce qui est BIEN SUR mon cas), on remarque des choses importantes!!

Sophie, 29 ans, éleveuse de vaches allaitantes, ovins et volailles Label rouge, originaire de la Loire est très timide. Ce sont d’ailleurs ses soeurs qui l’ont inscrite. Elle reçoit tout d’abord un bûcheron serveur (rapport au look). Mais comme il est aussi stressé qu’elle, et ben ils ne se disent rien! Sophie a un peu de mal avec ses prétendants suivants car comme elle est timide (et eux aussi), c’est un peu compliqué! Elle rencontre ensuite Matthieu, 29 ans, clerc de notaire. C’était son coup de coeur des courriers et bam coup de coeur en vrai! L’agricultrice choisit au dernier moment Sylvain et Matthieu.
A la ferme, un des deux prétendants, Matthieu en l’occurence aura du retard. Sylvain aura la chance d’aller boire le café chez les parents de Sophie. La rencontre avec la famille au bout de dix minutes. Sympa. Ensuite, Sylvain se met au boulot en nettoyant l’étable et nourrissant les bêtes.

Nicolas, 34 ans, éleveur de vaches laitières, originaire du Morbihan (hiiiiiiiii, pardon c’est l’effet que me fait la Bretagne) a un objectif principal : fonder une famille. Il a déjà vécu plusieurs histoires d’amour mais qui ont mal fini. Il rencontre tout d’abord une bretonne, Pauline, on ne voit pas grand chose de leur rencontre qui se conclut par la réflexion comme quoi c’est bien qu’elle soit bretonne. Nicolas rencontre ensuite Karine, qui avait directement écrit à l’agriculteur sans passer par la production. C’est le gros coup de coeur du jeune homme et ça se confirme même s’il ne comprend pas ce qu’elle dit (il comprend “du poulet” quand elle dit “l’épauler” #voilàvoilà). Coup de foudre en direct… L’agriculteur enchaine ensuite les rencontres et fait des ravages. J’avoue que je ne comprends pas trop. Il a de beaux yeux mais beaucoup trop de dents à mon gout. Nicolas choisit Christelle et Karine mais Christelle refuse finalement de venir. Ca sera donc Pauline la bretonne qui viendra à la ferme.
Nicolas a loué un gite pour accueillir les filles. Il a prévu des bouquets de fleurs car il n’avait rien prévu pour le speed-dating. Pauline de son côté prépare sa valise avec sa meilleure amie et emballe les pâtisseries qu’elle a préparées. A peine arrivée à la ferme, elle part traire les vaches avec l’agriculteur. Il en profite pour s’expliquer sur le fait qu’elle soit un second choix. Il lui dit avoir regretté ne pas l’avoir choisie. Karine arrive ensuite à la ferme et est très stressée. Le choix des lits est un poil compliqué car les deux jeunes femmes veulent être au plus près de Nicolas. Et ça se complique encore plus quand la complicité entre les deux bretons se fait plus présente.

Jean-Louis, 51 ans, est éleveur de brebis et vit quasiment en ermite dans les Hautes-Alpes. Il rencontre tout d’abord une prétendante mais la magie n’opère pas. En même temps, il lui demande comment elle le trouve physiquement et elle rigole… Jean-Louis rencontre ensuite Abigail, auxiliaire de vie en Bretagne. Elle disait dans sa lettre avoir vu dans le portrait son double au masculin. Apparemment, elle est sous le charme. Ensuite c’est Cathy et direct Jean-Louis lui demande si elle veut venir chez lui. Elle dit oui puis qu’elle aime son visage. Bienvenue dans la quatrième dimension. Il rencontre ensuite Nanou, “léger coup de coeur”. Jean-Louis choisit Abigail et Cathy.
A la ferme, Jean-Louis fait du café à la chicorée comme chez ma mamie. Je l’aime bien en fait. Bon par contre il vit encore chez ses parents, a un pull affreux et un porte-manteau en pied de chamois. Merveilleux. Cathy de son côté, a hâte de rejoindre l’agriculteur. Et vont faire des courses. Et il n’a pas l’habitude de faire des courses car c’est sa maman qui les fait d’habitude. A 51 ans. Normal. Abigail arrive finalement et accapare un peu Jean-Louis tandis que Cathy est reléguée au second plan. Au final, Jean-Louis décide d’ouvrir une boite de conserve, non sans mal. C’est un peu la fête quoi!

