Mes enfants, l’espoir

L’actualité est terrible, l’humeur est maussade même si la tragédie de Charlie Hebdo a réveillé un beau sentiment de fraternité dans notre pays (je passe sur les charognards et sur la course au scoop qui me font gerber).

Et au milieu de tout ça, j’essaie d’entrevoir de l’espoir. J’ai mis au monde deux enfants dans un drôle de monde. Une petite fille qui ne comprend toujours pas pourquoi on a tué des gens pour des dessins et pourquoi on tue au nom de Dieu (elle est dans une période mystique et s’intéresse énormément aux religions, je vous en reparlerai) et un petit garçon qui ne sait pas ce qui se joue autour de lui. Hier il était malade et il n’est pas allé à l’école et je suis bien contente car je crois qu’il n’aurait rien compris à ce qui se passait, entre la minute de silence et ce qui se raconte.

Hier, la Miss m’a raconté qu’ils avaient fait une minute de silence pour « penser aux gens qui sont morts ». Et puis leur maîtresse les a fait dessiner, sur le sujet qu’ils voulaient. Elle va envoyer l’ensemble des dessins à Charlie Hebdo. J’ai aimé cette initiative. La Miss a fait une fleur géante, avec des tas de couleurs « pour que les amis des gens qui sont morts soient moins tristes ». Quand je suis arrivée à la garderie, les enfants parlaient de l’attentat. Un copain de la Miss m’a dit qu’il avait eu très peur et qu’il avait même pleuré car il ne voulait pas que les gens viennent le tuer. J’espère que ses parents sauront le rassurer. J’ai essayé.

Mon Raoul a fait le clown toute la matinée hier. J’avais le coeur encore lourd, comme une chappe de plomb dans la poitrine et il a su me faire rire. A midi, j’ai éteint la télé, je l’ai pris contre moi et j’ai fait une minute de silence en berçant mon petit garçon contre mon coeur.

J’ai mis au monde deux enfants dans un monde qui va mal. Chaque jour, j’essaie de les élever pour les faire devenir des adultes qui rendront peut-être le monde meilleur. Ils sont l’espoir d’un monde qui ne tourne pas rond.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Leave a Reply