Philippe, 46 ans, est viticulteur en Charente-Maritime et fan de country. Il n’y a que deux prétendantes qui ont fait le déplacement. Tout d’abord, c’est Claudia qui arrive, elle est stressée et en plus Philippe lui pose des questions “à la manière d’un célèbre manège pour célibataires” comme dit Karine. Ça se passe très bien entre eux et Claudia s’en va après pas moins de 12 bises!! Il reçoit ensuite Jackie qui n’est donc pas une call-girl mais une cow-girl. Elle est habillée en cow-girl et Philippe avoue qu’il aurait bien voulu lui aussi venir en tenue. Et ils commencent à parler… country bien-sûr! Et ça finit sous nos yeux ébahis par une danse. Les deux prétendantes viendront à la ferme.
A la ferme, Philippe se prépare à accueillir ses prétendantes. Il a fait des frais, il a acheté un canapé, des rideaux et une hotte aspirante. Le top du romantisme. Il aurait pu refaire la déco aussi. Genre repeindre en blanc.  L’agriculteur se déguise en cow-boy pour accueillir les jeunes femmes. Et là, QOTD “Retour en Charente Maritime où Philippe entend enfin siffler le train”. LOL. Jackie arrive et… il l’emmène au supermarché. Cool. Philippe n’a pas l’habitude de faire les courses car il mange chez sa mère midi et soir. A 46 ans. La séance au supermarché est comme toujours savoureuse. Philippe fait n’importe quoi et la pauvre Jackie semble un peu désespérée. Et fatiguée. Ensuite, ils reprennent la voiture et Philippe liste la liste des commerces disparus. C’est vendeur. Et la pauvre Jackie qui ne rêve que de dormir se met à ranger les courses. Et pas de nouvelles de Claudia qui n’est toujours pas là… On verra dans la preview de la semaine prochaine qu’elle ne va peut-être pas venir!

Et comme la semaine dernière, mes tweets préférés :

Rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles rencontres !

L’amour est dans le pré : présentation des agriculteurs (2)

Après une première vague de 7 agriculteurs la semaine dernière, hier étaient présentés les 7 derniers.

Karine rencontre tout d’abord Patrice un apiculteur bio (enfin son miel). Après un cours d’apiculture (assez intéressant il faut l’avouer, on apprend par exemple que la reine a une spermathèque où elle stocke la semence des mâles, la classe!!), Patrice se présente un peu. Papa d’une petite fille de 8 ans, il est passionné de voyages, surtout en Afrique. Il est très branché bio et fait attention à ce qu’il mange. Malgré son air rude, c’est un grand sensible qui est plutôt réservé. Il a été marié 10 ans et sa fille s’appelle Chanel (nan mais c’est pas possible, c’est quoi ce prénom??). Il ne dit pas non à des enfants, avec lui ou déjà là. Il ne veut pas que la femme qu’il aimera travaille avec lui.

Direction le Vaucluse où on rencontre Bruno, 44 ans, pépiniériste viticole et producteur de luzerne. Originaire de Madagascar, il a racheté l’exploitation de son ex beau-père. J’avoue que Bruno était mon chouchou en voyant les premières photos mais que j’ai été un peu déçue. Bref, moi je ne cherche pas l’amour donc ça va. En plus c’est un chasseur et ça c’est no way pour moi!! C’est aussi un passionné de salsa qu’il pratique plusieurs fois par semaine. Il a une idée très précise de la femme de sa vie, pas trop grande, plutôt mince, féminine et pas trop “chichi pompon”. Il ne souhaite pas d’autres enfants, pas de problème si les femmes qui lui écrivent en ont mais pas trop jeunes.

Ensuite, on part chez Solange qui produit des herbes aromatiques et de l’huile d’olive en Corse. Elle vit avec son père qu’elle a rejoint il y a quelques temps, après avoir travaillé 7 ans à Val d’Isère. Chacun a son indépendance. Elle adore les animaux et est d’ailleurs végétarienne. Elle est têtue et tête en l’air et aime le vélo et la peinture qui est une vraie passion. Ensuite, rencontre avec Georges, le papa qui fabrique des bougies. Du coup, Karine essaie de le caser aussi car il est célibataire. Solange cherche un homme honnête, drôle, plein de bon sens et de répondant.

Dans le Doubs, Danny est éleveur laitier et tient une auberge où il anime les soirées à l’accordéon. Et là tout de suite, ça fait rêver!! C’est une star de l’accordéon dans sa région et malgré tout, il est seul. Et là surprise, on retrouve Sandrine, qui était dans la saison 2. Elle fait des extras à la ferme auberge pour mettre du beurre dans les épinards. Le voir chanter et jouer de l’accordéon me laisse sceptique quant à l’âge des femmes qui vont lui écrire. Je vise plus de 65 ans là… Sinon il a une petite fille de 5 ans, Léana. Même si son emploi du temps est très chargé, il veut prendre du temps pour lui et pour son nouvel amour. Il cherche une femme qui sait ce qu’elle veut et qui saura lui apporter de l’amour, de l’apaisement et du calme.

Direction la Charente, chez Michel-Edouard, producteur de Cognac. Assez rustique disons, il se sent jeune dans sa tête. Il a vécu un traumatisme il y a plusieurs années : sa maison tout juste achetée a brûlé. C’est un parfait homme d’intérieur, il cuisine et fait le ménage. Il ne respire pas franchement la joie de vivre, espérons que des femmes lui écriront quand même! Très timide, il a du mal à nouer des relations, que ce soit amicales ou amoureuses. Aujourd’hui, il se sent prêt à nouer une relation avec une femme d’intérieur, qui sait prendre soin d’elle, qui aime les fleurs et les sorties.

Chez Annie, éleveuse de chevaux de 56 ans, Karine apprend les rudiments du dressage. Contrairement aux apparences (et à sa coiffure conceptuelle), Annie aime s’habiller de manière élégante. Le problème c’est qu’à part son haras et les sorties avec des passionnés de chevaux, elle ne fait rien d’autre. Après une vie amoureuse tumultueuse, elle souhaite maintenant trouver quelqu’un, surtout qu’elle va bientôt prendre sa retraite. Elle ne veut pas d’un homme pantouflard, elle veut un homme actif, proche de la nature mais pourrait craquer pour un homme d’affaires qui ressemblerait à Jean-Pierre Pernaud (???). Allergique à la cigarette, Annie recherche un non-fumeur.

Pour finir, nous partons à la rencontre de Hugo, éleveur bovin de 28 ans. Il possède aussi des cheveux et fait pousser de quoi nourrir son bétail. Malgré son physique de gros nounours, Hugo a un fort caractère. Il déteste l’injustice et a quitté le monde du cheval, sa première passion, car les gens “pétaient plus haut que leur cul”. Il vit provisoirement chez ses parents et nous faisons la rencontre de sa maman, Danielle. Séparé depuis 3 ans, il est ressorti renforcé de son histoire. Tout petit, il était asthmatique et vivait dans un centre dans les Pyrénées où ses parents ne venaient le voir que le weekend. Depuis, il recherche beaucoup d’affection. Il aime la chasse, le ski et le cinéma. Il recherche une femme féminine, aux cheveux longs et dans la trentaine.

Et voilà! Il ne reste qu’à attendre la suite des aventures amoureuses de nos agriculteurs!

L’amour est dans le pré : présentation des agriculteurs

La septième saison de l’amour est dans le pré a commencé hier avec la présentation de la moitié des 14 agriculteurs.

On commence par découvrir Pierre, producteur d’Armagnac dans le Gers et aussi céréalier. Après un petit cours sur l’armagnac puis sur les moissonneuses batteuses, Pierre parle de lui et de ses attentes : rencontrer une femme et réaliser ses projets. Il a 35 ans mais n’a jamais eu de chance en amour, il est toujours le bon ami mais pas l’amoureux. Malgré sa grande carcasse, c’est un grand sensible qui rêve d’une belle histoire d’amour avec une femme qui partage ses passions dont l’opéra par exemple.

Nous partons ensuite à la rencontre de Bertrand, maraicher fruitier de 26 ans. Le cadet de cette année élève aussi des vaches. Après avoir montré à Karine comment faire “le lit des vaches”, Bertrand parle un peu de lui sur la musique de Brokeback Mountain. Ensuite, l’agriculteur emmène Karine sur son exploitation fruitière. Il montre ses pommes (sans aucun second degré) et présente son ami d’enfance qui parle de lui : il est gentil et un peu timide. Bertrand a eu une histoire d’amour difficile il y a quelques temps et “en a marre des plans culs”. Classe. C’est un agriculteur tatoué qui a vécu des histoires difficiles dont le suicide de sa soeur et celui de son meilleur ami.

Ensuite, nous rencontrons Thierry, l’amoureux des animaux. Il a 43 ans mais en fait 20 de plus. Il a un rire qui fait très peur mais semble plutôt sympathique. Veuf depuis quelques années, il est le papa d’une jeune fille de 16 ans, Charlène. Il aime les choses simples, les ballades à vélo et aller à la mer. Il aime aussi danser mais pas faire trop de sexe car il faut pense aussi au boulot. Il cherche une femme douce, simple et naturelle.

Thierry, 43 ans (vraiment???)

Au Pays Basque, nous découvrons Jeanne, la doyenne de l’émission. A 60 ans, elle est à la fois kiné et agricultrice. Elle est passionnée par ses deux métiers mais aimerait prendre sa retraite. On rencontre aussi son fils qui veut prendre la suite de sa mère. Jeanne parle à ses vaches en basque. Passionnée de ski, de randonnée  et d’équitation, elle cherche un homme sportif, bricoleur et qui aime les animaux. De préférence retraité, elle veut qu’il soit doux mais avec du caractère. Je précise vu l’intérêt évident de ma TL hier pour son fils que c’est à elle qu’on doit écrire. Le fiston n’est pas à marier hein ^^

Pour la première fois, deux candidats sont jumeaux : Joseph et Rémi. Rémi est le plus souple et Jo le plus têtu. Rémi bien que timide a beaucoup d’humour. Il aime jouer à la belote avec ses amis. Il fait aussi de VTT et a fait du roller pendant un temps. Ses loisirs sont forcément avec son frère. Il recherche une femme qui travaille en dehors de l’exploitation. Il souhaite avoir des enfants car la famille est très importante pour lui. Jo quant à lui est plutôt direct mais s’est adouci avec l’âge. Quand il commence à parler de lui, il montre qu’il est sensible en se remémorant un événement triste de sa jeunesse : la perte d’un de ses amis d’enfance. Il recherche une femme qui travaille et qui n’est pas vulgaire. Les deux frères ont vécu une histoire d’amour il y a quelques temps avec des soeurs jumelles. Trop fort!!

Ensuite, direction le Jura et Philippe, un viticulteur. Il vit dans une maison de village avec son fils Tony. Il a deux caves, dont une qu’il appelle “la cave des copains”. C’est un fêtard qui recherche une femme joyeuse et bonne vivante. Philippe est aussi chanteur et guitariste ET il porte des sabots. Il est resté trente ans avec sa femme mais ça s’est terminé à cause d’une liaison extraconjugal qu’il a eu (pas bien). A 54 ans, il veut une femme plus jeune que lui, nature, maigrichonne et pas trop grande (il fait 1m65).

Philippe, 54 ans

A chaque fois, Karine précise en donnant l’adresse où écrire aux agriculteurs que la photo doit être récente. Forcément avec toutes les déceptions des dernières années… Karine qui dit en passant, est toujours aussi agaçante…

C’est fini pour cette semaine, rendez-vous la semaine prochaine avec les sept autres agriculteurs (dont Bruno mon chouchou ^^)